Toxicité musculaire et cérébrale des statines : l'Empire contre attaque !

Après les alertes multiples concernant la toxicité des statines  (atteinte des muscles, plus de diabète, atteinte des nerfs périphériques et aussi du cerveau …) qui confortaient les victimes dans leur appréciation des méfaits de ces médicaments malgré les avis péremptoires des médecins et des experts ; et qui surtout montraient à quel point la désinformation avait prévalu pendant ces vingts dernières années, on aurait pu s’attendre à un peu de répit …
Pas question, le business avant tout et bien sûr, l‘Empire contre attaque !

Les médecins voient donc ces jours-ci fleurir comme au printemps des publications obscènes nous disant que toutes ces alertes n’étaient pas sérieuses, que des balivernes …
Qu’on se le dise, les muscles ont un peu mal parfois certes mais leur force reste intacte et le cerveau, au contraire de ce que prétendent certains idéologues (dont je fais partie merci et pas peu fier …) non seulement ne souffre pas mais bien au contraire bénéficie des statines …
Je n’entre pas dans les détails, le niveau scientifique de ce qui nous est raconté là est à pleurer, mais de rire ; on croirait entendre certains politiciens nous expliquaient tout ça, c’est dire le niveau …
Tout ça pour dire quoi ?
Simplement que les médias imbéciles habituels vont reprendre ces articles et “trompetaient” qu’ils l’avaient bien dit (ouf !) autrefois ; et que toutes ces alertes récentes c’était que des bêtises !
Que le Dr de Lorgeril, cet illustre paranoïaque, est victime de la théorie du complot, on vous l’avait bien dit !
Et que tous vos symptômes, si vous avez le malheur d’en avoir, c’est votre imagination !
Allez, le monde tourne toujours, certes, mais cette fois-ci vous ne vous laisserez pas prendre !

95 Replies to “Toxicité musculaire et cérébrale des statines : l'Empire contre attaque !”

  1. Bonjour Docteur,
    Enfin on s’intéresse aux médicaments anti-cholestérol hier soir sur la une au journal de 20.00 h, le Pr Even expliquai l’inutilité des statines. Je regrette votre absence pour compléter le sujet, (je suppose que les journalistes ont des ordres) et c’est bien connu l’union fait la force…
    Bon courage et bravo pour ce que vous faîtes.
    merci de votre réponse à mon message du 6 février,
    titi

  2. Bonjour,
    Il existe bel et bien des personnes qui ne tolèrent pas l’effet secondaire des statines. Et cela peut s’empirer dans certaines cas si les statines deviennent toxique.

    1. Erreur ! Très reconnu partout, régulièrement invité dans les plus grands congrès internationaux, et je ne fais pourtant rien pour ça tant je m’y emmerdes ! C’est pure courtoisie et humilité que j’y va quand même …
      Et aussi en France, j’ai mes entrées (que croyez-vous ?) et l’objet de disputes fréquentes avec mon épouse c’est justement le choix des invitations à accepter ou refuser !
      Nous allons plutôt, je l’avoue, vers tout ce qui est “alternatif”, beaucoup plus ouvert et intelligent !

  3. Juste un petit témoignage , suite à vos livres et articles j’ai arrêté le Crestor il y a un an après en avoir pris pendant un annnee pendant laquelle j avais des crampes très douloureuses dans les jambes la nuit , tout à disparu ! Je suis ravie et mon aux de cholestérol T est a 2,8 pas de quoi en rêver . Et aujourd’hui je lis dans le journal du dimanche ” on s attaque aux statines …. ” ça vient MRLorgeril vous avez bientôt gagner votre combat super et merci pour nous tous .

  4. @MC :

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

    Offrez-en un exemplaire à votre médecin qui ne lit pas "n’importe quoi", après 35 ans de pratique, ça pourrait rendre service à ses patients et à lui-même …

    Bon vent, matelot !

  5. bonjour,
    sous statines pendant 7ou8 ans,j’avais des douleurs musculaires dans les jambes.
    Je suis tombée sur votre site et acheté vos livres, depuis j’ai arrêté la pravastatine, cela fait un peu plus d’un mois et je ne ressens plus les douleurs.
    Ce matin j’ai vu ma doctoresse, lui ai montré votre livre sur le cholestérol et dit que je ne voulais plus de satines.
    Elle m’a dit que mes artères allaient se boucher et qu’elle avait 35 ans de métier et que je lisais n’importe quoi.
    Je prends aussi du valsartan pour l’hypertension. J’avoue que je suis revenue destabilisée.
    Doc m’a dit que j’avais des antécédants: mon père est décédé à 66 ans,3 jours après avoir subi une coronarographie.Il avait eu une trombose à 45 ans. Je dois faire une prise de sang et on verra ce qu’il en est.
    Merci à vous de me lire.

  6. Bonjour,
    Le message de Yeam me fait réagir : j’avais des troubles digestifs très handicapants (côlons irritable). Dans mon cas c’étaient plusieurs fois par semaine en hiver des diarrhées, y compris la nuit. Des jours et des nuits que je passais en grande partie aux toilettes. Aucun traitement n’a fonctionné. J’ai changé de généraliste, et suite à une très grosse fatigue et faiblesse musculaire, le diagnostic a été : forte carence en vitamine D. Au bout de 6 mois de doses massives de vitamine D, la carence a disparu (vérifié par prise de sang)… et les troubles digestifs également, à l’étonnement du médecin. En décembre retour des troubles digestifs (légers cette fois), re-prise de sang, la carence était de retour.
    Deuxième mystère…

  7. bonjour ,
    Ma mère a arrêté les statines (tahor 40mg) il y a 2 ans et demi.
    Malgré cela les troubles digestifs (éructations+++) et constipation persistaient.
    Récemment elle a pris un traitement de vitamine D, acide folique et vitamine B12. Elle n’a plus de troubles digestifs. Hasard ou peut-être pas?

    D’autre part; est-ce que des malaises uniquement lors des transports en voiture pourraient être une conséquence de la prise des statines?
    En sachant que la prise d’un béta bloquant avant le départ pouvait un peu améliorer les symptômes.

    Merci d’avance de votre avis.

  8. @Chevalier :

    Apparemment, les statines augmentent les pathologies immunitaires …

    N’espérez pas toutefois que l’industrie (ou les experts travaillant pour) vous en disent plus …

    Quant aux anticorps anti-HMG COA réductase, c’est "amusant" si on peut dire, mais pas forcément étonnant …

    Quand même se méfier de nos experts immunologistes …

    J’espère qu’une déclaration à la pharmacovigilance a été faite ; si non URGENT !

  9. @MC :

    Comme vous dites, la liste est longue !

    Mais il en manque … C’est déjà pas si mal !

  10. je vous avais parlé d’une patiente qui présentait une myopathie nécrosante alors qu’elle avait pris du Tahor pendant plusieurs années ; il s’agit d’une myopathie à anticorps anti HMG COA réductase !!! surprenant non !
    Vous citiez une étude parlant d’un surcroit d’incidence de polyarthrite rhumathoide chez les patients prenant des statines.
    Les statines favoriseraient les troubles immunitaires ?
    bien à vous

  11. @titi :

    La réponse est dans les données scientifiques existantes que votre "pôvre" médecin ne comprend pas …

    Je les explique dans mon livre "Prévenir l’infarctus" ! URGENT, ça pourrait vous sauver la vie !

    1. Bonjour docteur,
      En fait, je vous avais contacté pour mon mari, je sors du RV en sa compagnie, ce matin et je ne décolère pas, le cardiologue m’accuse de ne pas prendre soin de sa santé : “il aurait pu mourrir de cet infarctus, savez-vous les pourcentage de décès suite à infarctus ?” je suis catastrophée et démoralisée…Mon mari ne veut pas contredire le médecin, “c’est son métier”, et nous sommes des ignorants. Toujours d’après ce cardiologue, il entend tous les jours des gens critiquer les médicaments suite au scandale médiator, mais “les médicaments sont faits pour nous soigner quand c’est trop tard, (ce ne sont pas des droques, ni des poisons), un régime ne peut rien guérir c’est bien, mais uniquement pour la prévention, et il m’a bien répété que dans son cas, sans médicament anti-cholestérol les stents peuvent se boucher, C’EST PROUVE PAR DES ETUDES SERIEUSES et non toutes les bêtises que l’on peut lire sur les sites internet”.
      Je lui ai dit que cela peut provoquer du diabète et des cancers, mais c’est forcément faux!
      Voilà ou nous en sommes, il va donc continuer d’avaler son poison quotidien, atorvastatine 80 mg, qui va passer à 40 mg pour 6 mois et ensuite 10 mg, pour atteindre un taux inférieur à 1 g de cholestérol, quelle victoire ! (en espérant qu’il ne souffre pas trop des multiples effets secondaires)
      Mon mari veut pouvoir reprendre son travail (57 ans) et s’il ne prend pas ses prescriptions médicales, la médecine du travail bloquera la reprise.
      Je vous précise que j’ai acheté 3 de vos livres, dont prévenir l’infartus, c’est très intéressant et révélateur, mon mari a réuni plusieurs causes, bien malgré lui pour certaines. Je commence à appliquer la diète méditerranéenne et je vais relire votre livre (certainement lu trop vite la 1ère fois, mais tellement passionnant).
      Mon mari m’a demandé si moi j’arrêterais les statines, je lui ai répondu : non, je n’aurais jamais commencé.
      Je vous remercie de me lire,
      titi

  12. Bonjour docteur,
    Après un infarctus (hypertension/stress) et la pose de 4 stents il y a 4 mois, je ne peux échapper à la prescription d’atorvastatine 80 mg, (cholestérol avant traitement était de 2 g), mais le médecin affirme que c’est indispensable, maintenant le taux normal est abaissé à 0,9 g à cause des stents) et aussi pour lisser l’intérieur des artères et éviter la rechute.Mon taux est aujourd’hui à 1,39 g.
    A la lecture des effets secondaires, je ne puis qu’aquiescer, comment résister au matraquage médical et savoir quel médicament est indispensable et utile ?

  13. @Richie :

    Bonjour Richie,

    il y a une Diététicienne qui peut faire des consultations en Visio-consultation via le web-Internet

    Elle parle bcp sur son site de la « diète méditerranéenne » et semble suivre les recommendations du Dr De-Lorgeril

    http://www.dieteticienne-amiens.fr/

    Note : je n’ai aucun intérêts avec cette Diététicienne , c’est pour info suite à mes recherche et je n’ai pas testé ces services
    Amicalement,
    Marc

  14. @MALOUVY :

    Il faut faire un bilan "ordinaire" avec un médecin "ordinaire" car une longue période sous statine peut avoir déclenché autre chose, même à distance …

    Si c’est négatif, ce que j’espère, il faudra essayer de vous faire calmer par des médecins "alternatifs" type ostéopathe, si vous en connaissez un (ou une) sérieux dans votre coin …

    Évitez les médicaments anti-inflammatoire que le médecin "ordinaire"ne manquera pas de vous prescrire …

  15. Bonjour,
    après avoir été intoxiqué aux statines et les avoir arrêté depuis 18 mois les douleurs musculaires se sont calmés mais ont reprises d’une manière très intenses et fréquentes depuis deux mois. J ai également été supplémenté avec du COQ10 depuis 18 mois mais apparemment cela ne suffit pas.
    Que faire ? je ne vois pas de solution de soulagement dans tous vos témoignages !!
    vos livres lus de la première à la dernière ligne m’ont confortés dans mon hygiène de vie à part le tabac je l’avoue !!
    merci de me donner votre avis

  16. @Richie :

    Ce n’est pas encore une spécialité !

    Frappez à une porte, demandez ce que vous voulez, montrez vos livres et ça devrait marcher.

    Si ça ne marche pas, changez !

  17. PS : Comment trouver un médecin nutritionniste spécialiste de la diète méditerranéenne à Lyon ?

  18. J’ai lu vos 3 bouquins et je les connais maintenant presque par coeur (sans jeu de mots!).

    Je n’irai jamais voir des bandits de grands chemins qui ont été à la solde des laboratoires pharmaceutiques.

    Rien de mieux qu’une bonne vieille diète méditerranéenne, du vélo régulièrement (mais pas extreme ;-)), un coup de rouge et en avant toutes voiles dehors !

  19. @Richie :

    Dommage, j’aurais aimé …

    Mais vous avez raison, parmi les pires, ce sont les pires, vous perdriez votre temps !

  20. @Richie :

    Désolé de vous décevoir mais Krempf et Moulin sont parmi les pires … Et ils m’adorent … Succès garanti !

    Les chiffres de protection avec les statines concernant les gens avec HF ne reposent sur rien : demandez-lui sa référence ! S’il en a, merci de me les transmettre, je vous en ferai un commentaire approprié …
    Dites-leur que vous me transmettrez leurs références pour avis, ça va les amuser !

    Pour les HF, je vous recommande de lire en urgence les pages que j’y consacre dans mon dernier livre "Prévenir l’infarctus" !

    Vous êtes sur un bon cap, gardez-le !

  21. Je n’irai voir ni le Pr MOULIN, ni le Pr KREMPF.

    Le premier est dans le faisceau des conflits d’intérêts (cf article FORMINDEP article "La Mauvaise graisse de la HAS) et a rédigé une étude favorable au Mediator…(no comment)
    Le second est dans le faisceau des conflits d’intérêts concernant les statines (cf article identique sur FORMINDEP).

    Dans quel monde vivons-nous ?

  22. Témoignage :

    RV plutôt intéressant avec mon MG.
    Rappel :
    CT à 2.94 g/l, un HDL à 0.48 g/l et un LDL à 2.28 g/l
    Mes parents ont à peu près les mêmes valeurs.
    Mon MG m’a écouté.
    En fait, il ne suffit pas de sortir le livre. J’ai exposé de façon très brève les arguments majeurs des livres :
    1) Avec statine, pas moins de morts (qques post it sur les pages des etudes de morbimortalité tableaux à l’appui) & étude Prosper +10% de Cancer
    2) Pourquoi les labos disent que la statine diminue les maladies cardio vasculaires alors que 50% des infarctus sont mortels et que les études ne montrent aucune diminution de la mortalité ?
    3) AVC : l’hemorragie n’ayant rien à voir avec le cholesterol…

    C’est en revanche peut-être difficile de l’expliquer si on n’a pas bien "bossé" le sujet.

    Mon MG avait le livre de EVEN et DEBRE.
    Il restait un argument en sa faveur : l’hypercholesterolémie familiale. Pb : est-ce que j’en fais partie ?

    Mon MG avait tellement peur qu’il m’arrive quelquechose (IDM ou AVC) qu’il a transmis mes analyses à un endocrinologue soi-disant réputé au CHU de nantes (Le professeur KREMPF). Retour du Mail : dans les cas d’hypercholesterolémie familiale, la statine peut diminuer de RCV de 5 à 40% (sans etre l’ingénieur que je suis, vous apprécierez la précision du gain…); encore une fois, reste à savoir si j’en fais partie…
    Il préconise des analyses complémentaires : SGOT, SCPT, CPK Glycemie, TSH Creatinine, Apo A et Apo B…

    Mon MG étant quelqu’un de bien, il m’envoie chez le Professeur MOULIN Hopital Louis Pradel à LYON (lien avec l’INSERM?). Je vous tiendrai au courant de la suite.

    Malgré tout, mon MG a terminé le RV en me disant qu’il fallait à minima manger du Primevère, du danacol et de la levure de riz rouge,…, pour faire baisser mon cholestérol !

  23. Bonjour Docteur,
    je vous fait part de deux observations personnelles en ce qui concerne les Douleurs musculaires dues aux statines :
    1/ Depuis trois mois que je n’en prend plus elles ont disparues de mes muscles qui retrouvent peu à peu leur force initiale (et croyez moi j’étais très fort…) mais il persiste les dégâts causés au tendons – tendinites aux deux épaules _, plus marquées à droite étant droitier, ce qui peut se comprendre car n’ayant jamais cessé de pratiquer la "musculation". Même une mésothérapie avec des anti inflammatoires adéquats se révèle inopérante, le moindre faux mouvement et c’est reparti… Je languis de récupérer.
    2/ A la suite d’un bon rhume ( moi qui suis rarement malade) ayant engendré un état grippal, je me suis rendu compte que les douleurs articulaires dues à la fièvre ou autre cause ETAIENT IDENTIQUES A CELLES DUES AUX STATINES.
    Rien à voir avec des belles et bonnes courbatures. Ce qui tendrait à me faire penser que les statines induisent des effets inflammatoires très agressifs au même titre qu’une infection virale !!!

  24. @Marc :

    Un médecin interniste est un médecin qui couvre plusieurs spécialités mais n’est pas généraliste, ni pédiatre, ni dermato, etc 

    Ça doit se trouver du côté de Marseille ou Montpellier, demandez à votre généraliste de vous en trouver un !

  25. Non désolé personne dans le milieu médical.
    Un bon "interniste" doit exister (au fait c’est quoi un "interniste" ?)

    Je suis sur Avignon, mais peut faire n’importe quel déplacement.

  26. @Marc :

    Un bon "interniste" de votre région ! Ça doit exister !

    je ne peux vous proposer personne, je ne sais pas où vous habitez !

  27. Merci pour votre réponse, non hélas pas de bon interniste a ma connaissance.

    Mon docteur est trop "statine" pour que je puisse avoir quelques espoirs d’informations….

    Je suis tout disposé a me déplacer bien sur, avez-vous adresse a me conseiller ?

  28. @Marc :

    Ceci n’est pas une consultation.

    La façon dont vous présentez ce dossier médical ne me permet pas de vous aider de façon efficace !

    Je ne suis pas certain que vous ayez eu le bon diagnostic, et le bon traitement !

    Je ne connais pas toute votre histoire, mais j’ai bien peur (intuitivement) qu’il y ait eu quelques dysfonctions …

    Il me paraît utile que vous consultiez un bon interniste si il y en a un dans votre environnement. Je ne peux rien vous dire de plus.
    Vous en savez un peu plus maintenant sur les statines et vous pourrez négocier astucieusement.

    Dites moi si je peux vous aider un peu plus !

    Bon courage !

  29. Bonjour Docteur,

    Je suis plutot sportif (10-15km de footing 3x par semaine minimum) et fais attention a mon alimentation.

    Cela fait 1 mois et 1/2 que je ne prends plus mes statines (18 ans de prise) suite, entre autres, à la lecture de vos livres.

    Historiquement je n’ai jamais eu de cholestérol, mais après un séjour en Afrique je tombe malade. Mal de tete, articulations "qui gonflent", vertige permanent et surtout hépatite a répétition…

    Une biopsie du foie est faite (agréable je le conseille) résultat : fièvre Q ou Coxiellose et un foie "dans la graisse" ….

    Suite a cela un fort cholestérol apparait après 1 an environ (de mémoire), mais pas seulement, glycémie a plus de 5,5 g/le triglycéride a 2.9 g/l et gamma Gt a plus de 1500! (au lieu de 66 ul/l max)

    Décision est prise de me "mettre sous statine" ….
    les analyses sont meilleures, mais surtout la "forme revient"…

    Hélas, depuis que je ne prends plus rien les symptômes reviennent.

    Les statines ne sont pas idéales c’est le moins que l’on puise dire, car une lutte contre un cholestérol "fort" mais "naturel" est une idiotie, mais une lutte contre un fort cholestérol (et gamma gt……) issu d’une maladie ?

    Quel est votre avis et éventuellement un conseil pour une consultation avec quelqu’un.

    Avez-vous une "bonne adresse" ?

    Merci pour tout.

  30. @Richie :

    On peut s’abstenir de répondre à toutes questions.

    "Excès" de cholestérol est une notion très relative … Un médecin peut dire qu’à son avis, c’en est pas un, etcetera …

  31. @Richie :

    Précision :

    Aucun prêt bancaire ne se traite sans assurance (à moins d’apporter la garantie d’avoir un patrimoine conséquent qui couvre le montant emprunté)
    Conséquence : pour tout prêt bancaire (et pas seulement en fonction de l’âge) il faut remplir un questionnaire de santé; les deux exemples que j’ai donné montrent qu’il faut mentir pour "cacher" son cholesterol.
    Je ne sais pas dire ce qui se passe si l’on ne répond pas du tout à cette question.

    En revanche, on peut imaginer les scenarii suivants :

    1) En ne répondant pas à la question, il se peut que la banque accorde le prêt (avec le contrat d’assurance). En cas de pépin (supposons AVC ou IDM), nul doute que les assurances tenteront d’investiguer pour savoir si le client avait une dyslipidémie (puisque la question a été laissée sans réponse). Si elle trouve des analyses (autopsie ? enquête ?), il est évident qu’elle tentera de ne pas prendre en charge les mensualités dues par le défunt

    2) En ne répondant pas à la question, La banque refuse le prêt pour questionnaire incomplet = hallucinant quand on a lu les livres du Dr de Lorgeril

    3) Si on ment (on coche NON alors qu’on est sous statine ) et qu’on decède (AVC ou IDM), il est possible que la banque cherche à investiguer (autopsie ? enquête ?) Cela pourrait peut-être dépendre du montant du pret restant à rembourser.

    4) Si on coche oui, (on est obligé de signaler sa statine et son cholesterol), nul doute que le taux d’assurance sera majoré (proportion?) l’assurance de la banque considérant le cholesterol comme un facteur de risque (sinon l’assurance n’aurait aucun intérêt à poser cette question)

    Par ailleurs je ne sais pas quel argument juridique la banque pourra opposer au demandeur si ce dernier ne souhaite pas dévoiler son taux de cholesterol/traitement . Nul doute que la banque trouvera un argument qui n’a rien a voir (emploi peu stable, endettement trop élevé, appport insuffisant, etc.) pour ne pas accorder le prêt.

    Enfin, quel est réellement et juridiquement la capacité de la banque d’investiguer en cas de pepin (AVC ou IDM par exemple) en enquetant (perquisition chez un MG, dans un labo d’analyse, ou autopsie) ?

    ATTENTION : tout ceci ne résulte que de bon sens et de pragmatisme, mais en aucun cas de fondement juridiques qui restent à vérifier.

  32. Pire,

    Je retrouve un questionnaire d’assurance ERISA (Banque HSBC) datant de Novembre 2005.

    Question 4 (sur 11) : Etes-vous atteint d’affections, de symptômes, de maladies de quelque nature que ce soit ? (Maladie cardiaque, respiratoire, rénale, digestive, excès de cholestérol…)

    Et si jamais votre questionnaire a trop de OUI, ils envoient un second questionnaire que vous devez faire remplir par votre MG.
    Document : Assurance ERISA "Rapport du Medecin Examinateur" soi-disant "Strictement confidentiel-destiné au médecin conseil de l’assureur".

    Dans ce second questionnaire
    Question 3 (sur 26)
    Avez-vous ou avez-vous eu une affection ou un symptôme suggérant une maladie de l’appareil cardiovasculaire ?

    Question 15 :
    Votre examen met-il en évidence une anomalie du système endocrinien ou du métabolisme ?

  33. J’ai sous les yeux un questionnaire de santé NORMALIS relatif aux contrats d’assurance fournis par la Banque Populaire.

    Question 3 (sur 14) : Etes-vous en cours de traitement médical ? (Oui-Non)
    Lequel ?
    Pour quels motifs ?
    Depuis quelle date ?

    A moins de mentir (et donc de prendre un risque juridique certain en cas de pépin), celui qui prend des Statines est obligé de déclarer qu’il a du Cholesterol.

  34. @Richie :

    Question subsidiaire : est-on obligé de communiquer son cholestérol à un assureur ou à une banque ?

    Quand je dis "obligé", je veux dire : est-ce un cas d’illégitime sélection ?

    Merci aux juristes de nous répondre !

  35. Je viens d’essuyer la même impression en déjeunant avec 8 copains.
    3 d’entre eux prennent des statines…(sur huit ça fait 37.5%, ça m’a foutu un coup au moral…).
    Au dessert, ils ont pris une île flottante à la Chantilly !
    Malgré des arguments solides, on a l’impression de passer un peu pour un fou.

    Néanmoins, et lors des échanges, un de mes copains me signale que lorsque on est jeune et que l’on a du cholestérol, les prêts bancaires ont des taux d’intérêts relevés, des taux d’assurances également relevés, avec des exclusions de couverture en cas de décès d’AVC ou d’Infarctus en présence de Cholésterol.

    Dr de Lorgeril, je pense que vous avez fait une erreur dans vos livres. Vous avez certainement largement sous-estimé le business INDIRECT du Cholestérol !

    Imaginez qu’à l’heure qu’il est, des banques ne prennent pas en charge les crédits des clients qui sont décédés d’AVC ou d’Infarctus avec du Cholestérol…

    Les banques sont-elles victimes ?…ou parties prenantes ?

    A méditer…

  36. @MICHEL :

    C’est déjà bien qu’on vous ait laissé un peu parlé …

    Ceci dit, bravo, vous faites avancer la science et la médecine ; vous avez peut-être sauvé la vie de quelques uns ; Merci pour eux !

  37. Entretien avec mon (ma) médecin suite à l’arrêt de simvastatine :
    Ma question au Doc : ‘Avez-vous d’autres patients qui ont ressenti des douleurs musculaires etc.. suite à la prise de statines ?’
    Réponse Doc : ‘NON,ou peut-être si, une fois, un ressenti d’une patiente au niveau articulaire, mais c’était plus psychologique que réel’

    Donc je serais le seul…Pas d’bol ! ça tombe justement sur moi! (Mais bon, rien qu’autour de moi, je connais plus de 10 personnes ayant arrêté les statines).

    Puis écoute polie (mais un peu crispée) de l’exposé des raisons (effets toxiques que je n’exposerai pas ici en détail pour ne pas lasser le lecteur)de ma décision de l’arrêt des statines.

    Réponse Doc: ‘si je ne fais pas baisser mon cholesterol menace d’un éventuel problème dans 10 ou 20 ans concernant les plaques’…(Ouf! Au moins il ne semble pas y avoir de danger immédiat consécutif à l’arrêt du médicament !)

    Donc c’est le bon moment pour présenter le livre ‘cholesterol, mensonges et propagande..’
    Réponse Doc : ‘merci mais j’ai un bon roman à lire en ce moment’ !
    Comme j’insiste pour avoir son avis de scientifique et que je laisse le livre sur son bureau…
    Réponse Doc : ‘sur internet, il ne faut pas croire etc etc… Et puis vous savez, il faut toujours se méfier de quelqu’un qui défend des idées tout seul dans son coin contre l’avis tous…’

    Conclusion : Même armé d’un livre du Dr Lorgeril, il est difficile (voire impossible) de bouleverser des années de certitudes en 15mns de consultation… Pourtant il s’agit d’un médecin homéopathe (donc que je croyais plus ouvert que les autres…) Misère ! Misère !

  38. Et encore, je ne vous donne pas mon avis sur la technique de mesure.

    Ok l’informatique à fait des progrès, mais voir un médecin mesurer une telle épaisseur (0,68 mm pour être exact dans mon cas au lieu d’une norme à 0,625 pour les moins de 40 ans) avec une souris d’ordinateur…
    Même si l’appareil intégre un fort grossissement, le "tissu" à une épaisseur visible sur l’écran d’environ 1cm.

    Un peu de mathématiques, ceci signifie qu l’on est capable de positionner une souris d’ordinateur à une précision de 0,55 mm (en fait l’épaisseur du curseur sur l’écran)…sur une image trouble en noir et blanc !

    Vive le progrès !

  39. @Richie :

    Je sais !

    Merci de votre témoignage ! Ça en aidera plus d’un à se libérer !

    Et ça fait plus de 10 ans que je pleure ou que je ris, ça dépend des jours …

    Et ils croient bien faire !
    Peut-être !
    Autrefois, vous vous seriez retrouvé avec des sangsues dans le dos ou un clystère dans le cul …

    Allez, aujourd’hui, on va en rire !

    Ce qui me fait plaisir, c’est que vous n’ayez même pas besoin que je vous donne une explication, et vous n’êtes pas le seul …

    La bonne nouvelle c’est que vos carotides sont "nickels" comme disent les jeunes ; alors n’oubliez pas nos conseils, prenez le bon cap !

Comments are closed.