LE FIGARO, UNILEVER ET LE CHOLESTEROL

Ne sachant plus comment redresser des courbes de vente qui s’inclinent, voilà notre champion national des statines [je veux parler du FIGARO, le journal quotidien] et UNILEVER, le numéro 1 mondial des margarines aux oméga-6 et aux phytostérols (anti-cholestérol notoires et ennuis garantis pour le coeur, le cerveau et les muscles, entre autres),  qui lancent une campagne itinérante [un gros camion avec des professionnels de la santé] d’information pour améliorer le dépistage du cholestérol et l’information des futurs consommateurs (espèrent-ils) de margarine aux phytostérols et aussi de statines.

Une société savante bien connue pour ses liens étroits avec l’industrie du cholestérol et des anti-cholestérol (agrobusiness et bigpharma main dans la main) participe à cette campagne visant à désinformer le public !

Si j’en parle ici ce n’est pas pour leur faire de la pub évidemment, c’est pour que tous les visiteurs de ce blog aillent leur dire, sur place (dans les 5 villes où ils vont faire étape) et aussi dans les « commentaires » du Figaro, ce qu’ils pensent de leur propagande !

Ce n’est pas la peine de s’émouvoir du danger lointain du nucléaire [ce qui ne veut pas dire qu'il ne faille pas le faire] si on n’est pas capable de réagir face à des dangers immédiats !

3 réflexions au sujet de « LE FIGARO, UNILEVER ET LE CHOLESTEROL »

  1. Citoyen

    En tant que conseiller en diététique, j’ai commencé un cycle de conférences, dont l’une porte sur" l’univers des graisses".

    Après avoir tordu le cou aux idées reçues sur les "sucres lents", voilà que je vais aborder le mythe du cholestérol.
    Évidemment, je dois beaucoup à vos livres et vous êtes cité dans ma bibliographie.

    La mutuelle pour qui je fais ces conférences considère qu’il faut un contre-pouvoir aux agissements de "Big Pharma".
    Que chaque citoyen devienne une partie de ce contre-pouvoir…

  2. Mireille

    Entre les campagnes pour les margarines et pour les produits laitiers, nos mutuelles et nos concitoyens ont de quoi s’inquiéter
    bien cordialement


Les commentaires sont fermés.