Les vaccins miraculeux du professeur Sansonetti

 
Dans toute contestation ou controverse scientifique, il y a (à mon avis) au moins trois prérequis que j’oserais qualifier de sacrés :
1- rester bienveillant avec ses opposants, car c’est peut-être eux qui ont raison,
2- écouter attentivement leurs arguments, car c’est peut-être eux qui ont raison,
3- et respecter religieusement les personnes elles-mêmes indépendamment de leurs supposées qualifications expertes et/ou professionnelles.
Ce n’est pas parce que j’ai été moi-même traîné dans la boue, jusqu’à être traité de criminel, que je vais adopter de telles attitudes contraires à l’éthique scientifique.
Ces jours-ci, un expert en microbiologie, le bon professeur Sansonetti fait campagne sur les écrans et les ondes avec comme message principal que “le vaccin reste le pilier de la santé publique”.
C’est un peu outrancier certes quand on examine vraiment et attentivement les causes de mortalité dans nos pays développés ; mais pourquoi pas ?
Je me suis évidemment abstenu d’enquêter sur les éventuels liens d’intérêt (en particulier avec l’industrie des vaccins) de notre expert ; partant du principe fondateur bienveillant que l’éloge enthousiaste de ce type de traitement était obligatoirement associé à une totale indépendance vis-à-vis du commerce des vaccins. Respect donc !
Maintenant que j’ai assumé (oups !) pour la bienveillance et le respect, je me dois d’être à l’écoute.
Et me voici lisant attentivement la belle prose du respectable professeur ; c’est-à-dire son livre “Vaccins” avec le sous-titre provocateur pour les quelques rares sceptiques dont je fais partie : “Pourquoi ils sont indispensables”.
Ce sont 12 chapitres intéressants que je ne peux pas résumer en quelques lignes ; ce serait offensant. Je vais donc procéder en plusieurs étapes, à moins que je ne sois assassiné avant d’avoir terminé.
Pour commencer, lisons attentivement les 5 premiers chapitres.
C’est une effroyable description des terribles maladies infectieuses du “monde d’hier” selon les termes du professeur. C’est bien écrit et émouvant ; c’est ponctué d’anecdotes historiques (Apollinaire, Mahler, etc…) avec des témoignages personnels qui démontrent la bonne foi de notre expert. Il croit à ce qu’il écrit !
Et il nous décrit en plus les non moins horribles maladies infectieuses du “monde d’aujourd’hui” : HIV, Ebola, etc… En nous rappelant qu’il y aura toujours des maladies infectieuses. Ah !
Et quand il écrit Arrêtons ces vaccins contre ces maladies infectieuses du monde d’hier et tout repartira, venant s’ajouter aux maladies du monde d’aujourd’hui, nous voilà terrorisés et coupables : comment peut-on oser mettre en jeu la vie et la santé de nos enfants et petits enfants en contestant les bienfaits de la vaccination ?
Toutefois si on examine attentivement les terribles maladies du monde d’hier décrites par le professeur et qui ont été en grande partie, sinon éradiquées, au moins neutralisées, qu’observe-t-on ?
En toute objectivité et bienveillance, bien sûr !
Certaines ont disparues (ou presque disparues) de nos régions.
Pour certaines de ces disparitions, on peut supposer (mais sans aucune donnée scientifique solide) que la vaccination a joué un rôle ; si on accepte évidemment que ces vaccins sont réellement efficaces cliniquement (et pas seulement sur la base de détection d’anticorps supposés protecteurs) et qu’avec beaucoup de bienveillance on s’abstient d’exiger des essais cliniques en double aveugle. Exemples ?
La variole, la diphtérie et la poliomyélite ! Peut-être ; pas sûr ! D’autres facteurs que la vaccination ont joué un rôle protecteur c’est certain. Que se serait-il passé en l’absence de vaccin ? Nul ne le sait ; faute de science !
Mais d’autres ont aussi disparues alors que nous ne disposons d’aucun vaccin. Exemples ?
La peste et le choléra !
D’autres sont endiguées (en le disant vite) également en l’absence de vaccin : syphilis, streptococcies malignes.
D’autres, certes, sont plus ou moins neutralisées (en le disant vite) et on pourrait accepter l’idée que les vaccins existants [quoique reconnus peu ou pas efficaces ; ça dépend des zones et des périodes…] puissent jouer un rôle : tuberculose, grippe maligne. Que se passerait-il en l’absence totale de vaccin ? Nul ne le sait ; faute de science !
Première conclusion évidente, émise sur la base des données et descriptions produites par notre aimable professeur, et sans entrer dans le détail des données biologiques : l’efficacité des vaccins pour lutter contre les maladies infectieuses est loin d’être évidente.
Surtout, à mon humble avis de médiocre scientifique de province peu expert en maladies infectieuses (mais bon connaisseur de l’épidémiologie), il n’est pas possible (au moins pour nos pays) de prédire quoique ce soit d’intelligent si la couverture vaccinale venait à diminuer comme conséquence de l’abolition de l’obligation vaccinale actuelle.
Écrire bravement que “Arrêtons ces vaccins contre ces maladies infectieuses du monde d’hier et tout repartira, venant s’ajouter aux maladies du monde d’aujourd’hui” est de l’ordre de la prophétie religieuse… et donc de peu d’intérêt scientifique. Désolé !
Les critiques et commentaires argumentés et bienveillants sont bienvenus !
 
 
 
 
 

96 Replies to “Les vaccins miraculeux du professeur Sansonetti”

    1. J’ai vu ça !
      Ai vu des articles en anglais sur la loi SB18 californienne mais pas pris le temps de décrypter en détail.
      Ça urge pour que les gens se mobilisent pour défendre la liberté vaccinale ! La “loi des petits mondes” … ca existe aussi avec les mails.
      Il faudrait attaquer la propagande vaccinale. Les mecs qui en font la promotion utilise le même schéma depuis trop longtemps, je me demande s’ils peuvent réellement se renouveler.

  1. Votre réponse à “Blueknight” en dit long sur le respect à vos pairs que vous vous vantez de tant respecter….

    1. C’est le “perroquet végétarien” qui vous turlupine, cher collègue ?
      Pas bien méchant mais surtout de l’humour…
      On a l’humour que l’on peut… Même pour l’humour, vaut mieux être humble !
      De toute façon, on récolte le respect (ou les traits humour ; merci Cyrano) qu’on mérite : s’exprimer sur certains sites (tel celui de pseudoscience) expose à quelques “retours de bâtons” ; si j’ai quelque conseil à donner, en toute humilité, mieux vaut éviter ce genre de sport…
      Cela dit, respectueux et bienveillant, cher collègue, effectivement je le suis non sans quelque humour bienveillant !
      Mais surtout scientifique et médecin !
      En tant que tel, notre devoir non négociable (au risque de l’assassinat) est d’alerter quand des académiciens racontent n’importe quoi…
      On nous a dit que la “question vaccinale ne se discutait pas…”
      Grave erreur et insoutenable provocation ; les scientifiques respectueux de leur devoir et éthique doivent discuter de tout !
      Nous dire avec insolence d’arrêter de réfléchir et de parler expose à quelques réponses humoristiques… Va falloir s’y habituer car le ton monte ; et je n’y suis pour rien…

      1. On rêve, vraiment.
        Cela me rappelle la mise à mort de Philippe Even par l’Ordre National et les médias pour défaut de confraternité à l’endroit d’un “Confrère” mondialement connu pour son appât du gain sans limite, point d’examen au fond du dossier et de la raison pour laquelle notre éminent collègue était sorti de ses gonds, Even condamné pour la forme, c’est tellement suffisant!
        Notre Professeur Sansonetti vous refait la même chose, un texte ridicule? Vous l’avez raillé donc spolié dans son honneur, vous êtes disqualifié!
        Je retiens du texte de Pierre Begué quatre moments inénarrables, comme;
        – “En 2009 (pays non mentionné) une large épidémie de rougeole a sévi…/… et a entrainé deux décès.” Ouille. Heureusement que la balance bénéfice sur risque est un concept ignoré de nos pontes…
        – Un autre, “En 1970, une propagande mondiale sur les supposés accidents neurologiques graves et les morts subites dus au vaccin de la coqueluche à germes entiers provoqua la chute de la couverture vaccinale dans plusieurs pays occidentaux”. Formidable aussi, le Thiomersal n’induit aucun effet délétère, le Pr Sansonneti peut-il nous expliquer pourquoi ses partenaires commerciaux fabricants de vaccins ont revu intégralement la composition des vaccins anti-coqueluche? Parce que comme chez Prada, place à la nouvelle collection?
        – Puis l’exemple de la Diphtérie sur une population russe sous-alimentée prête presque à rire. Il y a un traitement à la Diphtérie connue depuis Delbet et Neveu et que l’Académie de Médecine a refusé d’entériner pour ne pas faire d’hombre à la vaccination, il sont au courant les Pr Begué et Sansonetti?
        – L’exemple final de la poliomyélite est merveilleux. En France, pas aux States, tous les cas de polio autochtones sont des cas post-vaccinaux. Un traitement médical existe aussi depuis 70 ans. Que nos Professeurs se rapprochent des microbiologistes marseillais s’ils pensent que je désinforme…
        Ah! Au fait, peut-on demander à notre éminent Confrère son avis quant à la vaccination antitétanique et les argument développés par Françoise Joët et Michel Georget dans notre article du mois dernier? A supposer qu’il ose s’y frotter? Peut-on le lui transmettre?

        1. Merci de faire en sorte que ce ne soit pas moi qui le dise !
          Cela dit, espérez-vous vraiment une réponse documentée ?
          L’humour (ou le “drôlasse” dont je me repais) est une denrée rare en milieu académique ; trop dur à comprendre et insultant de s’y joindre… Oups ! pas sûr qu’ils comprennent…
          C’est comme le plaisir de la musique de Wagner, nous ne sommes pas nombreux… Pimprenelle peut-être ?

          1. Ben ma foi … en plus d’etre merluchiste, me voila affuble de toutes les tares. J’adore Wagner, la derniere mise en scene par l opera de Paris avec la direction du chef Jordan etait vraiment superbe.
            Mais bon, on va dire que la moitie germanique de mes genes constitue une excuse (certes facile).

          2. D’une manière générale ce site “pseudoscience” de l’AFIS (association française pour l’information scientifique) n’a rien d’objectif. Il est ouvertement climato-sceptique, pro-OGM, défenseur des pesticides, pro-statines … tout en se donnant une image d’objectivité scientifique. Il y avait un article de Médiapart qui soulignait des liens soigneusement cachés avec l’industrie agro-alimentaire.
            Ce n’est pas leur positionnement idéologique qui me gêne (chacun a le droit de défendre son camp) mais une certaine fourberie dans la présentation des choses.

          3. Fourberie ?
            Ouais !
            J’ajouterais “méprisable” ; en effet, ils me détestent… Oups !
            Ce qui, à tout prendre, est flatteur…
            Bref, la Société du Spectacle de tonton Guy dans toute sa splendeur !

          4. Le détail concernant les nouvelles lois d’obligations vaccinales en France :
            =>Pas de vaccins ? Pas d’école. Pour obliger les parents à tourner le dos aux croyances des mouvances anti-vaccins, la ministre de la Santé Beatrice Lorenzin, a décidé de taper un grand coup.
            Le décret-loi finalement adopté vendredi dernier en conseil des ministres après des discussions particulièrement virulentes entre les ministres de la Santé et de l’Education, cette dernière refusant les sanctions, introduit 12 vaccins obligatoires. Le dispositif qui entrera en vigueur à la rentrée prochaine en septembre, comprend rougeole, rubéole, diphtérie, poliomyélite, tétanos, coqueluche, haemophilus B, méningocoques b et c, hépatite B, oreillons et la varicelle.
            Déchéance de l’autorité parentale
            Pour avoir accès aux crèches et à l’école maternelle, les parents devront donc faire obligatoirement vacciner leurs enfants. Faute de quoi, ils devront se replier sur les nounous. Cette partie du dispositif concerne les enfants de moins de six ans. En revanche, ils pourront inscrire leurs enfants dans le primaire mais devront payer une amende salée (entre 500 et 7 500 euros) s’ils ont oublié de faire vacciner leur progéniture. Par ailleurs, les parents réfractaires seront également signalés au tribunal des mineurs et pourront être temporairement déchus de leur autorité parentale. « L’objectif de ce décret est d’éviter que les difficultés se transforment en urgences », estime la ministre de la Santé. Urgences, cela veut dire épidémies et augmentation du taux de mortalité enfantine ce qui est le cas dans les régions notamment du nord où les mouvements anti-vaccins ont le vent en poupe. Et pour débusquer les parents qui feraient de la voltige anti-vaccins et les médecins complaisants prêts à signer de faux certificats, le ministère annonce des contrôles perlés et ponctuels dans les établissements italiens.
            Bientôt obligation vaccinale pour les professionnels de santé
            Le combat entrepris par le gouvernement et le ministère de la Santé contre les opposants à la vaccination touchera bientôt la communauté médicale. Dans un deuxième temps, en effet, le ministère de la Santé veut introduire la vaccination obligatoire pour les opérateurs de santé ce qui n’est pas le cas en l’état actuel. En fait, l’idée de Beatrice Lorenzin est d’augmenter le seuil de la couverture vaccinale qui a chuté en dessous des 85 %, un taux inadmissible qui favorise les épidémies. Cette politique, toutefois, suscite des réactions contrastées. Si les pro-vaccination applaudissent la décision ministérielle, en revanche les opposants entassent les sacs de sable et creusent les tranchées. Leur bataille sera toutefois difficile, l’ordre des médecins ayant commencé à radier les praticiens anti-vaccins.
            source : http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/italie-le-vaccin-contre-la-rougeole-obligatoire-a-l-ecole_2202338.html

          5. @Emilio
            Vous voulez dire : “Le détail concernant les nouvelles lois d’obligation vaccinale en italie?” Pas en France! (pas encore…)
            Vous m’avez fait peur Emilio!
            C’est scandaleux, révoltant, tout simplement hallucinant. Ce sont des mesures dictatoriales, ni plus ni moins.
            Je crains le pire pour nous car Agnes Buzyn est une catastrophe.
            “On aura ce qu’on mérite” mais je n’ai pas voté pour ces gens-là, moi!

        2. @ Courageux Dr Vincent
          Et non… non, non, vous ne rêvez pas, Dr Vincent !
          J’ai bien remarqué comme vous (-et c’est un constat que je trouve beaucoup trop général-) que dans ce monde à l’envers, les accusés sont très souvent ceux qui dénoncent les ignominies des coupables réels. Comme une surenchère à la mauvaise foi, une prime à la malhonnêteté, un bonus à l’arnaque, une protection généralisée d’élites délinquantes qui s’auto-protègent…
          C’est Cahuzac qui attaque Médiapart en justice pour diffamation (quelle audace, n’est-ce-pas?) ; c’est Fillon, le Pen and Cie qui dénoncent un acharnement judiciaire coupable à leur endroit (gonflés, non?).
          Et dans la même veine, … c’est ce “brave” (au sens le plus marseillais du terme) Pr (sic!) Sansonetti qui vient accuser, sur ce blog, ‘notre’ bon Dr Michel de Lorgeril et son investissement sans relâche au service de la rigueur scientifique, à la recherche d’infos impeccables pour une santé publique digne de ce nom, et au service désintéressé des hommes (… et du respect de l’environnement et de la vie au sens large, c’est clair -même si HS ici- à la lecture de ses livres). Incroyable !!!!! Vous ne rêvez pas : Pr Sansonetti est parfaitement dans la mouvance actuelle et le système en place l’encourage et le protège : il est très tendance de s’insurger sur l’action remarquable des lanceurs d’alertes et des acteurs les plus scrupuleux, dans cette société à la dérive…. pour favoriser sans relâche l’enrichissement (en numéraires, et/ou en prestige immérité, médailles de mérite parfois incluses) des plus riches, et/ou des moins scrupuleux.
          J’espère, je tente de croire, je me fais violence pour au minimum envisager comme possible, que dans l’entourage de nos nouveaux président, premier ministre et autres nommés dans ce prétendu grand renouvellement politique (re-sic, oui !), il y aura beaucoup de Dr de Lorgeril et de colibris de son espèce et de la vôtre,… parce qu’il y aura, de toutes façons, beaucoup d’oiseaux de mauvaise augure tels les Sansonetti et (plein d’autres) al. : beaucoup de rapaces en particulier, hélas, beaucoup de perroquets et pas mal d’autruches aussi (ce qui peut paraître moindre mal en termes d’intentions, mais ça fait quand même pas mal de dégâts en terme de relais d’infos erronées, bien nuisibles dans un monde qui souffre d’en avoir déjà tant ….).
          Bon courage, Dr Vincent, il vous en faut, et merci infiniment à vous, petite fourmi-colibris. Z’avez peur de rien ni de personne, vous non plus, et comme Dr MdL… c’est vraiment chouette, ça, c’est inspirant!!!

    1. Avant de dire que cet auteur est un idéologue sans grande vision panoramique [ce que laisse entrevoir son texte parcouru rapidement… Oups !], il faudrait par courtoisie que que je le lise attentivement ; ce qui me “casse les pieds” tant son truc pue le réchauffé débité par un perroquet végétarien…
      C’est un peu ‘comme si’ vous me demandiez mon avis sur un texte sur les statines écrit par un académicien…
      Cruel, va !

    1. Merci pour l’info !
      C’est une vraie victoire !
      Il nous reste à exiger : 1) l’absence d’aluminium ; 2) l’abrogation de toute obligation !
      Pour le reste, on travaille !

      1. Malheureusement, ils n’ont pas accepté le problème de l’aluminium, ils considèrent qu’il n’y a pas de problème prouvé totalement et sans conteste. Et la réponse des autorités va être très simple: augmenter l’obligation vaccinale à tous les vaccins. Donc, plus de “recommandés”, tout “obligatoire”. Et hop, problème résolu.
        D’ailleurs, c’est déjà en train d’être discuté, et plus ou moins amorcé: http://www.bfmtv.com/sante/touraine-pourrait-augmenter-le-nombre-de-vaccins-obligatoires-selon-le-dr-ducardonnet-1099102.html
        “Le ministère de la Santé évoque d’ores et déjà la possibilité”
        De plus, ce DTP ne serait que pour le marché français, soit une minuscule niche. Quelque soit le produit, quelle entreprise irait fabriquer un produit pour un aussi petit marché? Sans doute pas beaucoup… Et ça semble difficile à imposer.

        1. Impression qu’il y a encore quelques trucs pas très clairs. Les kits spéciaux, alors, … pour qui sont-ils ??? Il semble que la fabrication de “3 vaccins” existe bien encore ! Alors… “ils” nous prennent encore un peu pour des “débiles”, non?

      2. J’ai quand même un peu l’impression que ça va (ça aussi?) s’enliser et n’être suivi d’aucun effet, cette décision du Conseil d’Etat ? Les analyses ici et là commencent à décrypter que cela na va pas être mis en application aussi facilement qu’espéré?
        http://www.europe1.fr/sante/vaccins-que-va-changer-la-decision-du-conseil-etat-2972984
        Les laboratoires prétendent qu’ils ne peuvent pas réactiver la production de ces seuls 3 vaccins obligatoires, dans un délai de 6 mois, … alors qu’ils produisent des “kits spéciaux” contenant les 3 seuls vaccins – initialement prévus pour d’autres pays que la France… sur demande du médecin généraliste…. en cas de contre-indications par exemple…??? … Bizarre?
        Parti comme on est, je ne serais même pas étonnée de voir se mettre en place l’obligation de tous les vaccins de la formule hexavalente, sous peu?
        Que faites-vous, vous -médecins bienveillants- qui peuplez ce blog ? Commandez-vous des “kits spéciaux” DTP seulement, à chaque vaccination que vous devez faire? Et est-ce facile à obtenir? est-ce que cette dérogation est compliquée à obtenir?
        Et pour en rire un peu, quand même…
        https://www.youtube.com/watch?v=IaCCU5KWGJo
        Merci ‘Prof’ Joyeux’ !
        Mais je demande aussi pardon à tous les médecins qui sont un peu maltraités dans cette vidéo… alors qu’ici, ils ne méritent pas d’être tancés de la sorte… même avec humour?…

          1. Quand les idées (médicales et scientifiques) ne sont pas claires et que le business s’en mêle, on se retrouve dans des situations ingérables…
            Même chose avec le vaccin contre la grippe…
            La nullité appelant la nullité, on a ce qu’on mérite…

  2. @ Emilio
    A l’ AIMSIB on s’est inspiré de Daenerys Targarien, tous les monstres sont maîtrisables!
    En revanche tu peux interrompre la lecture des “Vérités indésirables”, ton bouquin est obsolète, Michel Georget est en train de porter la dernière main à sa réédition, il a l’air content de lui…
    Et si tu envoyais ton vieux livre au Pr Sansonetti, vu que les deux sont périmés, ils pourraient tenter un mariage de raison?

  3. J’aurais besoin de l’aide de MDL!
    A la suite d’une discussion houleuse sur un forum avec un fanatique de l’obligation vaccinale (quand je dis fanatique je pèse mes mots…), je reçois ça:
    “Un vaccin n’empêche pas les gens de mourir, ils les empêche de tomber malade. Ne vous méprenez pas, il existe des études qui montrent une baisse de mortalité parmi les vaccinés.”
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27737834
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8449639
    Je vous épargne le reste de la discussion (avant tout ne point nuire = il faut vacciner justement et si les parents le refusent pour leurs enfants, c’est à l’état de passer outre l’autorité parentale pour protéger les enfants et bla bla bla bla bla…)
    Bon, impossible de discuter sereinement.
    Je me met moi-même dans une posture “antivax” alors que j’essaie de rester lucide mais c’est dur quand on entend autant de conneries d’un coup.
    Enfin, mon interrogation porte sur les 2 études qui me semblent extrêmement faibles mais je suis tellement nulle en méthodologie (soyons honnête…) que j’aurais besoin d’arguments pour y voir plus clair (il faut que je m’y mette, vous avez écrit de beaux billets la-dessus mais je ne trouve pas le courage ni le temps, quelle plaie!)

    1. Je ne sais pas ce que ce “fanatique” vous a dit et si c’est lui qui vous a envoyé ces deux références (par ailleurs fort intéressantes…), mais il vous a plutôt donner des arguments anti-vaccinaux…
      Dès que j’ai un moment, je reviens vers vous avec ces deux articles, peut-être inclus dans un prochain billet sur les vaccins…
      Courage ! On les tient… Voyez ce que l’on vient de m’envoyer : http://www.lepoint.fr/sante/vaccins-le-dtp-doit-etre-disponible-sans-association-08-02-2017-2103400_40.php

      1. C’est drôle parce que j’ai bien pensé que certaines conclusions n’allaient pas forcément en faveur des vaccins. Je me suis alors dit que j’avais dû ne rien comprendre, surtout que je n’ai pas vraiment pris le temps d’aller voir plus loin. Je vais essayer quand je pourrai d’y comprendre quelque chose en attendant votre verdict!
        Ce que ce fanatique m’a dit est d’une telle bêtise que je vais vous épargner les détails, bien que ça puisse amener à une bonne crise de fou rire. En tous les cas, il aime la Science avec un grand S! Il est dans une croyance tellement aveugle envers les vaccins qu’ Alain Fisher et ses amis à côté pourraient passer pour des lapins de 3 semaines!
        Mais c’est bien lui qui m’a envoyé ces liens.
        En attendant votre analyse… Au travail!

  4. Il faut ajouter la belle confusion du principe de précaution.
    Pour les pro au nom de ce principe il FAUT vacciner alors que pour les anti il FAUT s’abstenir.
    Que l’on se rappelle la condamnation du vigneron bio de Bourgogne( Emmanuel Giboulot) obligé de traiter ses vignes! Il a finalement été relaxé…

  5. Le délai de quinze jours est dépassé :
    http://m.huffingtonpost.fr/2017/01/17/le-conseil-detat-contre-le-pot-pourri-des-vaccins-obligatoires/
    Je ne souhaite pas que cette requête aboutisse parce qu’elle n’a aucun sens. On se moque du “retour du DTP” sans aluminium. Seule la liberté vaccinale compte.
    On m’a transféré un mail de l’IPSN dans lequel ils reclament la “liberté thérapeutique” … il faut juste remplacer le mot “thérapeutique” par “vaccinal” et on va peut être finir par avoir un discours cohérent de leur part.
    Mais l’IPSN a débuté sa critique absurde par “on réclame le retour du DTP sans aluminium”, ils sont désormais obligés de développer leur action à l’intérieur de ce cadre “on est favorable aux vaccins et on réclame le retour du DTP sans aluminium”.
    Sans changement de logiciel de la part de l’IPSN, je crains que leur action ne RENFORCE la légitimité de l’obligation vaccinale géante que notre ministère devra valider (d’une manière ou d’une autre) avant de quitter le pouvoir.
    A moins que la patate chaude soit simplement transmise à l’équipe suivante.

    1. Merci de l’info.
      Je ne suis pas sûr que la meilleure façon de parler des vaccins, c’est de parler de l’autisme (sujet trèèèèèèèèèèèèèès complexe) et de se déclarer d’emblée anti-vaccin…
      Les données scientifiques doivent être discutées sereinement et donc lentement…
      Ce qu’il faut obtenir en urgence, c’est l’abrogation de l’obligation vaccinale ; et là je sais que nous sommes d’accord, cher ami !
      Quant aux opinions des verts sur les vaccins, peuchère !
      Vous ne savez pas que ces gens savent tout !

      1. Je ne dis pas qu’il faut se déclarer “antivaccin” (même si j’assume cette qualification pour ce qui me concerne).
        Simplement il faut arrêter de suivre ce schéma imposé “il faut restaurer la confiance dans la vaccination”.
        Ce schéma est un piège… et ce schéma est suivi par IPSN, Revahb, E3M etc.
        C’est à ceux qui voudraient faire de la vaccination un “dogme” inaltérable de nous expliquer leur point de vue. Étant donné la faiblesse du dossier, mieux vaudrait qu’ils se taisent.
        Les preuves de l’utilité de la vaccination sont NULLES. Je n’ai plus envie de tourner autour du pot.

        1. > “Les preuves de l’utilité de la vaccination sont NULLES.”
          Hum, c’est un peu exagérer. Ceci est sujet à discussion et l’interprétation pouvant se faire de différentes façons. En réalité, rien n’est absolument clair à 100%, ni dans un sens ni dans l’autre, désolé.
          Rejeter en totalité les vaccins, sans discernement, sans discussion, est aussi idiot que les accepter, les prôner pour tous et les obliger…
          La seule bonne solution est effectivement de laisser le choix et de ne pas “obliger”, ni dans un sens (accepter) ni dans l’autre (refuser)
          Pat contre, il faut revoir les excipients des vaccins, comme l’aluminium. Il y a des possibilités pour mettre des moins nocifs, si j’ai bien lu (désolé, je ne retrouve plus les liens 🙁 )

          1. Laisser la liberté est nécessaire, OK… mais cela repousse le problème quand même, à un autre niveau… Que feront les gens de cette liberté nouvelle ?
            Les professionnels ne peuvent pas faire l’économie de recommandations (au minimum) pour leur patients….
            Pour exercer sa liberté, il faut de l’information de qualité…

          2. Une forme de réponse dans la La Bhagavad-Gîtâ…
            A lire vite !
            Pas Akira, pas bon pour lui, il va avaler sa cravate…
            Pourtant, avec cette lecture, il pourrait guérir ses capsulites rétractiles…
            Sans rire !

          3. Avez-vous lu “Vaccinations, les vérités indésirables” de Michel Georget ?
            C’est un tout nouveau adhérent de l’AIMSIB… Je me demande comment ils ont fait à AIMSIB pour recruter un monstre pareil.
            L’aluminium n’est pas un “excipient” c’est un adjuvant.
            Les preuves de l’utilité de la vaccination, c’est comme les preuves que Pénélope Fillon a travaillé… il n’y en a pas.

          4. Un monstre pareil ?
            Mais, mon cher, nous sommes “entre monstres” et vous en êtes aussi…
            Quand votre conjoint(e) se jette sur vous, ne dit-elle (il) pas “petit monstre” ?

          5. @MdL
            Merci, bon Dr. Oh, oui, je l’aime d’avance, votre Bhagavad Gîtâ!!!
            …. Mais pour mes ‘patients’ ordinaires qui peinent avec tant de maux divers et variés, ces mots là vont pas être faciles à avaler…. ?
            Vous avez raison, sûr : il faut quand même revendiquer la liberté pour tous, coûte que coûte… mais le monde est devenu si complexe à appréhender…

          6. Avaler ma cravate … ca va etre complique … dans ma discipline du CNRS, on est plutot rare a la porter. Sinon j’etais plus porte sur le bouddhisme vajrayana, mais ca reste de la pensee/philosophie orientale 😉

          7. @MdL
            Et oui…. Je passe le plus clair de mon temps libre à “traduire” et à essayer de convaincre…. Viiiite, des vacances à Aussois.. pour préparer cette ”traduction” 🙂 !

          8. Ahhh, les conference hivernales du CNRS a Aussois.
            J’en garde d excellents souvenirs !!

          9. @Dr MdL @Akira
            Hélas non,… c’était une boutade (et je me fais du mal, tiens 🙁 )… A votre conférence au Thor, en nous dédicaçant votre “nouvelle” bible régime Méd. revue et corrigé, vous avez parlé d’Aussois… du coup, on a drôlement regretté de ne jamais y avoir passé du temps… histoire de risquer de vous y croiser (même ma moitié-double a regretté, pourtant si peu investi dans les questions de santé… vous l’avez très-très positivement impressionné… probablement a-t-il été friand de vos digressions multiples 🙂 et de voir à quel point une sommité telle que vous -qui passez carrément sur ARTE et ô combien brillamment-, étiez si accessible ?).
            Akira aussi,… à Aussois ? Rho, oui, va vraiment falloir qu’on y passe nos vacances, pour avoir une petite chance de vous croiser tous deux alors, oui, oui !

  6. @ aizelauna
    Attendez, ne partez pas, vous n’êtes pas au bout de vos surprises!
    Quand finit la médecine et ou commence la déconnade, immense sujet de réflexion au quotidien n’est-ce pas? Par exemple, “on” m’a offert hier un bouquin sur le stress et le spleen, dont la cause serait “psycho-neuro-endocrino-immunologique” * (sic), alors, médecine ou déconnade? feuilleté en large diagonale, ce pavé rassemble une énorme mine d’info, contrôlé par une kyrielle de pro dont un Nobel et pourtant l’auteure n’est “que” sophrologue et naturopathe, j’ai failli me moquer sans savoir…
    Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter une nouvelle discipline médicale dont l’un des meneurs est néphrologue en CHU, l’a priori est déjà positif, lui est adepte de la lipidologie sensorielle. En clair, il n’a que faire des effets thérapeutiques connus des médicaments puisque lui “sent intuitivement” des prolongements sanitaires à des molécules que le commun des mortels ne peut ni ressentir, ni prouver…
    Voici la copie de ma réponse à son courrier, ne pas oublier que la guerre d’escarmouche aux statinopétrifiés fait partie de ma joie de vivre au quotidien.
    Mon cher Confrère,
    Merci de votre courrier concernant Mme Chantal D., DID porteuse d’une glomérulosclérose diabétique.
    Vous m’écrivez; “- Avec un recul de plus de 15 ans, son traitement a permis une néphroprotection efficace. Le blocage du système rénine angiotensine en est certainement un élément primordial, mais on ne peut exclure, dans ce cas, une action favorable de l’Atorvastatine. J’ai donc conseillé à la patiente de reprendre ce médicament, arrêté il y a un peu plus d’un an.”
    Votre dernière phrase est singulière, on ne peut exclure une action favorable de la statine… Si je ne m’abuse, la littérature regorge de preuves de ce que vous avancez vis-à-vis des IEC, mais aucun auteur au monde n’a pu démontrer le bien-fondé de ce que vous ne “voulez pas exclure”. Au fait, savez-vous que notre patiente consomme aussi des inducteurs du sommeil? J’imagine votre courrier si en retour j’osais vous écrire que je compte doubler sa dose d’hypnotiques car on ne peut exclure dans ce cas une action favorable du Zopiclone sur ses reins après 15 ans de recul….
    Pas plus de preuve pour le Zopiclone que pour l’Atorvastatine, je vais donc lui escamoter aussi cette ligne d’ordonnance à la faveur des modifications des règles de prescription de ce produit.
    Au fait, votre début de courrier mentionne son niveau de HDL ce qui donne à votre courrier un côté vieille France un peu dommageable…
    C’est fini, le bon Cholestérol, même les acharnés statinophiles en ont jeté l’usage, c’est ici et c’est définitif! Big data a parlé, l’AIMSIB attend la suite concernant le LDL mais les industriels veulent vous faire regarder ailleurs…
    Selon le Dr Diévart ( Dunkerque) qui disserte sur CANHEART, « cette étude de big data change la donne ». « Elle montre qu’il existe une relation complexe entre le HDL et le pronostic. Il devient suranné d’en faire un facteur de risque cardiovasculaire ». « Il est temps désormais de reconsidérer les grilles d’évaluation du risque cardio-vasculaire qui se retrouvent invalidées, en raison de données trop faibles ». Si ces résultats avaient pu être obtenus plus tôt, « des dépenses inutiles auraient pu être évitées », a-t-il conclu.
    Votre présence à nos côtés serait toujours bienvenu, hélas pour vous je dois vous dire que la cotisation pour les médecins en exercice est double, soit 60 euro par an. Pas de réduction pour les anciens statinophiles sinon j’aurais moi aussi pu obtenir un rabais énorme.
    Très confraternellement et à bientôt!
    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602951?nlid=112111_4342&src=WNL_mdplscardioconf_170124_MSCPEDIT_FR&faf=1
    (*) “Spleen ou Stress”, Compréhension du stress par la psycho-neuro-endocrino-immunologie, Faivre P. coll. Primum Non Nocere, AMYRIS Ed.

    1. Bon Dieu !
      J’adore : “guerre d’escarmouche aux statinopétrifiés” !
      Magnifique !
      Les écrivains de l’AIMSIB semblent devoir atteindre un niveau d’écriture que je conseillerais volontiers au Docteur wellbeck…
      Quand à se référer au sublime “Dr Diévart ( Dunkerque) qui disserte sur CANHEART“, je dois avouer qu’on atteint au sublime : ainsi, et selon les conseils des moines mongols [utiliser l’énergie de l’adversaire à son profit !], vous parvenez à détourner la prose d’un des plus grands statinopétrifiés de la sphère au profit de la santé de votre patiente !
      Bellissimo !

  7. Bon, alors qu’est-ce qu’on fait,
    “tout le monde savait et on ne fait rien”, alors on se bute ou on continue?
    Moi je préconise que l’on s’entête fortement, d’abord parce que la vie est belle et ensuite parce que le temps nous paraîtra toujours moins long à nous qu’à Michel de Lorgeril.
    D’autant plus que parfois les bonnes nouvelles tombent plus vite que les mauvaises, en voici deux exemples:
    – A destination de MT, si mystérieuse, sache que la dream-team Joët / Georget a accepté de se former pour nous sur le sujet du Tétanos autour de questions croisées qu’ils ont reçu par mail hier soir, et dont la publication sera assurée par l’AIMSIB, ses réseaux sociaux et ses amis webiens. C’est acquis. Je vais essayer de garder mon autorisation d’exercice après ce petit exercice de rhétorique…
    – A destination de Françoise, si diatomesque, sache que Marion Kaplan a signé son adhésion au Comité Scientifique de l’AIMSIB à notre plus grand bonheur, c’est fait, plus qu’à lire son premier billet, il est là!
    https://aimsib.org/
    Pour les Hibernatus, savoir que Marion Kaplan est nutritionniste, qu’elle a rapidement souffert dans sa vie d’une pathologie digestive gravissime dont elle ne fait aucun mystère, que la médecine académique ne lui laissait que peu de chances de guérison, que son entêtement lui a permis d’étudier des voies de recherches plutôt “hors sentiers” et que du coup sa forme est remarquable, que son écriture est formidable de fluidité, que ses connaissances sont encyclopédiques, que sa présence à la première journée lyonnaise de Médecine Bienveillante a fait bronzer toute l’assemblée masculine, que son dernier bouquin intitulé “Paléobiotique” est en passe de détrôner la Bible en terme de tirage…
    Son crédo, à Marion Kaplan, c’est le terrain avant la maladie, pile comme Quinton, admettez que la vie est farceuse?
    Ah! j’oubliais, en ces temps où l’on n’a même plus le droit de dire chercheur à une chercheure, Mademoiselle à une p’tite pécore de 18 ans et vous êtes jolie à une femme jolie, je précise que Marion Kaplan est très belle, merde alors, si j’ai envie de le lui dire pour qu’elle sache que je m’en suis bien aperçu?

    1. « Tout le monde savait mais Personne ne sait »… c’est pas pareil, Dr grincheux , non grinçant, c’est + joli.
      C’est une réflexion sur la culture de l’ignorance, il faut que je prépare 1 livre sur le sujet qui s’appellera : “Comment on leur apprend à ignorer”…
      Politiques/médocs, même combat

    2. @Dr Reliquet
      MERCI à vous Dr V. Trop bonne nouvelle, vue aussi sur la page FB de la jolie Marion (… on y perçoit qu’elle est, elle aussi, très heureuse de rejoindre l’AIMSIB, en plus !…) !
      Et ouiiiii… je partage votre avis, Dr Vincent : trop belle, Marion Kaplan ! Trop belle “rencontre”… aussi… Marion Kaplan a changé ma vie (à l’époque où j’avais un peu perdu fois dans les médecins officiellement diplômés…) et, du coup, celle de plein de gens tout autour… est-il utile de préciser ‘… en 1000 fois mieux’?
      MerciMerciMerci, Dr Vincent !

    3. J’ai parcouru quelques billets de ce blog et le trouve intéressant car il me semble s’appuyer sur une approche (non pseudo) scientifique.
      Par contre, je m’interroge quand je vois ce commentaire faire une promotion indirecte de l’homéopathie au travers de Marion Kaplan.
      J’aimerais bien avoir votre avis sur ce type de médecine ? scientifique ou pas ?

      1. C’est une bonne question.
        Il y a la science honnête dite conventionnelle (de plus ou moins grande qualité), celle pour laquelle je suis rémunéré par le CNRS ; voir Karl Popper et quelques autres pour comprendre ce que je veux dire…
        Il y a une science corrompue et travestie (ou factice), conventionnelle ou pas, le plus souvent liée à des intérêts commerciaux : poubelle !
        Mais en médecine, la science conventionnelle ne peut pas répondre à toutes les questions. Si vous pratiquez la médecine, vous savez que chaque jour chaque praticien est face à des problèmes complexes (diagnostic, pronostic, thérapeutique) pour lesquels la science conventionnelle (la meilleure qui soit) n’a pas de solution et n’est d’aucune aide…
        Pourtant il y a une demande, des souffrances et le médecin ne peut se dérober, à moins d’une totale inhumanité… Ça se voit !
        C’est pourquoi les autres savoirs, non conventionnels (c’est-à-dire ne répondant pas aux critères Popperiens) , sont importants pour les médecins.
        Respect pour les médecines traditionnelles ! Elles rendent de grands services, tous les jours dans tous les pays du monde !
        C’est pourquoi, nous sommes bienveillants vis-à-vis des praticiens qui explorent les médecines dites “non conventionnelles” !
        Adhérez à l’AIMSIB !

    4. Quelle efficacité! C’est une très bonne nouvelle! En attendant, je réfléchis…

  8. Voilà 1 site de théoriciens-du-complot qui ne plaira pas à tout le monde ( issu à mon avis de l’anglo-saxon “Our Doctors are killing us” ), c’est surtout la superbe brochette de livres dans la colonne de droite qui vaut le détour…
    https://medicaments.wordpress.com/

      1. Merci, “on” ne comprend pas, dans ces circonstances, pourquoi et comment on continue de nous empoisonner sans vergogne (et sans sanctions), “tout le monde sait”, mais “personne ne sait”, il y a là une logique qui m’échappe. Dans le fond c’est comme en politique, “Tout le monde savait” mais “Personne ne sait”…
        Faudrait faire 1 bouquin là-dessus

  9. Bonjour Maître,
    Alors vous bossez sur les vaccins à c’t’ heure?
    Vous avez raison, il est important de toujours plus élargir le cercle de ses ennemis!
    Par contre vous avez l’air de compter un nouvel afficionado, limite un fan, Jean-Marc Dupuis (pseudo) de Santé Nature innovation, son article baptisé “Médicaments anti-cholestérol, importante mise à jour” est un pur bonheur.
    Il cite un article de Prescriber, y aurait des noms à consonance française dans la liste des rédacteurs…
    Pour les vaccins j’attends poliment des contributions de poids qu’on ne m’a pas promis.
    Mais pour la malbouffe, et si on n’attendait plus?
    Un exemple qui tue, le jambon de Paris. Une des viandes les plus consommées en Europe de l’ouest, avec sa belle couleur appétissante et son parfum délicat d’herbes aromatiques.
    Misère, Seigneur-Marie-Joseph, quelle horreur en coulisse! Qu’une seule tranche soit en fait une compression de plusieurs morceaux issus de porcs différents, passe encore, que la viande soit injectée à coeur par une solution de polyphosphate propre à augmenter la teneur en eau de la viande et l’empêcher de grisailler, passe aussi puisqu’on le sait depuis des lustres. Risque accru de cancer, d’instabilité chez l’enfant, perturbateur endocrinien d’accord mais c’est pas tout. La couenne est recollée en fin d’assemblage afin d’en contrôler l’épaisseur, la classe. Ou pas collée si on achète un découenné, plus cher.
    C’est pas tout! la marque Bro*****, voulant se démarquer de la concurrence en cochon qui lave plus blanc n’hésite pas à nous présenter une publicité négative hallucinante, jugez plutôt:
    – Sans couenne (on a vu, une opération de moins à réaliser)
    – Nourris sans OGM. (Donc on comprend que certains porcs sont nourris avec)
    – Animaux nourris sans antibiotique à la fin du sevrage (donc les autres marques en administrent ET on utilise donc systématiquement et préventivement des antibiotiques chez les porcelets non sevrés, on sait lire entre les lignes)
    – Jambon garanti sans gluten (On rêve, mais comment peut-on introduire du gluten dans du jambon cuit????)
    Ca vous dérange Maître si je m’énerve ici, ma femme m’ayant chassé de la cuisine parce que je ne voulais pas cesser de jouer au fresbee avec le contenu de notre réfrigérateur?

    1. @Dr Reliquet
      En tous cas, pour moi, c’est un pur bonheur, quand vous venez jouer au fresbee sur ce blog !!!
      Ah… le porc en aggloméré, c’est quelque chose, oui ! L’industrie agro-alimentaire est fortiche, aucun doute là dessus ! Y’a pas que l’industrie du lait ou du sucre, non !
      D’ailleurs, est-ce que le jambon cuit, c’est bien Diet.Med, ça ???
      Un jour, je vous raconterai ma relation au jambon cuit (divorce très houleux il y a des années) et quelques effets dits ‘secondaires’ d’une consommation pourtant très-très modérée…. (nan, pas maintenant, je dois garder quelques anecdotes pour dans 1 mois ou 3 ans, quand même 🙂 ).

        1. @Ricomart
          🙂 !
          … J’me rendais pas compte… Ah que oui, c’était bien fait de divorcer !
          Pourtant, on se rencontrait rarement… genre tous les 10 ou 12 jours…
          Et puis, ça s’est arrêté d’un coup, violemment,… sur une dénonciation salutaire (genre celle que Dr Reliquet a faite récemment, remercions-l’en encore une fois, Dr Vincent). C’est après la séparation, que je me suis rendu compte qu’il était infréquentable et que cette relation était “toxique”… (c’est comme ça que les psy disent parfois et là, ça prend vraiment tout son sens !).
          J’engage toutes les personnes qui lisent ce message à “faire un break”, histoire de “réfléchir” à cette histoire d’amour un peu forcée, à ce mariage arrangé mais contre Nature… et à simplement reprendre leur… liberté 🙂

          1. Perso j’ai été plus radicale en devenant végétarienne ! Et comme dans la foulée tous mes “paramètres” biologiques se sont remis à l la “normale”, pour moi ce fut “gagnant-gagnant”

    2. Je découvre votre blog, on rigole bien par ici, enfin pas de langues de bois… ce qui se fait rare de nos jours ! Merci d’exister. A vous suivre…

  10. L’expérience de chacun est le TRESOR de tous.
    Gérard De Nerval
    Il est vrai que de toutes situations, du vécu des uns et des autres : TOUT APPORTE …et permet une progression de chacun et de l’ensemble …
    Condition sine qua non : humilité.

  11. Hors sujet vaccins , mais comme dit Michel parfois , ” ça pourrait vous sauver la vie ” : dans la liste noire des médicaments dangereux de Prescrire :
    …..” Comme les années précédentes, on y trouve certains médicaments contre le rhume, des décongestionnants, comme la PSEUDOEPHEDRINE ( * ), qui exposent à un risque de troubles cardiovasculaires graves, voire mortels (poussées d’hypertension, AVC, troubles du rythme cardiaque).
    « C’est une hérésie médicale », s’est exclamé lors d’une conférence le professeur Jean-Paul Giroud, un pharmacologue clinicien reconnu, qui se bat depuis des années pour que les vasoconstricteurs soient retirés du marché ou « au minimum placés sur une liste » de médicaments soumis à prescription, ce qui n’est pas le cas de la plupart d’entre eux ” …..
    ( * ) Décongestionnant nasal ( HUMOXAL entre autres ) . Une utilisation trop longue de ce produit a failli me couter la vie en Mars 2016 – gros infarctus dans un stent sur IVA , et je suis passé très très près de voir Saint Pierre ou Lucifer ….
    Avis à la population : la liste des ces médocs dangereux est en consultation ou chargement gratuit sur le site de ” Prescrire ” .

  12. J’ai beaucoup de mal à avoir la moindre bienveillance envers quelqu’un qui dit dans le journal Le Point :
    « Il faudrait non seulement vacciner le personnel soignant, mais tout le personnel tout court, et même les visiteurs, les enfants, les petits-enfants ! C’est du sérieux, la vie des gens est en danger », ajoute Sansonetti.
    http://www.lepoint.fr/sante/grippe-faut-il-rendre-obligatoire-le-vaccin-pour-les-soignants-13-01-2017-2096780_40.php
    Que pense Sansonetti sur la vaccination obligatoire ? Fait-il parti des totalitaires qui veulent retirer aux familles, au personnel soignant, leur liberté de refuser un traitement médical pour elles-même ou leurs enfants ?

    1. voir COCHRANE zr son étude exhaustive sur plus de 40 ans de publication sur la grippe et sa vaccination:
      ” aucune preuve de son utilité,
      aucune preuve de son intérêt de vacciner les soignants ou les personnels pour eviter une grippe aux hospitalisés ou aux personnes âgées en institution,
      aucune études chez les enfants et les femmes enceintes ( folie que de les vacciner contre n’importe quoi mais ça c’est mon avis et je le partage comme disait Pierre DAC)
      bref aucune preuve du moindre intérêt dans à peu près tous les cas
      et je,ne parle pas des effets secondaires qjq fois assez musclés que j’ai pu voir.
      Vaccination grippale pas pour moi merci et quand mes patients me demandent mon avis je leur répond moi je ne me vaccine pas !!!
      Bon vent

      1. OK !
        La majorité des personnels de santé pensent comme vous et n’osent pas le dire…
        Rendez-vous à la Chambre Disciplinaire du Conseil de l’Ordre pour répondre aux plaintes…
        Ah ben, non ! Sauvés ! La vaccination anti-grippale n’est pas encore obligatoire ! Oups !

  13. Ceux qui opinent du chef benoitement sont des…
    Groupies de Sansonet…

    1. Ne dit-on pas plutôt “de la roupie de sansonnet” ? Une groupie étant une personne admiratrice d’un groupe, ce qui au cas particulier voudrait dire exactement l’inverse de “la roupie” du même oiseau.
      Qoui qu’il en soit, mon cher Charles, roupie ou groupie le sansonnet un oiseau qui vit en bande aux moeurs fort destructrices.

      1. Jeu de mots double…
        Pour l’etymologie de roupie de sansonnet, une recherche sur google donne des hypotheses succulentes; pour groupie, wikipedia donne ceci:
        Une groupie est une personne, qui admire un musicien, un chanteur ou un groupe de musique et qui le suit dans ses déplacements. Partisan inconditionnel d’une personne, d’un groupe ou d’un parti, une groupie ne supporte pas les critiques faites sur ses idoles.
        “Du vaccin comme idole moderne” ferait un bon titre pour un ouvrage moqueur

  14. Comme dit plus au haut à propos de la variole :
    “La variole n’a pas été vaincue par les grandes campagnes de vaccination de masse mais par la recherche active des malades, la surveillance des contacts et leur isolement immédiat s’ils tombaient malades. C’est ce que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appellera la stratégie de« SURVEILLANCE-ENDIGUEMENT ». Cette stratégie est développée dans un document de 135 pages, publié en 1980 par l’OMS et intitulé : « L’éradication mondiale de la variole – Rapport final de la commission mondiale pour la certification de l’éradication de la variole »
    https://blogs.mediapart.fr/ishtar/blog/031209/comment-fut-eradiquee-vraiment-la-variole
    et à propos de la poliomyélite :
    “Quant à la poliomyélite, depuis trente ans en Europe on observe que toutes les poliomyélites autochtones sont d’origine vaccinale (avec le vaccin vivant qui a été récemment arrêté). Il a donc été plus dangereux en France, pendant trente ans, de prendre le vaccin vivant contre la poliomyélite que de ne pas le prendre !”
    Citation du professeur Didier Raoult (Le Point du 8 janvier 2017)
    Le Pr Didier Raoult est à la tête du plus grand centre de recherche hospitalo-universitaire français consacré aux maladies infectieuses, il est aussi le microbiologiste le plus cité au monde et figure dans le top 100 des scientifiques les plus influents.

    1. Les épidemies de Polio étaient dues au épandages de DDT et autres pesticides
      Les courbes cas polio /utilisation de DDT sont impitoyablement parallèles
      facilement trouvable sur internet
      Tapez :ddt polio courbe / image

    2. Les virus font partie d’un biotope qui est aussi le notre.Quand on veut s’attaquer aux microbes il faut tenir compte du fait que nous allons modifier le biotope. Pour dire qu’une action sur un virus va être bénéfique il faut connaitre à l’avance les conséquences sur le biotope. Ce qui bien entendu est impossible. La peste et la variole ont reculé et on a maintenant le virus Ebola , le SIDA. Croire que l’on va éradiquer les virus, les bactéries et les parasites qui nous dérangent est une utopie.Il est très probable que l’Homme aura disparu avant les microbes!

  15. Petite digression : vu ce jour sur la chaîne ARTE de 9 h25 à 11 h 25 un documentaire enquête sur la naissance de la médecine légale scientifique , intitulé : le petit monde des empoisonneurs. Magistral, très bien documenté et commenté. Voici le lien:
    ARTE+7 | Le petit guide de l’empoisonneur
    http://www.arte.tv/guide/fr/053412-000-A/le-petit-guide-de-l-empoisonneur
    À l’âge d’or de la chimie, … ARTE Journal. Le JT tourné vers l … Le petit guide de l’empoisonneur Naissance de la médecine légale.”
    A revoir en Replay sans doute.
    C’est quand on voit le parcours deus Dr Alexander Gettler et de son chef Le Dr Charles Norris qu’on peut s’ imaginer aux embûches qu’on dû subir les deux Pathologistes que vous citez souvent et qui indiquent qu’il n’y a pas de Cholestérol dans le plaques d’athérosclérose, ou si peu, ainsi que les courageux médecins et chercheurs ( comme vous ) qui remettent en cause la théorie du méchant cholestérol.

      1. Pourquoi ce serait très mal ? Dailymotion est un site légal, non ? Le seul défaut est qu’il faut se “farcir” un chanteur Asiatique qui chante très mal et qu’on ne comprend pas avant la vidéo …

        1. Parce qu’il est probable que Daily Motion, tout comme You Tube, ne s’acquitte pas des droits d’auteur ; et qui si la création n’est pas rémunérée, alors la création risque de disparaître et nous n’aurons plus alors que de très rentables produits, sachant que très peu souvent l’esprit critique rentre dans la case produit de masse, avec le risque inévitable de sa rapide disparition des rayons. Voilà pourquoi c’est très mal !

          1. Pourtant sur YouTube lorsque les auteurs ne sont pas d’accord, les vidéos sont supprimées… par ailleurs, certaines vidéos peuvent toucher plus de public ( voir ceux de notre hôte) alors que celle du Grand Bluff a été supprimée malgré le fait que l’ émission a touché 1500000 téléspectateurs de façons diront nous gratuite. C’était un plus de la laisser et ce ne sont pas les quelques cassettes vidéos vendues qui auront fait monter l’audience. Alors????

          2. Alors… – à propos du Grand Bluff – si Arte a un département vente de dvd, ce n’est certainement pas pour faire beau ou perdre de l’argent, et la mise en ligne sur You Tube compromettait la vente et la diffusion outre-atlantique. Pour le reste, tous les auteurs ne vérifient pas leur présence sur le net hors contrat de diffusion, parce qu’ils ont autre chose à faire – des films par exemple – et ce manque à gagner est autant un manque à produire d’autres oeuvres. Maintenant si ce que vous désirez voir est accessible…

  16. Bonjour ,
    J’habite près de Narbonne ….. J’irai vous voir , Vendredi prochain à votre conférence ….
    Depuis quelques mois , je fais plus attention à ce que je mange : Supression du lait de vache , moins de
    viande rouge , et plus de poissons ” sauvages ” !!!!!!
    Mais , quand n’est-il de l’eau ” potable ” ?????
    Dans mon village , à 7km de Narbonne elle est considérée comme potable , par les Services Officiels
    et aussi par la Mairie ,mais , avec certaines réserves !!!!!!! Moi , j’ai un grand doute …..
    Nous sommes , à quelques km , de l’usine d’ AREVA , qui retraite le minerai d’ URANIUM , depuis plus
    de 55 ans …… avec des produits très toxiques ….. Ce retraitement , laisse des résidus liquides , pâteux , dans d’immenses bassins de décantation , de plusieurs hectares !!!!!! Et maintenant , sans doute par manque de place , ils veulent construire , un genre d’incinérateur , pour évacuer en partie , ces résidus ….
    Si vous pouviez vous ” pencher ” sur ce dossier , qui intéresse 150 000 personnes ,+ les Touristes …..
    L’association :RUBRESUS , de l’Aude , a fait un travail formidable , à ce sujet …..
    Bien cordialement ..

  17. Tout comme le vulgus pecus, j’ai toujours cru que la variole avit ete eradiquée grace au seul vaccin.
    C’rst dans les commentaires d’un billet precedent, qu’on a bien voulu m’orienter vers le livre blanc de l’OMS.Il en ressort qu’identification, isolement ey soins pnt mis le point final a ce virus
    Comme quoi on en apprend tous les jours..

  18. Faire rêver et faire peur sont les deux mamelles du business. Merci au Pr Etournelli de nous le rappeler.
    La pub à la télé est une troisième mamelle généreuse c’est pourquoi les médicaments remboursés n’y ont pas accès.
    Comment se fait-il donc que les vaccins échappent à cette règle ? Parce qu’on sait ‘à l’avance’ qu’ils sont bons pour la santé avant d’avoir regardé de près (c’est inutile d’y regarder de près puisqu’on le sait déjà !) Comme on sait à l’avance que le test Elisa de la Borréliose ne doit pas donner plus de 5% de résultat positifs avant même de l’avoir testé sur le terrain. Il y a beaucoup trop de choses qu’on sait à l’avance me semble-t-il.

  19. Bonsoir,
    Je reviens vers vous au sujet du Dr Natasha Campbell Md Bride, dont je viens de terminer un de ses ouvrages que j’estime être est une mine d’or : https://www.nutrition-holistique.ch/livre_gaps.html#.WIelYYVvdFU
    Au-delà du régime qu’elle préconise pour les personnes souffrant de divers problèmes neurologiques, elle explique les relations intestin-cerveau et tout ce qui implique au second lorsque le premier est endommagé et malmené par toutes sortes de toxiques. Elle consacre un chapitre à la vaccination (un peu sobre à mon avis moi qui suis persuadée aujourd’hui que les vaccins détruisent plutôt qu’ils ne protègent) ainsi qu’un chapitre au cholestérol (pour ce qui intéresse les gens ici) , indispensable au corps humain. Ce livre, les vôtres, ceux de Michel Georget se complètent. On en déduit que l’agro-alimentaire, l’industrie pharmaceutique “massacrent” à petit feu l’être humain. Au-delà des énormes bénéfices qu’en tirent ces industries, j’en viens à me demander (mais là, attention, je deviens “complotiste”) si ce n’est pas fait de façon volontaire. Plus les gens seront malades et plus il faudra les soigner. Quant aux plus faibles… Ce qui me “révulse” le plus, ce sont les professeurs, experts en tous genres et les politiques, qui assurent le marketing de ces industries mortifères.

Comments are closed.