Pourquoi tant d’enfants obèses ?

« Mira, o Norma, a’ tuoi ginocchi questi cari tuoi pargoletti … »

Traduction : « Vois, Norma, à tes genoux tes chers petits … »

Et pour la musique, c’est là [http://www.youtube.com/watch?v=jfCmjt5PkKw] un duo magique, pour ceux qui peuvent apprécier, avec Cécilia Bartoli et Sumi Jo ; c’est romantique à souhait, parfois (mais pas dans ce duo féminin) un peu pompier !

Bon, je laisse méditer sur ces paroles de l’opéra de Bellini. On trouve la traduction du livret sur Internet. Cornélien !

Message subliminal : comment des sociétés peuvent-elles aussi mal-traiter leurs petits enfants pour en faire des malades chroniques, avant même d’être adultes ?

En effet, contrairement au surpoids (et même certaines formes d’obésité) des adultes qui peuvent traduire un état de santé ou un « état physiologique » plutôt avantageux [certains plus éveillés que d'autres parlent d'un "paradoxe de l'obésité" ; ce qui n'inclut pas les obésités dites morbides qui sont rares], l’obésité infantile peut être un état pathologique voire un handicap.

Les Autorités, partout, s’en sont émues … On annonçait des catastrophes humanitaires pour les décennies à venir … Les braves gens, les parents, enseignants, éducateurs, et même les médias (utiles pour une fois) s’en sont mêlés.

Partout dans les pays développés, on s’est mis au boulot pour essayer de préserver notre avenir. Peu y croyait ; le catastrophisme régnait ; certains [les experts] cherchaient, bien vainement mais pas sans effets collatéraux [cf. le Médiator] les médicaments miracles qui … et surtout les régimes qui …

Mais rien se semblait pouvoir endiguer ce fléau épidémique !

Et puis, brusquement, on a cru voir que les choses cessaient de s’aggraver, des publications montraient des tassements des tendances, on n’osait pas y croire …

L’heure est maintenant venue d’un petit bilan.

Bonne nouvelle, pour une fois : effectivement les courbes semblent changer de pente, ce n’est pas encore un inversement des tendances mais nous voyons ce qu’on appelle en épidémiologie une « plateauisation » ; bref ça va mieux. Ci-dessous un rapport récent l’expliquant : http://www.biomedcentral.com/content/pdf/1741-7015-12-17.pdf

Pour les non-initiés, ne pas regarder les courbes reproduites, elles sont incompréhensibles, à mon avis !

Attention, ne crions pas victoire trop tôt !

Rien n’est définitif ; mais quand même, ceux qui font (par obligation parentale) la « sortie des écoles » l’avaient déjà vu chez nous depuis quelques temps ; ça allait nettement mieux !

Et ça va mieux aussi aux USA et chez les British, c’est donc que ça va vraiment mieux …

Bravo à tous, il ne faut donc pas désespérer de l’humanité, notons que l’épidémie avait commencé à la fin des années 1970s, ça fait donc plus de 40 ans ; mais qu’est-ce à l’échelle du paléo, néo et pétroléo-lithique ?

La recette ? Le mode de vie !

39 réflexions au sujet de « Pourquoi tant d’enfants obèses ? »

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Hervé

      Nous faisons quelques commentaires à ce sujet dans notre prochain livre, bientôt en librairie …
      En deux mots, il s’oppose quelque peu à la diète méditerranéenne (péché mortel !) et il n’y a pas de science sérieuse qui permette de le préférer à la diète méditerranéenne ; que de toute façon, il faut moderniser …
      A bientôt !

Commentaires : page 2 sur 2«12

Les commentaires sont fermés.