AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS

 

Des travaux remarquables, quoiqu’il s’agisse d’épidémiologie d’observation [mais peut-on faire mieux en recherche clinique sur ce sujet ?], viennent récemment conforter ceux qui défendent la théorie que certains cas d’autisme [ou ASD pour Autism Spectrum Disorder en anglais] sont des maladies du système immunitaire.

Comme la vaccination, quelque soit sa forme et son mode d’administration, est une agression du système immunitaire, nous voilà à nouveau sur la piste « les vaccins favorisent l’autisme ».

Je recommande les deux articles parus le 8 Juin 2018 dans le journal de la Société Américaine des Médecins (ou JAMA).

Le premier (ci-dessous) analyse les associations entre ASD et allergies de type varié, notamment les allergies alimentaires.

ASD & allergy 2

C’est une magnifique étude impliquant presque 200,000 enfants américains et les données médicales et biologiques ont été récoltées entre 1997 et 2016.

Sans l’ombre d’un doute, il existe des associations très significatives entre ASD et des allergies alimentaires, respiratoires et cutanées. Dit autrement, la probabilité qu’un enfant autiste soit aussi allergique est beaucoup plus élevée que parmi les enfants non autistes.

Qui dit allergie dit dysfonction du système immunitaire.

Comme nous sommes en épidémiologie d’observation, la causalité n’est pas démontrée et encore moins le sens de cette causalité : sont-ils plus souvent autistes parce qu’ils sont plus souvent allergiques ?

Cela dit, des modèles expérimentaux (à considérer avec beaucoup de prudence) ont montré que la dysfonction immunitaire pouvait provoquer des syndromes neurologiques ; et pas l’inverse.

Ce serait être de bien mauvaise foi que de prétendre que dans cette étude l’autisme ait provoqué des allergies…

Par contre, il y a peu de doute que les vaccinations soient à l’origine de maladies allergiques. Il est d’ailleurs recommandé aux vaccinateurs d’identifier toutes les formes d’allergie qui pourraient donner lieu à complication post-vaccinale. Mais, rien n’est fait pour clarifier cette question ; au contraire, tout est fait à tous les niveaux académiques pour essayer de « camoufler » ces complications des vaccins ou au moins les minimiser de telle sorte que les médecins ne soient pas alertés ou aient tendance à les négliger selon la formule désormais célèbre : « cet effet supposé du vaccin n’est pas dû au vaccin, ce n’est qu’une coïncidence ! »

On résume : les vaccins provoquent des allergies et les allergies sont associées aux (probablement favorisent les) troubles autistiques.

Cette remarquable étude épidémiologique est accompagnée d’un non moins remarquable éditorial (ci-dessous) dont je recommande aussi la lecture attentive pour les raisonnements mais aussi pour la profonde humanité dont il témoigne.

immune & ASD 1

 

 

 

Avec beaucoup de prudence, l’auteur reconnait que désormais nous devons accepter que, au moins dans certains cas, les ASD sont des maladies du système immunitaire.

C’est une étape fondamentale sur la route qui mène inéluctablement à la vérification-validation de la théorie liant les vaccins aux ASD.

Ceux qui l’auront longtemps niée (par ignorance, bêtise ou simplement du fait de leurs liens avec l’industrie des vaccins) auront droit, comme disaient les doux soixante-huitards d’une époque révolue, aux poubelles de l’Histoire. Nous sommes historiens et nous avons bonne mémoire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

383 réflexions au sujet de « AUTISME, IMMUNITE ET VACCINS »

  1. aubepine

    Au Hit-parade, ce matin :

    Toute la musique que j’aime ….
    Michel Cymès reprend Johnny Hallyday …

    Sur Franceinfo ou sur Youtube!

    Répondre
  2. aubepine

    Comme le saumon, l’homme n’est jamais autant lui-même que lorsqu’il remonte le courant.

    « apocryphe »

    Répondre
  3. Corentin

    https://www.ouest-france.fr/sante/vaccins-six-academies-scientifiques-denoncent-les-propos-scandaleux-d-henri-joyeux-5854012

    6 ? Ils attaquent en force…

    « La déclaration est signée de l’Académie des sciences, l’Académie d’agriculture de France, l’Académie vétérinaire de France, et trois Académies nationales : de chirurgie dentaire, de médecine, et de pharmacie. »

    Ça agace beaucoup de monde de ne pas avoir réussi leur coup pour le faire taire…

    Ce qui est aussi amusant, est de dire des choses comme :

    « Le professeur Joyeux, chantre de l’antivaccination »…

    Peu importe ce que l’on pense de lui, mais un antivaccin Joyeux ? Ah. Certains le sont peut-être ici mais il a fait une pétition pour le retour à la vente à disposition du public de… un vaccin (DTP sans aluminium) ! Quel dangereux antivaccin cet homme-là.

    Une autre pour l’arrêt de la vaccination ? Pensez donc, non… juste pour la suppression ou le remplacement des adjuvants dangereux dans les vaccins. Quelle audace, quelle position antivaccin inadmissible !

    Etc.

    Évidemment, il fallait s’en douter, on est parti en Cassation maintenant :

    https://www.ouest-france.fr/sante/annulation-de-la-radiation-du-professeur-joyeux-l-ordre-des-medecins-va-en-cassation-5852164

    Quels idiots !

    Répondre
  4. Charles

    Joyeux en cassation…

    Ce pourrait t il que le conseil d’etat, en sa sagesse, lui donne raison ?

    Beau pataces en perspective

    Répondre
  5. julien

    docteur,

    je vous rappelle que Trump qui fait tourner son pays à 3, 7% de chomage (historiquement bas) et 4% . de croissance en taux annuel, pense aussi que les vaccins sont liés à l’autisme!

    Répondre
  6. Corentin

    http://www.medisite.fr/videos-actus-sante-la-rougeole-est-la-maladie-infectieuse-la-plus-contagieuse.5487237.12234.html

    Et ça continue…

    « La rougeole est la maladie infectieuse la plus contagieuse »

    Tous aux abris, vite une dose de vaccin pour tous ! Pfff…

    « Ce qu’on oublie un peu vite c’est que la rougeole tuait massivement avant l’apparition de la vaccination »

    « plus de deux million et demi de personnes dans le monde mourraient avant… »

    Au secours, mon cher docteur !

    Et ils veulent foutre la trouille sur la diphtérie aussi, puis vers la fin la peste, la tuberculose, la gale… My God!

    « …est allée à la rencontre de François Bricaire, infectiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris… »

    Alors si même cet infectiologue, un grand professeur, le dit… nous devons nous incliner, ou pas…

    Et c’est passé sur Europe 1 jeudi dernier.

    Toujours aussi navrant, pour rester soft.

    Si la 3ème personne, celle de 17 ans, avec un pronostic réservé meurt aussi, ça va être un déferlement contre ceux traités d’anti-vaccins, et les autres. Protégeons-nous…

    Répondre
    1. Dreamer
      En réponse à : Corentin

      François bricaire, c’est lui qui s’est fait humilier par Marc Girard en public à une heure de grande écoute (c dans l’air hépatite b)

       » j’ai pas les chiffres mais je sais que c’est pas significatif  » à propos des SEP post vaccinales…

      Je crois que sa fiche sur transparence santé vous indiquera pour qui il roule, mais manifestement c’est pas pour les patients

      Répondre
      1. MT
        En réponse à : Dreamer

        François Bricaire est une truffe, à voir absolument face à Marc Girard car cette rencontre enfonce le clou: on peut affirmer que c’est un crétin fini.

        Répondre
  7. reliquet

    Bonjour tous les grognons de la métropole,

    Je vous écris d’un coin reculé d’Europe du sud géré par un groupe qui s’est organisé en réseau pour recueillir les touristes du monde entier, après guerre il s’agissait de pratiquer le sexe libre sous tente mais j’étais trop jeune pour connaître hélas, le concept a ensuite abordé les plages puis les stations de sport d’hiver, étoile des neiges braillée la nuit sur un télésiège en panne, si je me fais bien comprendre?

    Bref, en une soirée j’aime déjà plus l’ouzo mais j’ai de nouveaux amis d’enfance donc ma semaine commence bien.

    Si je vous écris c’est pour vous raconter du pas banal, Cymès attendra. Figurez-vous que dès mon intrusion dans le restaurant collectif je me suis immédiatement livré à mon enquête habituelle, quel choix spontané aura été réalisé par les enfants au self service pantagruélique du Club? Saisissement incroyable.

    Evidemment le stand frites, kebbab et consort remporte la palme des décisions alimentaires, mais dans les verres, de l’eau et que de l’eau, pas un soda, pas un pseudo-jus de fruit! Les adultes idem, vin ou eau. Pour une raison simple, le restau a démonté tous ses distributeurs de softs.

    Ce matin j’ai donc demandé audience auprès du chef de village, aussi aimable qu’un Président de la République en Marche, et qu’ai-je appris? Que le board du Club M… a décidé de supprimer les distributeurs de boissons sucré de ses restaurants dans le monde entier pour lutter contre l’obésité infantile. Et que loin de subir les foudres de parents et d’enfants injustement remis dans le sens d’une alimentation raisonnable, aucune plainte ni scandale n’est venu perturber le déroulement des repas, victoire!

    J’ai vu passer un ombre dans l’oeil bleu de l’Emmanuel local. « Ne vous éloignez pas trop d’Europe, tous les villages de la zone USA ont vécu des semaines d’émeutes et tous les distributeurs ont été réinstallés à la hâte… »

    Il n’y a vraiment plus qu’à la Coupe de Monde de Foot que les victoires sont nettes alors?

    Répondre
    1. Dreamer
      En réponse à : Akira

      Un énième comité Théodule qui sera juste là pour servir d’écran de fumée.

      Ils vont rendre publiques les données de la pharmacovigilance ? Vu que les médecins ne notifient jamais rien, entre du vide confidentiel et du vide public, ça change quoi ?

      Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : Dreamer

        On ne voit plus trop comment on va avancer, à force, à force, si vous connaissez tous les résultats, avant tous les matches ? Si je peux deviner pourquoi vous parlez ainsi …. je trouve que c’est bien ennuyeux, quand même.

        Depuis mars 2017, les patients (ou associations) peuvent faire les déclarations d’effets secondaires, eux.elles-mêmes.
        Cela me semble un peu risqué et ce sera des déclarations sans doute assez souvent invalidées (sans doute à juste titre… parce que… comment valider réellement sans le concours d’un médecin?), mais c’est possible, désormais = directement, et en ligne.
        Peut-être que si des associations se saisissent de la question et/ou avec le concours de médecins convaincu.e.s… cela pourrait faire avancer les choses, un peu ?

        http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Votre-declaration-concerne-un-medicament/Votre-declaration-concerne-un-medicament/%28offset%29/0

        Répondre
        1. dreamer
          En réponse à : Francoise

          Combien de gens savent qu’ils peuvent déclarer eux mêmes des effets indésirables ?

          Et comme c’est du déclaratif, ça aura la même crédibilité que le VAERS.

          « c’est du déclaratif c’est pas fiable ça vaut rien ». (même si en pratique il doit y avoir assez peu de faux dedans, qui a du temps à perdre à aire de fausses déclarations ? sûrement pas grand monde à part quelques timbrés).

          Il ne faut avoir par contre aucune illusion sur la véritable utilité de ces comités théodule, ils sont juste là pour brasser du vent, balancer la propagande autorisée au public, et en dernier ressort fournir des fusibles qui sauteront à la place du ministre en cas de scandale épouvantable

          Répondre
          1. staline
            En réponse à : dreamer

            Merci pour les  » timbrés  » dont je fais partie …….( dégonfler votre égo me semble une bonne résolution pour cet été ) , et qui donc a fait – il y a un an – une déclaration d’effet indésirables graves à la phamacovigilance de Bx, puis échangé deux mails combatifs avec la pharmacienne du service ; et j’ai pu constater avec grand plaisir que les médocs en question ont été , depuis fin décembre , interdits de publicité TV – Presse et de mise en avant sur les talanquères des pharmacies .
            Je n’étais donc pas le seul à intervenir et une pierre + une pierre , ça fait un mur et mur après mur …..
            On en reparlera en septembre , quand vous aurez maigri du chapeau .

          2. Inoxydable
            En réponse à : dreamer

            Holà ! Permettez moi de faire un peu le modérateur entre @ dreamer et @ staline :
            Pour ma part j’ai compris le terme « timbrés » comme étant  » téméraires, inconscient ». Je l’ai été déjà bien avant mars 2017 en faisant moi-même un signalement en 2013, à propos de Statines à l’organisme adéquat au moyen du formulaire fourni sur le net. Devinez ? Je tiens à votre disposition la copie du document « édulcoré ( c’est le moins que puisse dire) que le médecin de la Pharmacovigilence ( SIGNALEMENT-PATIENT D’EVENEMENT(S) INDESIRABLE(S)
            LIE(S) A UN MEDICAMEN)T à l’ AFSSAPS , c’est à peine si je me suis reconnu car je dois vous dire que la secrétaire du Service m’a transmis par erreur une copie.
            Alors, je suis comme @ dreamer, je suis pour le moins dubitatif …

          3. Francoise
            En réponse à : dreamer

            @ staline
            (waouh, ça fait tout bizarre d’écrire à staline… quand même ;-) )
            Je ne sais pas quel a été l’impact réel de votre déclaration à la pharmacovigilance (et je partage même l’avis que les déclarations faites par les patients eux-mêmes sont sujettes à être mise en question et peu légitimes, sans l’accompagnement, la caution ou les descriptions ad hoc d’un médecin).
            Mais je partage aussi votre avis (que je lis entre vos lignes, j’espère bien vous comprendre) que de décider par avance que tout, strictement tout de ce qui est mis en place est de toutes façons, quoi qu’il arrive, sans la moindre exception ni même parcelle d’exception, un vaste écran de fumée qui ne peut qu’empirer une situation déjà considérée comme littéralement catastrophique… c’est quand même, à mon sens, bien-bien-bien gênant, et encore : pour ne pas dire davantage !
            Et SI peu de gens savent qu’ils peuvent faire des déclarations directement… d’abord, c’est un peu bizarre (on en a beaucoup entendu parler avec la longue période de questionnement sur le levothyrox l’année dernière) et puis… à nous de les informer (mais je redis néanmoins ce bémol : sceptique sur la capacité de la plupart des personnes sans connaissance médicale à faire des déclarations valides sans le concours d’un médecin).

          4. Francoise
            En réponse à : dreamer

            @ staline
            Néanmoins, staline… dreamer ne traitait personne de timbré ; au contraire, il soulignait que personne ne perdrait du temps à faire de fausse déclaration…. ‘à part quelques timbrés’.

          5. Ricom’Art
            En réponse à : dreamer

            Comme vous le savez, ma chère Françoise, Staline est le petit père du peuple pour ne pas dire le peuple lui même, donc si jamais d’aucun venait à une quelconque critique du bon gros sens commun, c’est au peuple qu’il s’en prendrait et par voie de conséquence à Staline lui-même autant dire qu’il s’agit là d’un crime de lèse majesté et, de mémoire, ce genre de forfait conduisirent quelques millions d’associaux à la réducation par le travail , soit en somme à de la très belle ouvrage. J’invite dans chacun à retenir tous propos qui pourraient d’une manière ou d’une autre blesser notre chef suprême.
            Ne trouvez-vous pas que j’aurais pu faire un admirable apparatchik ?

          6. Ricom’Art
            En réponse à : dreamer

            Le colonel, c’est bien un sorbet citron à la vodka ? C’est méditerranéen ça ?
            Merci de vos conseils !

      2. MT
        En réponse à : Dreamer

        Ca donne une illusion de démocratie au sein d’une politique dictatoriale, non?

        Bon, sinon, j’ai quand même fini par écouter le grand plaidoyer de notre Tartuffe de l’année (j’ai nommé Mi…. Cy…) après avoir pourtant résisté un certain temps (bah oui, à quoi bon se faire du mal quand on sait?)
        Je suis soulagée, son niveau de bêtise est toujours aussi bon, pour l’instant il garde la palme d’or. (maintenant faut plus que j’en parle car je sens que je vais m’énnerver)

        Répondre
  8. aubepine

    Suite à l’annonce des 11 vaccins obligatoires pour les moins de 2 ans, l’ANSM va mettre en place un comité scientifique et publier les données de sécurité. Les discussions seront diffusées en live sur le site Dailymotion le 10 juillet. Une transparence bienvenue pour le grand public et les soignants.

    Depuis le 1er janvier 2018, un total de 11 vaccins* est obligatoire chez les enfants de moins de 2 ans. Pour accompagner l’instauration de cette mesure, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) compte bien faire circuler l’information. L’agence « souhaite mettre à disposition des professionnels de santé et du grand public une information régulièrement actualisée sur les données de sécurité, issues de la pharmacovigilance ».

    Pour ce faire, l’ANSM va instaurer « une consultation, sous la forme d’un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST)** comprenant des auditions publiques ». L’enjeu, « recueillir un avis collégial sur les catégories d’informations à mettre à disposition et sur les modalités de communication envers le grand public et les professionnels de santé ».

    En ligne le 10 juillet

    Le 10 juillet, ce comité « sera retransmis en direct sur la chaîne Dailymotion de l’ANSM afin de permettre au plus grand nombre de suivre les auditions et les échanges entre les membres du comité et les personnes auditionnées (associations de patients, médecins, pharmaciens, journalistes, institution publique) ».

    * diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (déjà obligatoires auparavant), la coqueluche, les infections invasives a Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole

    **le CSST sera composé de représentants des professionnels de santé, d’associations de patients, de sociologue, et des représentants de la société civile.

    Source : ANSM, le 29 juin 2018

    Tiré de « Destination santé »

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : aubepine

      J’ai du mal à comprendre ce qu’ils veulent faire vraiment…
      Je ne comprends pas le processus de sélection des experts supposés indépendants…
      Je vois mal comment on peut résoudre un problème aussi complexe avec des procédures aussi obscures et de façon aussi rapides…

      Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Dreamer

          Oui, et les anti obligation vaccinale ou même les antivax, ont-ils un représentant ? les « représentant des la société civile  » Késako ? Moi, toi ou un député pas trop dépité ?
          C’est vraiment, comme MdL le dit , incompréhensible si ce n’est noyer le poisson.

          Répondre
Commentaires : page 5 sur 7« Plus anciens...«34567»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.