Je serai à LA FRETTE (Isère) le 18 Avril 2017

Où c’est ça La Frette ?

30 kilomètres de Grenoble.

Ce sera à la Salle des Fête à 20:00

Titre de la conférence : « CHOLESTÉROL : AMI OU ENNEMI ? »

Venez nombreux, on échangera entre amis.

Et selon affinités, on peut parler d’autres choses…

Notre hôte est un courageux habitant de La Frette qui a tout compris !

 

 

 

 

 

 

131 réflexions au sujet de « Je serai à LA FRETTE (Isère) le 18 Avril 2017 »

  1. akira

    Il a l’air toujours assez branche bon/mauvais cholesterol …

    ##
    Posté par Jean Paul Curtay

    Comme nous l’avons vu dans lles textes précédents, si nous avons du cholestérol c’est pour de bonnes raisons. Il joue de nombreux rôles positifs cruciaux dans le fonctionnement de chacune de nos cellules et dans la santé de tous nos systèmes du muscle au cerveau, en passant par le cœur.

    Il ne se retrouve mêlé aux pathologies cardiovasculaires que modifié, par exemple par le tabac, la pollution, l’inflammation… ce qui l’empêche alors d’être épuré par les globules blancs des parois artérielles sous forme de dit « bon cholestérol » HDL.

    Il ne s’agit donc pas de faire baisser à tout prix le cholestérol total comme le font les statines (et ce prix, en effets secondaires est loin d’être négligeable : un tiers des patients en souffre et on trouve chez les autres des effets délétères détectables si l’on regarde leurs cellules de plus près), mais d’améliorer le rapport LDL/HDL, de protéger les parois artérielles et d’éviter – ce que l’on recherche avant tout au final – d’en arriver à une pathologie cardiovasculaire : infarctus, accident vasculaire cérébral, artères carotides sténosées, artérite…

    Il faut que le cholestérol HDL soit au dessus de 0,40 g/l, mieux supérieur à 0,60 g/l, encore mieux que le rapport LDL/HDL soit inférieur à 3,5. On peut aller plus loin et le faire descendre en dessous de 3.
    ##

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : akira

      Vous voyez : le JP n’a pas compris, lui l’encyclopédique ; alors, vous imaginez les académiciens ?
      Aucun espoir !
      Pourtant tout est écrit…
      C’est comme en politique ; c’est écrit d’avance…

      Répondre
  2. pascale

    Certainement hors sujet mais je ne sais pas trop où poster mon interrogation : RV avec angiologue ce matin, ne m’a pas regardé en face une seule fois, mais bon ( c’est un détail)!!!! prise de tension : je préviens à chaque fois : effet blouse blanche 16,6 ou 16,8 alors que chez moi avec mon tensiomètre vérifié par mon médecin j’ai 11,6 – 12,8 des fois un peu plus. Mais là après 2h d’attente et un peu beaucoup d’angoisse vissée au corps et au coeur (à chaque fois c’est la même chose) : 20,10 puis 22,10 !!!!!! là j’ai fait fort.
    Déjà que je lui ai dit que je ne voulais pas de statines (il a quand-même essayé de me prescrire du tahor ) il était énervé et en a conclu : traitement médical optimal : anti-agrégant, statines, IEC ou Sartans et m’a prescrit du Triactec 1,25mg puis 2,50mg.
    Qu’est ce que c’est que ce truc encore ? Pourquoi me prescrire cet inhibiteur de l’enzyme de conversion pour une hypertension que je n’ai qu’à de très rares moments où je suis stressée à mort ? Je vais en parler à mon MT bien entendu mais Cher Docteur que comprenez-vous dans cette prescription ?

    Répondre
  3. yves

    Bonjour Dr de Lorgeril
    et grand merci pour votre réponse
    Effectivement, je suis (bien) surveillé par un Pr du service de néphrologie du CHRU de Besançon et je ne suis pas en surdosage (calcium corrigé:2,05mmol/l—phosphorémie:1,15mmol/l)
    Par contre c’est ce médecin qui (après un arrêt personnel des statines) m’a prescrit EZETROL + un peu de CRESTOR , traitement que, conforté par le lecture de vos ouvrages, j’ai de nouveau décidé d’arrêter malgré l’avis défavorable du médecin
    Pourquoi je vous ai questionné sur le calcium (je suis supplémenté depuis 1988) parce que je suis toujours à la recherche de la cause de mon AVC ischémique d’il y a 3 ans ( à l’arrivée d’ une sortie vélo) suivi d’une endartériéctomie de la carotide G
    En effet mon mode de vie avant ce problème ressemblait beaucoup à vos préconisations: sportif régulier et assidu-jardinage -bricolage-voyages- légumes du jardin perso- poisson gras 2 / semaine-huiles recommandées sans beurre-fromages 0%- etc…-sevrage tabagisme depuis plusieurs dizaines d’années-pas d’HTA- pas de diabète- CHO normal le jour de l’AVC (total:2,09 dont LDL 0,7)
    Sans doute cet hygiène de vie m’a-t-elle permis de passer cette épreuve sans séquelles notables mais elle a néanmoins beaucoup changé mon existence!

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : yves

      Désolé pour cet AVC qui a donc nécessité une endartériectomie…
      Je ne me permettrais aucune consultation via un blog vous le comprenez ; mais je suis étonné de votre LDL si bas à 0.7 le jour de votre AVC.
      Soit vous étiez déjà traité avec une médicament anticholestérol (ce qui pourrait éclairer le tableau clinique) ; soit il fut explorer d’autres pistes…
      Cela dit, je ne suis pas vraiment satisfait de votre mode de vie (tel que vous le décrivez au moins)
      Je vous recommande de lire attentivement notre ouvrage « Prévenir l’infarctus et l’AVC » ; vous allez beaucoup apprendre à mon avis…
      Vite ; ça pourrait vous rendre de grands services…
      Bon vent, matelot

      Répondre
      1. yves
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        bonjour
        une précision: 0,7 c’était le HDL le LDL était à1,30 (c’est une erreur de ma part)
        De plus j’ai bien lu vos deux ouvrages : prévenir…… et diète méditerranéenne et je n’ai pas voulu détailler mon mode de vie que j’estime très proche; néanmoins j’en ferai prochainement une deuxième lecture.
        merci à vous

        Répondre
  4. francoise

    @ toutes les fourmis qui ont été frustrées par l’arrêt prématuré de l’expérience chez Medscape… (parce qu’ils censurent systématiquement tous commentaires, pareil que pour vous, Akira… plus rien ne passe…)

    Sur http://www.prioritesantemutualiste.fr
    … on pourrait suivre Minoque et mettre des commentaires librement (zéro modération a priori -comme c’était le cas au début sur Medscape : ils censuraient a posteriori seulement-, à nous de rester courtois, parce qu’on peut écrire ce qu’on veut, ce n’est pas modéré), mais… quelque chose me dit que cela ne va pas durer que ce soit libre? Ils racontent des très grosses bêtises et personne ne proteste, alors, ça fait référence pour tous… c’est pénible, quand même !
    Alors,… à vos claviers?
    Pardon, bon Dr MdL: vous le savez sûrement, tous les visiteurs de ce blog sont rebelles… sinon, ils iraient ailleurs… cela ne va pas être facile de les persuader de ‘laisser roucouler les perroquets’ même si vous trouvez ça mignon… Peut-être est-on en train de contester un ami à vous??? Je trouve en effet que Dr Gallois parle beaucoup de la Diet.Méd… mais il a critiqué l’émission d’ARTE de manière très véhémente et ça, c’est pas cool, pour un gentil perroquet!.

    Répondre
    1. RicoMart
      En réponse à : francoise

      @ Fafabuleuse

      Rebelles ? Damned ! Frustrées ? Assuré ! Phil & moi sommes des fourmis frustrées et le revendiquons ! À toutes les fourmis frustrées, prenez vos claviers et tapotez… il en sortira toujours quelque chose ! Et de Minoque, faisons notre lanterne en ce monde où l’homme s’est perdu ! I’m looking for a Man, répétait inlassablement Diogène ! Au fait, connaissez-vous le syndrome de Diogène ? Voilà ce qu’en fit la médecine… une accumulation de déchets, chez celui qui se dépouillait de tout. C’est à ne rien n’y comprendre ! Décidément,  » dans le monde réellement inversé, le vrai est un moment du faux ».

      Santé et fourmis méditerranéennes

      Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : RicoMart

        @RicoMart

        Ah ça… tellement d’accord avec vous, RicoMart, sur les médecins! Ils sont tombés sur la tête! Tout à l’envers! Tout comme vous, je ne comprends plus grand-chose … et à ce monde, en général, même! Je commence sérieusement à penser à une retraite en ermitage, quitter ce monde dans l’indifférence générale… car même rechercher comme Diogène (avant que la médecine ne vienne renverser tout sens avec ce syndrome que vous expliquez…) me semble bien trop optimiste..!…
        On verra… les quelques dimanches à venir…

        Il y a quelque temps, j’ai aussi vu qu’ ”ils” (mais qui donc, pour avoir des idées pareilles? « Ils » restent anonymes, pas étonnant!) nous avaient défini le superbe trouble alimentaire d’ ‘orthorexie’. Quel choc ce fût pour moi!!! La personne qui en a fait mention, lors d’un dîner partagé, me visait, je l’ai supposé. Je ne connaissais pas le terme à ce moment-là jamais encore entendu, mais le sens fût directement accessible, avec des racines étymologiques si grossièrement audibles. Donc, nous devons nous rendre à cette triste évidence, c’est officiel à présent : c’est un trouble du comportement alimentaire parfaitement caractérisé de refuser de se “nourrir” de m… agro-alimentaires, de légumes et huile d’olive gorgés de glyphosate et de pain de blés OGM. Fabuleux, non ?
        Si j’avais eu à faire le job et laisser parler mon bon sens (paysan, oui, oui!), j’aurais fait le contraire : décrit et nommé un trouble alimentaire consistant à se gaver de sucres raffinés, de maïs génétiquement trafiqués, de chimie colorante et de nanoparticules blanchissantes ou “glaçantes” (dans deux sens du terme, ça fait peur!), évidemment…
        Mais non… y z’ont fait tout à l’envers !

        Santé et orthorexie revendiquée… mais à la ‘bio’ et à la ‘Diet.Méd’…. !

        Répondre
        1. aubepine
          En réponse à : Francoise

          Mieux vaut être orthorexique, qu’anorexique….
          Bien faire et laisser dire!
          Serais tentée d’ajouter : sagesse paysanne!

          Vous n’êtes pas seule, Françoise,
          facilement remarqués lorsqu’on fait le choix de ne pas manger de la cochonnerie …
          on vous montre du doigt!

          Répondre
        2. ricomart
          En réponse à : Francoise

          @F

          Notre époque n’est pas singulière dans l’inversion de sens, déjà les siècles passés en étaient coutumiers. Ainsi fit-on, de la description habile de l’exercice du pouvoir, le machiavélisme, la tolérance en matière religieuse, en des temps où le discours religieux était celui préféré des pouvoirs, le manichéisme… Non, non, l’inversion de sens toujours a permis de vider de sa substance l’intelligence en acte ! Ce qui distingue notre époque est ce goût sacré pour l’ersatz, la copie, la représentation… peu importe la véracité si l’apparence suffit. Nous aurions pu penser que la science fût à l’abri d’une telle dérive, il devient évident aujourd’hui que plus rien n’y échappe ; même l’amour est devenu une marchandise, un objet de pure représentation fétichiste, ainsi peut-on en consommer à loisir via blogs, instituts spécialisés, clubs de vacances… Le comprendre est une chose pénible mais, en même temps, une manifestation du vivant, ce par quoi le réel s’impose, un autre sens donné au terme de « frustration » .
          Je ne pense pas que l’ermitage soit à votre convenance, comment une telle plume et une telle verve pourraient alors trouver son public ? Ne soyez pas trop amère, à mesure que le temps présent se caricature à lui-même, il produit l’émergence d’un regard critique ainsi que les conditions de son dépassement. Les idées et les mots sont notre meilleur allié, faisons-en bon usage !

          Santé et philologie méditerranéennes

          Répondre
          1. Francoise
            En réponse à : ricomart

            @RicoMart

            Rico, si bienveillant ami de blog (et d’olive E.T…..),

            Tellement sages, ces remises en perspectives, et que vous écrivez si bien, comme d’hab’…. nous fondons, à chaque fois… (je dis ‘nous’, parce que z’avez vu, ce bon Dr MdL, ce qu’il répond, -l‘en perd tout mot sensé-, tant ce que vous écrivez le comble, lui aussi?).

            Non, pas ‘trop’ amère…
            D’ailleurs, l’ayurvéda dédramatise sur ce point : l’amertume est associée au printemps, donc ça colle ; et elle exerce (alimen-terre-ment parlant, évidemment) un effet purifiant sur le corps et l’esprit, ça donne envie! ; c’est l’excès (ah l’ayurvéda… toujours une question de si subtil équilibre) qui peut poser problème.
            D’ailleurs encore, faire son possible pour accélérer le processus de ‘dépassement’ dont vous parlez, adoucit souvent l’amertume…

            Cependant, si, si, l’ermitage : parfait !
            La nécessité d’un «public» émane de l’appel à lutter pour redonner du sens, dénoncer et/ou de l’urgence, pour ce faire, de partager, puiser, offrir, échanger des ressources et de la force au sein d’une communauté (oui, c’est ça : d’une fourmilière, si vous aimez l’analogie). La recherche d’un “public” répond souvent à ce partage là, non?
            Et puis, une autre chose rendra les choses faciles pour m’échapper…. c’est que, dans la vraie vie, je suis très timide (vrai! d’ailleurs, je crois bien que je ne suis pas la seule parmi celles-ceux qui écrivent plein de trucs chouettes sur ce blog,…. … n’est-ce-pas…?) et du coup, ermite, c’est l’option juste idéale!

            Plus de lecture d’articles à la gloire de l’évolocumab (et -peut-être l’imaginez-vous-, je me fais violence pour ne pas citer d’exemples plus politiques au vilain sens politicien du terme), donc plus besoin de lutter contre cette (toutes ces) hérésie(s) et dérive(s), et voilà.

            Enfin… tout cela dépendra un peu aussi du dénouement d’une des tragédies courantes (il y en a tant!), quelques dimanches prochains…
            Si j’y survis, je vous parlerai d’une autre inversion de sens chère aux géologues… qui sait, peut-être en lien avec le fait que nous sommes nombreux à avoir l’impression que beaucoup de gens perdent… le sens ‘commun’ ou … le nord ?

          2. Minoque
            En réponse à : ricomart

            Votre billet Rico m’a tout de suite fait penser à ce que j’écoute un peu en boucle en ce moment et que j’ai envie de partager …

  5. phil

    PS : HS mais pour la bonne cause. Pour les amateurs de Cymes et de Bouddha (qui tirait sa force de son gros bide), ne manquez par ce soir sur Fr.5 « Les super pouvoirs de l’intestin », cet organe pense ! panse

    Répondre
  6. Liane

    Merci pour cette excellente soirée à La Frette mardi; plus j’apprends des choses et plus je trouve que le corps humain est bien compliqué!
    Est-ce que des médecins locaux étaient présents?
    J’ai commencé la lecture de votre livre sur les omégas3 (j’avais déjà lu les autres).

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Liane

      J’ai cru comprendre qu’il y avait deux médecins ! Un record !
      Ils ne se sont pas manifestés ; peut-être aurais-je de leurs nouvelles via une nouvelle plainte au Conseil de l’Ordre… Oups !

      Répondre
      1. Liane
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Zut! je n’avais pas pensé à ça. En tous cas aucun ne s’est levé pour vous dire : « ce que vous dites est faux ».
        C’était le moment.
        Alors on envisage qu’ils sont venus s’informer….

        Répondre
  7. pascale
    En réponse à : Michel de Lorgeril

    Merci,sincèrement, une fois de plus…mais… »faut savoir ce que l’on veut… » oui, je sais ce que je veux, mais je sais bien ce que …je peux ! hélas ceci est une autre histoire qui ne nous appartient pas toujours ! sinon, franchement, le monde serait trop beau et cela n’irait peut-être pas à certains !
    Vous avez le don de remettre les choses à leur
    exacte place, merci.

    Répondre
Commentaires : page 3 sur 3«123

Répondre à Akira Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.