Influenza… "Lascia ch'io pianga… e che sospiri la libertà."

 
Je traduis ce mélange d’anglais [influenza en anglais signifie grippe] et d’italien [“Lascia ch’io pianga… e che sospiri la libertà” signifie : Laisse-moi pleurer… et regretter la liberté.]
C’est du langage codé que même les hackers de la NSA (agence américaine de renseignements] ne comprendront pas… Ne déchiffrez pas à haute voix, Grand Méchant Loup vous écoute…
Pour les noyer un peu plus, je vous propose la “fausse piste” suivante :
https://www.youtube.com/watch?v=Z5WUO7hsgCA
Dès fois qu’il y en ait un dernier qui insiste, une autre fausse piste :
https://www.youtube.com/watch?v=_WN2A–Sr58
Si vous êtes encore là, c’est bon signe ; c’est que vous avez le sens de l’humour.
Bon, je résume l’idée générale. Nous assistons ces jours-ci à un forcing forcené de la part des Autorités sanitaires et gouvernementales pour nous pousser à nous (faire) vacciner contre la grippe.
Plus les données scientifiques (et objectives) sont faibles, plus l’hystérie médiatique et politique se déploie sans limite et sans nuance.
Soyons clairs : les données existantes et consultables par un ou une non-analphabète nous disent clairement deux choses :
1- jusqu’à preuve du contraire, les vaccins anti-grippe ne sont pas efficaces ;
2- pour justifier les campagnes promotionnelles de cette vaccination, il faudrait plus de données scientifiques.
C’est vrai pour les adultes sains, les plus de 65 ans, les enfants et même certains patients, par exemple ceux atteints de mucoviscidose. Je pourrais rallonger la liste ; mais surtout répéter : donnez-nous plus de science s’il-vous-plaît !
On pourrait certes dire que la vaccination serait une précaution et que si ça ne fait pas vraiment du bien, au moins ça ne fait pas de mal…
Erreur ! Vacciner n’est pas un geste anodin, pas du tout !
Même si tout est fait pour essayer de le faire croire. Ce billet n’ayant pas l’ambition de “couvrir” le sujet en une fois, je me contente ici de recopier un graphe simpliste publié en 2011 et dont les données n’ont jamais été démenties, malheureusement.
On trouve ça dans : Hum Exp Toxicol. 2011 Sep;30(9):1420-8.
20170116_A
Qu’est-ce que ça dit ?
La mortalité infantile par pays est directement corrélée aux nombres de doses vaccinales administrées. La corrélation est linéaire et très forte suggérant une relation de causalité !
D’autant que les facteurs de confusion possibles sont répartis aux deux extrêmes de la droite : en bas à gauche la Suède et en haut à droite les USA !
Ci-dessous deux extraits  des IMR (Infant Mortality Rate) en 2009 : d’abord les 5 meilleurs puis les 5 pires.
20170116_B
20170116_C
Et maintenant, les doses vaccinales, d’abord les plus basses puis les plus hautes.
20170116_D
20170116_E
Bon, je laisse chacun conclure, après avoir évidemment consulté l’article très simple et vérifié toutes les tables et raisonnements…