Si vous êtes triste de ce monde … et du tamiflu*

Il y a des jours de Novembre où l’on désespère de ce monde …
Si les récentes révélations sur le Tamiflu*, cet antiviral si efficace ; à propos duquel pourtant on ne connaissait pas les données brutes des essais commerciaux “perpétrés” par le sponsor et présentés comme si favorables au produit que des gouvernements (doit-on le reprocher ?) en achetèrent des wagons …
Si l’attitude arrogante [mais télé-visualisée] de certains cardio-notables avouant benoitement que leurs liens d’intérêt pouvaient effectivement les influencer …
… alors que le procès du médiator n’a pas encore eu lieu, et sachant qu’aucun de ces cardio-notables n’a jamais donné l’alerte tout au long des années de commercialisation, laissant penser que l’influence que l’on avoue ressemble diablement à de l’anesthésie …
Alors, je vous recommande 10 minutes de méditation avec notre ami Franz (Schubert) qui lui-aussi désespérait de ce monde :

Après ça ira mieux, on pourra passer au petit whisky du soir … Irlandais plutôt ?

32 Replies to “Si vous êtes triste de ce monde … et du tamiflu*”

  1. @ Nathalie : Je viens de vérifier sur la margarine St. Hubert Oméga 3 : Pas de mention concernant l’huile de Colza ou autre, simplement huiles non hydrogénées. Mais sur la Nutrition .fr l’article que j’ai déjà lu date de 2010 alors que les margarines d’AUCHAN que j’ai cité plus haut sont commercialisées depuis 6 mois environ. Donc à revoir notamment en ce qui concerne les concentration d’huiles de Palme, palmiste ou Coprah car elles restent bien figées à température ambiante. Il existe une margarine Colza que j’ai acheté en supermarché en Sarre cet été, je ne me souviens plus du nom elle comporte (de mémoire) environ 80 % de Colza, elle est moins figée à température ambiante mais ça se corrige au Frigo. Bon c’était juste pour information…

    1. la principale huile dans Saint-Hubert oméga-3 est l’huile de colza, nous avons vérifié en mesurant les acides gras …
      A moins qu’ils aient changé leur mode de fabrication récemment !
      Il suffit de demander à leur service consommateur !

      1. Bonsoir docteur et merci de cette précision. Cependant je me dis : pourquoi ils ne mentionnent pas les proportions, ce serait si simple, d’autre part, cette marque ferait-elle partie de ces industriels qui refusent d’appliquer le minimum d’information en la matière sur la composition de leur produits alors que la réglementation le leur impose si je ne me trompe et tout cas la réglementation Européenne qui pour une fois a du bon. Celle -ci a permis de faire baisser le taux d’acides gras “trans” dans notre alimentation. Enfin, pour avoir pris contact avec d’autres Services Consommateurs pour divers autres produits, je ne me fie pas du tout à leurs déclarations verbales : “Les paroles s’envolent, les écrits restent ” . Cependant dans le cas présent compte tenu de votre précision, je leur ferai confiance. (A noter que je n’avais pas d’à priori défavorable à leur encontre, le nom de cette marque se fête le même jour que mon prénom… ce qui en soit ne veut rien dire, c’est juste sentimental.)

        1. Merci pour toutes ces précisions. Tiens, il faudra que je pense à téléphoner au service consommateurs pour voir. Effectivement, si rien n’est indiqué sur la boîte, facile de changer les ingrédients au nez et à la barbe du consommateur.
          Personnellement, pour les desserts qui nécessitent du beurre, je remplace par une purée d’amandes ou de noisettes ou par de la compote de pomme et ça fonctionne très bien !
          Rien à voir quoique un peu, pour l’huile d’olive, et bien, je n”ai trouvé qu’une seule huile française en faisant 3 supermarchés ; le reste, c’est mélange de l’UE ou Espagne. Après, il faut commander sur le net mais les prix s’envolent vite et c’est pas forcément bio.

  2. Bonsoir,
    je viens de voir un patient qui est biostatisticien pour des laboratoires pharmaceutiques ; il m’expliquait que la majorité des études étaient négatives mais qu’ont venait lui demander, parfois avec alacrité, de modifier le résultat d’un test ou de changer la présentation de l’étude…Il a changé de service et fait des stats pour le service marketing maintenant : il préfère !

      1. Bonjour Docteur,
        Comme vous l’avez annoncé, vous allez prochainement présider le 2ème colloque “Santé, prévention, nutrition” à Toulouse. J’aimerais savoir ce que vous pensez de l’approche “Time Nutrition” qui peut, me semble-t-il, être combinée avec une diète méditerranéenne. Un point m’a toutefois interpellé : selon les auteurs, il semblerait qu’une consommation contrôlée de cholestérol, via par exemple des oeufs et du fromage pris le matin bloque la fabrication endogène de cholestérol. Même type d’effet avec un peu de beurre sur du pain pour éviter un pic d’Insuline et pour bloquer l’accumulation de gras via l’insuline (je simplifie pour ne pas allonger). Je vous serais reconnaissant de nous proposer un feedback de ce qui se dira à Toulouse, en lien avec les recommandations que vous faites vous-même suite notamment à la Lyon Diet Study.
        Avec mes bons messages.

        1. Je ne connais pas ce que vous appelez “time nutrition” , sans doute “chrono-nutrition” …
          Concernant le cholestérol, je pense qu’il est urgent de laisser notre physiologie se réguler toute seule …
          Cette façon de voir les choses n’est évidemment concevable que si on a compris que le cholestérol circulant n’a rien à voir avec les maladies artérielles …
          Concernant un “feedback” des discours de Toulouse, je ne suis pas sûr d’avoir le temps en dé-briefing de faire moi un discours “sur les discours” …

        2. Quel intérêt de mettre du beurre toxique pour les vaisseaux sur le pain pour en contrer l’indice glycemique élevé ?
          Huile d’olive ! purée de noisette , amande ou cacahuete non salées !
          Margarine au pire, au colza
          un bout de tomme de Brebis !
          POurquoi se soucier du cholestérol ?

          1. Merci de vos réactions. “Time Nutrition” est le titre d’un livre (www.time-nutrition.com) qui présente le détail d’une alimentation en phase avec nos cycles biologiques. Evidemment, si on a compris que le cholestérol est innocent, pourquoi encore s’en soucier. Il n’en reste pas moins que des recommandations diverses sont proposées pour répondre à des préoccupations multiples, dont notamment celles relatives à l’augmentation de l’obésité et des maladies dégénératives. Est-ce qu’une diète méditerranéenne bien menée n’est pas aujourd’hui à réévaluer à la lumière des nouvelles connaissances relatives à une certaine toxicité des blés, ainsi que des produits laitiers, malheureusement y compris ceux de brebis et de chèvre, notamment ceux qu’on trouve dans nos grandes surfaces. Je me réfère à certaines publications éditées par Thierry Souccar, en particulier le livre intitulé “Lait, mensonges et propagande”, ainsi que “Gluten, pourquoi le blé nous intoxique” et les deux récentes publications de Jacqueline Lagacé, PhD, prof. retraitée de la faculté de médecine de Montréal qui relate son expérience du régime hypotoxique du Dr Seignalet (http://jacquelinelagace.net/).

          2. Vous avez raison !
            Il nous faut adopter une diète méditerranéenne modernisée, à la lumière de nos récentes appréciations des modifications de notre environnement et de notre façon (possible) de les affronter …
            Nous en parlerons beaucoup dans notre prochain livre (bien avancé maintenant) car, comme vous le soulignez, ces questions ne sont pas anodines !

        1. Hélas oui, mais on aimerait bien être des cobayes mieux protégés et conscients, parce que mieux informés. Les firmes pharmaceutiques et les agences de santé ont une responsabilité éthique qu’elle bafouent trop souvent….Heureusement il y a Schubert pour nous rendre peut-être plus sereins…malheureusement tous n’y ont pas facilement accès. Encore merci pour le lien, j’ai passé un superbe moment avec ce nocturne que je ne connaissais pas et merci, on ne vous le dira jamais assez, de nous informer grâce à vos recherches, publications et ce site.

  3. Merci pour vos livres Cholesterol, mensonges et propagande et Prévenir l’infarctus –
    explications claires et compréhensibles – Suite infarctus le 28/10, j’ai eu droit à la prescription du traitement protocolaire. Tahor en 80 sans bilan lipidique, anti-plaquettaires (brilique + kardegic), beta-bloquant et anti hypertenseur. Beurk….Je prends le tahor 4 jours seulement car douleur dans le dos côté gauche à hauteur de l’omoplate et brûlure dans le haut de la colonne vertébrale. J’arrête le tahor, le lendemain la sentation de brûlure s’atténue. Le cardio me prescrit du crestor en 5 que je ne prend pas.
    Le 4:11 le LDL était à 1.40 et HDL à 0,65. Suite bilan lipidique le 25/11 – LDL 1,16 et HDL 0.69 – Je suis vos conseils – régime méditerranéen et exercice : 3/4 heures de marche rapide chaque jour. Je recommande fortement à qui veut bien l’entendre d’arrêter l’empoisonnement avec les statines.
    Certains médecins prescripteurs de médicaments sont comme les hommes politiques : Ils préfèrent continuer leur route sans soigner la cause réelle des problèmes, tout en rajoutant de nouvelles procédures qui viennent amplifier la liste des conséquences néfastes, tout en profitant à un petit noyau de personnes…
    L’étude de Lyon est enfouie dans un tiroir. A cardio Lyon elle n’est pas du tout suivie. C’est déplorable.
    Cette manière de prescrire des traitements protocolaires aux patients sans questionner la personne intéressée me révolte. Manque d’humanité, cobayisme ou jm’enfoutisme ?
    Les questions ou la résistance
    face au prescriptions médicamenteuses
    agacent les prescripteurs. Donc pour avoir des réponses les méfiants se documentent sur Internet. Mais les prescripteurs de médicaments n’apprécient pas : que des conneries répondent-ils.
    C’est la marche du combattant pour être traité médicalement correctement.
    Bon, maintenant je vais m’attaquer aux antiplaquettaires qui sont prescrits sans aucun contrôle sanguin par économie peut-être pour la sécu.

  4. Après ma petite promenade, j’avais mal partout ! J’ai pensé aux effets des statines et de la metformine. J’aimerai ajouter que j’ai vécu un gros épisode dépressif et en étant déjà sous fluoxétine, j’avoue que cela m’a beaucoup surprise. A la lecture de votre livre, j’ai peut-être l’explication avec les statines. Et les douleurs musculaires, tendinites, certes modérées, je les ai connues aussi. Avec des cauchemars quasiment toutes les nuits et une agitation nocturne. J’ai des maux de tête attribuées à la fluoxétine depuis de nombreuses années et traités avec de l’avlocardyl et tout ça, je m’en passerai bien. A voir, si les maux de têtes disparaissent. J’oubliais de dire que j’ai avalé des anti-inflammatoires et autres bonbons médicaux sans qu’on m’ait informée des risques d’infarctus.
    On se demande où est l’éthique pour certains médecins qui font l’autruche et sont les complices d’un scandale qui, lorsqu’il éclatera, va faire beaucoup de bruit.
    Allez, une petite touche d’espérance dans ce monde ; je viens de tomber sur le site d’une diététicienne…sensée. Regardez, elle parle de vos travaux. Ici, par exemple.
    http://www.dieteticienne-amiens.fr/coeur-cholesterol/
    Ca fait du bien
    Bonne soirée

  5. Bonjour,
    Novembre est triste mais j’ai une bonne nouvelle pour égayer un peu tout ça ! J’ai terminé de lire votre livre concernant la prévention des infarctus et des avc et je commence l’activité physique dès aujourd’hui ! Pas du grand, du fantastique, juste une marche autour de chez moi ce qui sera déjà énorme pour moi. Allez, je me lance pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité ; je dois vous dire que je suis mise en invalidité depuis 14 ans (j’ai 47 ans) pour des tocs invalidants pour lesquels je prends 2 à 3 gélules de fluoxétine par jour. Cette maladie rend difficile tout changement dans la vie, dans son emploi du temps et pourtant, à force de beaucoup de travail depuis que j’ai commencé votre livre, j’ai opéré ce changement (une semaine). Je ne réclame pas des lauriers mais je voulais vous dire merci. Je suis en surpoids et c’est pourquoi la marche est l’activité qui me convient le mieux dans un premier temps. Et puis, bien entendu, j’ai arrêté les statines car LE CHOLESTEROL EST INNOCENT et j’ai aussi arrêté la metformine que je prenais alors que mon hémoglobne glyquée est à 6 et que j’ai un peu de marge. Il va maintenant faire passer la pillule au médecin mais il est hors de question que je risque ma peau avec des médicaments.
    La diète méditerranéenne, faisait déjà plus ou moins partie de ma vie depuis que je m’étais intéressée à l’alimentation avec des ig bas (charge glycémique basse serait plus exact) et je n’ai que quelques ajustements à faire, notamment sur la consommation de protéines animales qui restait, bien que j’ai diminué, trop élevée et non un accompagnement des légumes. Supprimer le beurre et la crème sera, pour mon mari, le plus difficile cap à passer, surtout qu’il raffole du kouign amann, cette spécialité si diététique de ma région ! Mon parcours de régimes (quel vilain gros mot) m’avait déjà conduite aussi à m’intéresser à ce que propose l’un de vos confrères, le docteur Zermati pour maigrir sans régime ; il faut manger de tout à satiété et ne pas la dépasser. Bien sûr, j’avais adapté tout ça en me limitant aux ig bas et désormais, à la diète que vous recommandez.
    Bon, tout ça, c’est pour vous remercier d’éveiller nos consciences, de nous aider à nous prendre en charge nous-mêmes au delà de l’avis de médecins qui se contentent de balancer une ordonnance sans donner de conseils de vie de base. Merci à vous car j’ai réussi à dépasser certains de mes problèmes pour me sauver la vie.
    Bonne journée
    Nathalie

    1. Bravo !
      Si mes messages vous aide, sachez que les vôtres nous aident aussi
      Ça nous aide car nous savons que nous servons un peu à quelque chose d’autre que susciter l’hostilité des bien-pensants …

    2. n’oubliez pas les oméga 3 d’origine végétale , important pour la cervelle et le coeur ! Huile de colza ! SI vraiment besoin de “beurre” pour la tartine de pain noir, c’est pêché, mais reste les margarines . J’ai l’impression que St Hubert Omega 3 est la moins pire. Avec un bon vin rouge breton bien sûr !

      1. J’utilise la margarine St Hubert également pour ma petite tartine du matin. Avec du café sans lait et sans sucre. Quant au vin, j’aime pas ça du tout du tout. Le cidre, ok par contre (un petit peu)

        1. Je ne sais pas où vous avez lu la mention de Colza et son pourcentage sur St. Hubert Oméga 3. J’ai du rater quelque chose. je revérifierai! Par contre AUCHAN commercialise deux “margarines” à huiles non hydrogénées, l’une à 59 % Cloza et Palmiste et l’autre à 60% huiles non hydorogénées Olive et Colza avec Palme, Palmiste et Coprah. C’est tout ce que j’ai trouvé dans la grande distribution, ça m’a paru “raisonnable”. Me tromperai-je?

  6. Si vous êtes triste de ce monde, voici une chanson ou plutôt la parodie d’une chanson rock de Tommy Tutone (en anglais) qui va sans doute vous égayer. Elle est due au Prof. James McCormack de l’Université de British Columbia. Il se décrit lui-même comme un “Medication Mythbuster” et “Healthy Skeptic” à la Faculté des Sciences Pharmaceutiques. Son message principal est “Let the Patient Revolution Begin!” Il résume avec beaucoup d’entrain et de chiffres à l’appui quelquesuns des piliers de la philosophie du Dr. de Lorgeril:
    The Mediterranean diet is the best dietary evidence for reducing risk of cardiovascular disease!
    Be active!
    Don’t smoke!
    Non-drug measures should always be tried first!
    C’est au patient de décider de son traitement en évaluant bénéfices et effets secondaires
    ensemble avec son médecin. Ce sont précisément les traitements médicamenteux qui sont les grands perdants de la chanson. A savourer!
    http://www.youtube.com/watch?v=TMjnEFrrTjY&feature=youtu.be

    1. Merci ! Dans la même veine que “Tamiflu à Mexico !” (Par Dany Mauro).
      “Et je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.” (Beaumarchais)

    2. Merci .Superbe Clip et chanson : C’est la première fois que je comprend aussi bien l’Anglais et que je l’apprécie!

  7. Bonsoir à tous et pour ne pas verser dans le pessimisme, je vous communique ici un poème de Samuel Ullman dont j ai fait ma religion :
    “Être jeune
    La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.
    On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui lentement nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.
    Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande comme l’enfant insatiable. Et après? Il défie les événements, et trouve de la joie au jeu de la vie.
    Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.
    Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.
    Si un jour votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard. ” Texte de Samuel Ullmann,
    Alors restons OPTIMISTES et sus à ceux qui veulent abattre notre moral en nous faisant croire que nous sommes perpétuellement malades et en nous empoisonnant aux “médocs” inutiles et dangereux!!!

    1. Merci Inoxydable pour ce très beau texte, j’ ai la chance , malgré de nombreux et graves soucis de santé depuis cinq ans( maintenant ça va très bien )de le vérifier ,”j’ai dix ans , c’est pas vrai mais j’ ai dix ans” disait le poête, tout est dans la tête.
      Mais je dois ici remercier notre bon dr.MDL, qui m’ a conseillé l’hypnose pour combatre ma spondyarthrite, qui avait tendance à me pousser vers la vieillesse, ça a très bien marché , j’ ai pu abandonner les antiinflamatoires et rajeunir, et pas que dans la tête.
      Vive la vie
      Philippe Frossard

      1. Cher ami commentateur (si je puis vous appeler ainsi) : Je suis heureux que ce très beau texte ait plu! Pour ma part, j’ai été absent de chez moi et de ce site durant 6 jours : devenu grand-père une seconde fois, d’une petite ‘Flora” née à la Sainte “Flora” (curieuse prescience de ma fille fermement décidée de l’appeler soudainement ainsi depuis 6 mois, sans se reférer au calendrier…) j’ai apporté mon soutien et mon épouse son aide aux heureux parents et c’est ainsi qu’au lieu de “prendre un coup de vieux” comme disent certains, j’ai rajeuni de plusieurs décennies (mentalement bien sûr…) ; Alors : vive la vie!!!

  8. L’art et une douce ébriété sauverons l’humanité.
    Courage
    Philippe F

  9. Merci, merci, merci pour ce magnifique moment musical en compagnie de Schubert… je passe maintenant à mon petit “ballon de Bordeaux” quotidien ! (Aquitaine oblige).

  10. “Si vous êtes triste de ce monde” (oui, oui, nous le sommes)… “Lisez un poème chaque jour, écoutez un morceau de musique bien choisi” (délicieuse Nocturne, MERCI pour ce délassement intense :o), “regardez une belle peinture… Le plus grand mérite de l’homme sera toujours, autant que possible, d’avoir prise sur les circonstances extérieures et de se laisser mener par elles aussi peu que possible.” (Johann Wolfgang von Goethe)

Comments are closed.