Vaccins et maladie auto-immune : nouvelle confirmation !

 
Je vais faire court car je sors de mon domaine de compétence.
Et donc, ça demandera confirmation ! De quoi que je veux causer ?
Je veux parler d’une maladie rare, la neuromyélite optique [ou Neuromyelitis optica spectrum disorder ( ou encore NMOSD) des anglophones pour ceux qui veulent faire de la bibliographie].
C’est une forme clinique de sclérose en plaque qui atteint préférentiellement le nerf optique ; c’est une maladie autoimmune. C’est rare. Heureusement.
J’en parle maintenant, dans le contexte de la controverse vaccinale, parce que les vaccinalistes maximalistes nient que des vaccins puissent provoquer des pathologies autoimmunes.
Pourtant et inéluctablement, pour ceux qui ont quelques notions de biologie et physiologie du système immunitaire, les vaccins (surtout certains) peuvent provoquer des maladies auto-immunes.
Ça dépend probablement autant du vacciné que du type de vaccin, mais c’est inéluctable, en termes de probabilité !
Que ce soit nié par les industriels des vaccins, dissimulé par des chercheurs affidés et claironné comme impossible par des académiciens et des bureaucrates acculturés ne changent rien aux évidences que de simples citoyens ont pu eux-mêmes constater. Les témoignages abondent.
Le déni n’a qu’un temps (qui peut être long) et même le Médiator a fini par se confesser après 35 ans d’une belle carrière et dans le silence assourdissant de tous les universitaires experts et cardiologistes de la plus haute renommée… qui n’ont d’ailleurs toujours rien dit…
Le silence est roi dans ce monde-là ! Les seuls témoins furent les victimes !
Les experts du Médiator et des cardiopathies provoquées par le Médiator n’ayant toujours rien vu, il est très significatif que des experts de la sclérose en plaque osent rapporter des données concernant les vaccins et la sclérose en plaque.
Si les experts voient les mêmes choses que les victimes, c’est que le signal est très fort !
Pour les vaccins et leur rôle dans les maladies auto-immunes, les chose s’accélèrent, j’en parlais il y a peu sur ce site, et d’autres en parlent aussi ; et même très officiellement, par exemple à un récent Congrès dans notre belle capitale. Si nos ministres et ministrables avaient su… mais ils étaient occupés à de plus dignes labeurs. C’était là !
20171104
Ceux qui s’expriment dans ce genre de réunion professionnelle à propos des traitements et des pronostics de maladies à forte connotation émotionnelle le font généralement avec prudence.
En anglais, “multiple sclerosis” signifie “sclérose en plaque” ; c’est une maladie rare ; il est donc très difficile de faire émerger des signaux d’alerte ; mais quand signal il y a, il faut les prendre très au sérieux.
Ce que des neurologues de Johns Hopkins University à Baltimore rapportent c’est que la fréquence des récidives de poussées démyélinisantes est plus élevée dans les 30, 60 et 90 jours qui suivent une vaccination par rapport aux non-vaccinés.
Il ne s’agit pas de la maladie elle-même, on l’a compris, mais de rechutes ou de poussées récidivantes chez des patients dont la maladie a déjà été diagnostiquée. Autrement dit, la longue route qui précède le diagnostic a été parcourue ; ce qui probablement explique pourquoi le signal parait si fort dans ce contexte d’une maladie rare.
Il est en effet difficile d’affirmer un lien entre vaccination et maladie auto-immune si cette dernière maladie met beaucoup de temps à s’exprimer cliniquement (avec des symptômes) ou si les médecins prennent beaucoup de temps avant de poser fermement leur diagnostic, vu ce que cela implique pour le patient et sa famille. Ce n’est pas un reproche ; j’approuve cette attitude prudente. Mais ça rend la démonstration d’une relation de causalité entre vaccin et maladie auto-immune très difficile.
De même, le Médiator ne provoquait pas les complications cardiaques du jour au lendemain ; on sait la suite : 35 années d’une belle carrière !
Un aspect intéressant de ce rapport est que les auteurs ne sont pas des anti-vaccinalistes (pas d’a priori idéologique qui aurait pu guider ou biaiser leurs analyses) : ils utilisent (si je puis dire) leurs données non pas pour critiquer (ou dissuader) la vaccination mais pour inciter à traiter avec des médicaments immunosuppresseurs les patients en phase quiescente afin de prévenir les rechutes. En effet, les patients traités avec ces médicaments immunosuppresseurs ne font pas plus de rechutes post-vaccinales !
Certes, les chiffres sont petits ; ce qui n’est pas étonnant car la pathologie est rare. Ce n’est pas une preuve (comme disent les policiers) ; ce n’est pas définitif (comme dirait un scientifique) mais c’est une information très importante pour les médecins.
J’en tire deux leçons pour le moment :
1) c’est une très mauvaise idée de vacciner (quel que soit le type de vaccin) des patients connus pour avoir (ou suspectés d’avoir) une maladie auto-immune [chez ces patients déjà diagnostiqués, les vaccins vivants ne sont pas utilisés] ;
2) toute (notion de) prédisposition à une maladie auto-immune est une contre-indication à toute vaccination ; même si ça déplait à quelque experts stipendié ou bureaucrate acculturé…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

62 Replies to “Vaccins et maladie auto-immune : nouvelle confirmation !”

  1. @Dr MdeL
    Cher Dr MdeL,
    Auriez-vous une référence (même résumé au congrès que vous citez) qui fait ce lien entre NMOSD et vaccin, ce qui permettrait aussi de suivre les auteurs, ensuite? Je fais un mini-dossier sur MAI versus vaccination, mais c’est pour discuter avec des gens très rationnels (je le suis aussi, peut-être) et qui ont besoin de lire, aussi. Du coup, je me demandais si….

  2. Bonjour docteur. Devant être traitée par hormonothérapie à la suite d’un cancer du sein hormonodépendant, mon oncologue veut absolument faire baisser mon taux de cholestérol avec des statines car dit-elle il est riche en oestrogènes. Après avoir lu vos livres j’ai arrêté les statines depuis de nombreuses années et ne désire pas en reprendre. Sachant que les statines peuvent provoquer des cancers du sein je ne sais plus que faire. Pouvez vous me guider ? Avec mes remerciements.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Informations générales : avoir un cholestérol élevé semble protéger contre les cancers.
      Abaisser le cholestérol entraîne une diminution des hormones sexuelles chez les gens qui en ont encore un peu ou beaucoup.
      Les statines ne sont pourtant pas un traitement “hormonal”.
      Il vaut mieux utiliser des traitements spécifiquement anti-hormones plutôt qu’une statine qui peut avoir un effet anti-hormone accessoire par rapport à tous les autres effets toxiques.
      Ceci n’est pas une consultation.

      1. Merci docteur pour votre réponse. Je vais prendre pendant 5 ans un inhibiteur d aromatase qui déjà va provoquer beaucoup d’effets secondaires sans qu’il y ait besoin d’en rajouter avec la prise de statines. C’est ce que je pense mais va falloir argumenter et tenir bon face à la Science. Déjà le cardiologue m a fait la morale et peur ce qui ne m’a pas impressionnée mais face à un oncologue j’avoue que les réactions ne sont pas les mêmes. Difficile décision à prendre.

        1. Ceci n’est ps une consultation.
          Ne vous disputez pas.
          Déclinez poliment.
          A l’heure des chimio, il est préférable de ne pas en rajouter…

          1. Bonsoir docteur. J’ai revu l oncologue qui, après avoir bien senti que je ne prendrai pas de statines pendant mon hormonothérapie suite à mon cancer du sein, m’a dit “bon OK on va vous laisser tranquille côté cholestérol” ouf ! Comme vous me l’avez conseillé je suis restée très polie. Aujourd’hui j’aimerais avoir un conseil en ce qui concerne la vitamine D UVEDOSE à 100 000 UI qu’il veut me faire prendre en ampoule tous les 3 mois. Je suis allée voir sur internet et là beaucoup de négatif où il est dit qu’il est préférable de prendre des petites doses de vitamine D tous les jours plutôt que 10 000 UI tous les 3 mois. Ceci pour éviter une perte osseuse pendant mon traitement car je dois éviter le soleil. Merci pour la réponse que vous pourrez me donner. C’est triste d’avoir des doutes sur ce que nous disent certains médecins. Ça fait tellement de bien d’avoir des conseils sérieux.

          2. Il est sans doute préférable d’éviter le soleil pendant quelque temps, quoique pour le moral…
            Or pour vous le moral (c’est-à-dire la soif de repartir vers d’autres aventures), c’est beaucoup !
            Pour la vitamine D, je ne suis pas favorable aux suppléments envahisseurs et non physiologiques.
            Le mieux est de faire confiance à vous-même : mangez des aliments riches en vitamine D naturelle et votre physiologie prendra ce dont elle a besoin.
            les aliments riches en vitamine D sont aussi riches en oméga-3 qui sont eux-mêmes très bons pour la prévention des cancers (notamment du sein) et pour le moral? Ce sera coup double !
            Bref, mangez du poisson au moins un jour sur deux pendant quelque temps ; pas de grosses portions ; plutôt des poissons gras ; avec son huile d’olive et son citron
            Bon vent, matelote !

    1. Merci ! Mais je ne comprends pas pourquoi ‘UNEXPECTED’ benefits…. ?

    1. Bonjour,
      Les “consultations” on a vu ce que ça donnait avec la concertation citoyenne sur la vaccination…
      Pas moyen de leur faire confiance, ils trouvent toujours une interprétation qui va dans leur sens, même quand tous disent le contraire.
      A+

      1. Je ne suis pas dupe c’est pourquoi j’ai profité de cette consultation pour émettre des critiques dans les champs commentaires.

        1. Avez vous lu tout bla bla qui prétend tout régenter dans notre vie en ce qui concerne la santé ? J’ai survolé la plupart des propositions constituées de lieux communs et j’ai sauté à ce qui nous intéresse sur les 11 vaccins , page 27:
          RENFORCER LA PROTECTION
          VACCINALE DE LA POPULATION
          La vaccination permet à chacun d’une part de
          se protéger individuellement des maladies
          infectieuses graves, et d’autre part de protéger
          son entourage, notamment les personnes
          les plus fragiles telles que les nourrissons, les
          femmes enceintes, les personnes malades ou
          immunodéprimées et les personnes âgées. Elle
          renforce l’immunité de groupe et, à ce titre,
          constitue un véritable geste citoyen de solidarité.
          Aujourd’hui, l’organisation mondiale de la santé se
          fixe pour objectif que 95 % de la population soit
          vaccinée pour tous les vaccins recommandés ou
          obligatoires. En France, ce taux est atteint pour les 3
          maladies contre lesquelles le vaccin est obligatoire
          (diphtérie, tétanos et poliomyélite). En revanche,
          pour d’autres vaccins recommandés (hépatite B,
          méningocoque C, rougeole-oreillons-rubéole), les
          couvertures vaccinales sont très insuffisantes et
          peuvent être à l’origine d’épidémies et de décès ou
          handicap évitables.
          Dans les prochaines années, il sera donc nécessaire de :
          – Améliorer l’information des professionnels de santé et du public sur les vaccins
          – Étendre les obligations vaccinales de 3 à 11 vaccins : il s’agit d’ajouter aux trois
          vaccinations obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite) huit autres vaccins
          recommandés protégeant contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la
          rubéole (vaccin combiné ROR), l’infection invasive à Haemophilus Influenzae de type
          B (Hib), l’infection invasive contre le méningocoque C, l’infection à pneumocoque
          et l’hépatite B
          – Améliorer l’accessibilité à la vaccination et sécuriser l’approvisionnement en
          vaccins
          – Renforcer la protection vaccinale contre la grippe des personnes à risque
          – Renforcer la protection vaccinale des professionnels de santé”
          Ce qui confirme qu’on ne nous demandera pas notre avis en réalité, pas une seule référence scientifique pour se faire une opinion et on nous demande notre avis avec es “questions” comme suit :
          Je suis en accord avec l’intégralité des objectifs
          Je suis en accord avec la majeure partie des objectifs
          Je suis partagé (autant d’éléments me plaisent et me déplaisent dans ces objectifs)
          Je suis en désaccord avec la majeure partie des objectifs Je suis en total désaccord avec l’intégralité des objectifs
          Je n’ai pas suffisamment compris le texte pour me prononcer dessus
          Mais qui va lire ça jusqu’au bout et s’en faire une opinion sur ce salmigondis d’ affirmations ?
          Et on va nous faire croire qu’on tiendra compte d’une remarque personnelle…C’est l’art de se fiche du monde!!!

          1. On peut toujours être d’accord sur des banalités du genre “faites l’amour pas la guerre” ; mais dès que ça devient moins “banal” [et que les libertés fondamentales sont “oubliées”], il faut les arrêter ; à moins de cas de force majeure ; ça existe !

          2. Toutes ces cases consciencieusement remplies rentrent dans 1 ordinateur plein de compassion et d’humanité, puis ça donne 1 rapport global enterré au ministère.
            Exemple : 63,267% des Français se méfient de la vaccination
            Conséquences : il est grand temps d’éduquer cette masse d’abrutis

    1. Merci David pour vos liens.
      Il me semble que le premier est sur la vitamine D et non le microbiote instestinal.

  3. Bonsoir,
    je vais peut-être être à moitié dans le sujet puisque le lien que je donne concerne les vaccins… mais chez nos compagnons à 4 pattes :
    « Cela dits, les vétérinaires ne sont pas obligés de suivre les recommandations de leur association et peuvent encore vacciner à chaque année s’ils le désirent. En fait, selon un fabricant de vaccins, 60% des vétérinaires vaccinent encore chaque année. C’est donc à nous, les propriétaires de chiens à poser les questions ou refuser les vaccins proposés par le vétérinaire. Si leur association dit aux 5 ans, pourquoi iraient-ils à l’encontre de ça? Une seule raison : le cash. »
    http://aunomduchien.com/vaccination-2/
    Sympa aussi ce qui se passe dans ce milieu !

    1. Le veterinaire est devenu un marchand de vaccins et de croquettes (peu nutritives et allergisantes);un chien sur 2 mourrait de cancer!

    1. Ce n’est pas hors sujet !
      Un jour, à propos de l’alcool, je raconterai tout à nouveau ; tant ce fut drôle et épique… Mais tellement drôle !
      J’en ai déjà donné des extraits dans mes différents livres, notamment en commentant le “French paradox” ; et les gens adorent pendant mes conférences…
      Surtout avec en “associés” les si sympathiques épidémiologues de l’INCA ; et encore mieux (c’est du sublime !) avec le monsieur en image sur la droite (de votre site)…
      La vérité de vrai quand même, c’est qu’ils nous ont viré de l’INSERM de Lyon à la fin des années 1990 parce qu’ils nous haïssaient à cause de nos positions sur l’alcool ; positions qui sont “reconnues” un peu partout aujourd’hui comme raisonnables ; sauf à l’INSERM et l’INCA où quelques arriérés archaïques feuilletant fébrilement des données sur les cancers et l’alcool des années 1960s-1970s voudraient…
      J’arrête ; je vais aller faire pipi…

        1. Ce genre de comparaison de données sélectionnées (en fonction de l’idéologie) manquent d’envergure…
          Si l’homme descend du singe, il n’est pas un singe ; quoiqu’il ait parfois des comportements qui rappellent ceux du singe, notamment dans les diverses académies et ministères…

  4. Abstrait
    Cette revue traite de trois sujets interdépendants: (1) l’immaturité de la réponse immunitaire néonatale et infantile; (2) l’immunité hétérologue, où les antécédents d’infection par des agents pathogènes indépendants modifient l’issue de la maladie, augmentant ainsi l’immunité protectrice ou immunopathologique accrue des nouvelles infections; et 3) les études épidémiologiques sur les vaccins humains démontrant les vaccins peuvent avoir des effets bénéfiques ou néfastes sur les infections non apparentées subséquentes . Les résultats des études immunologiques épidémiologiques et hétérologues suggèrent que le système immunitaire a une plasticité énorme et que chaque nouvelle infection ou vaccin auquel un individu est exposé au cours d’une vie pourrait altérer la dynamique de son système immunitaire. Il suggère également que chaque nouvelle infection ou vaccin qu’un nourrisson reçoit non seulement perturbe le système immunitaire mais éduque le système immunitaire et pose les bases de toutes les réponses ultérieures. Cela conduit à la question, y at-il un moyen optimal d’éduquer le système immunitaire? Cela devrait-il être pris en compte dans nos protocoles de vaccination?
    https://www.researchgate.net/publication/270657386_Vaccination_and_heterologous_immunity_Educating_the_immune_system

    1. Par “abstrait” vous voulez dire quoi ?
      Cela dit, merci pour cet article intéressant ; ça nous change des conneries vaccinalistes et académiques…
      Votre question : “moyen optimal d’éduquer le système immunitaire ?
      Réponse : comme les enfants sauvages, le laisser s’éduquer tout seul… mais en lui assurant une santé optimale !
      La question est donc : comment s’assurer un système immunitaire optimal ?
      Lisez en urgence le livre : “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; y a tout ou à peu près…

      1. Le traduction google voulait dire ” Résumé” 🙂
        comment s’assurer un système immunitaire optimal ?
        Avec un bon taux de cholestérol LDL peut être? et une nutrition adaptée
        à la physiologie infantile? comme le lait maternel?

        1. Vous vouliez dire “Abstract” donc…
          Pour votre système immunitaire, n’inventez pas !
          Des siècles d’expérimentation en bords de méditerranée vous regardent…
          Vous pouvez aussi regarder vers Okinawa ; mais ça sera plus compliqué !

  5. et bonne nouvelle
    Statines : un sur-risque de diabète de 30 % chez les patients à haut risque
    Une nouvelle étude montre que les patients à haut risque de diabète de type 2 qui reçoivent des statines sur le long terme ont un risque de développer la maladie de 30 % supérieur à celui des patients naïfs de statines.

  6. Bonjour à toutes et à tous,
    Vidéos à partager le plus possible,
    Aimsibien votre
    VACCINATION !!! CE QUE NE VOUS DIRONS JAMAIS VOS CHERS MERDIAS NI DIRIGEANTS !!!

      1. avec votre souris, vous passez de gauche à droite sur la ligne en faisant clic gauche, et arrivé au bout de la ligne vous faites clic droit et vous avez accès à la vidéo

    1. Trèèèès intéressant…
      Et moi qui pensais que l’obligation vaccinale, c’était pour notre bien?
      C’que j’suis naive quand même!

  7. TECFIDERA-diméthyle fumarate traitement de fond de la SEP
    Posologie 480 mg/j(30 000 € par an)
    267,87 euros TTC pour le dosage à 120 mg (boîte de 14 gélules) ;
    1 017,68 euros TTC pour le dosage à 240 mg (boîte de 56 gélules).
    Ce fongicide, utilisé dans l’industrie coute 1 euro le kilo!
    Je doute fortement de son efficacité
    Fumarate de diméthyle
    Le fumarate de diméthyle ou diméthylfumarate est un ester de méthyle de l’acide fumarique. À température ambiante, il se présente en cristaux blancs légèrement odorants.
    C’est un produit chimique fongicide (anti-moisissure) très allergisant (à la fois sensibilisant et irritant), notamment utilisé dans certains médicaments (médicament oral contre le psoriasis (Fumaderm ©) vendu en Europe (Allemagne, Suisse et Belgique) et dans des sachets incorporés dans des emballages ou « directement dans des canapés ou chaussures importés » (et on ne peut exclure que des produits (cuir, rembourrage…) aient été traités, par pulvérisation par exemple lors de la fabrication, afin qu’ils ne moisissent pas durant leur stockage ou transport), qui a provoqué plusieurs victimes (au moins 97 cas d’allergies cutanées suspectés, dont 28 confirmés en France en 2008 selon l’AFSSET et le ministère de la santé). L’importation et la commercialisation de ces produits a depuis été temporairement interdite en France et dans l’Union européenne (UE).

    1. Je n’ai personnellement pas d’expérience avec ce médicament.
      Mais une revue de la littérature (que vous m’avez obligé à faire un dimanche, merci !) m’indique qu’il pourrait êtreutile :
      In the large, double-blind, multinational, 2-year DEFINE and CONFIRM trials conducted in over 2,600 adult patients with RRMS, twice-daily oral dimethyl fumarate 240 mg was effective in reducing the proportion of patients with MS relapse at 2 years (primary endpoint of DEFINE) and the annualized relapse rate (primary endpoint of CONFIRM) compared with placebo.
      Pas si mal apparemment…
      D’autant que : “The long-term efficacy and tolerability of dimethyl fumarate is currently being investigated in the ENDORSE trial, with interim results demonstrating that dimethyl fumarate was associated with continued efficacy for up to 4 years of treatment.
      Qu’est-ce qui vous pousse à penser différemment ? Merci de nous expliquer !

      1. 1-Vous faites encore confiance aux études?
        Quand un produit rapporte 30 000E par an et patient ,on s’arrange pour falsifier les études
        Je me fie à mon bon sens
        Je n’affirme rien
        De même vouloir traiter une ostéoporose par du Diphosphonate (dérivé des lessives) ou Strontium( scandale du Protelos) me semble très simpliste ,vu la complexité de l’ostéoformation ;ou prétendre par des vaccins faire mieux que mère nature
        Autrefois on traitait aussi par le Mercure ,l’Arsenic
        2-Le principal objectif était de révéler l’escroquerie tarifaire

  8. Au secours!!!!
    “Conseil d’État : un arbitre influent dans le domaine du médicament
    En France, les firmes pharmaceutiques utilisent volontiers le Conseil d’État pour contrecarrer les autorités de santé, d’autant qu’il privilégie parfois les intérêts de la firme contre ceux de la santé publique et des patients.
    Les firmes pharmaceutiques ont une intense activité de contentieux contre les autorités administratives (ministères, Agence française du médicament (ANSM), assurance maladie, etc.), pour s’opposer à des décisions sur les prix, les remboursements, ou les retraits du marché de médicaments. Le Conseil d’État est l’autorité suprême des juridictions administratives.
    Le Conseil d’État contribue à faire respecter la légalité des actes administratifs et à sanctionner les excès de pouvoir des autorités face aux administrés, ce qui est indispensable dans un État de droit. Mais les décisions du Conseil d’État n’en sont pas pour autant au-dessus de toute critique.
    Ainsi le Conseil d’État a estimé que l’ANSM a commis une « erreur manifeste d’appréciation » en retirant l’AMM de Ketum° à base de kétoprofène en gel, « en l’absence d’indices sérieux et concluants d’un risque grave pour la santé publique ». Le Conseil d’État a annulé le déremboursement de Derinox° (naphazoline + prednisolone), un médicament à balance bénéfices-risques défavorable, en considérant notamment que les ventes de « ce médicament représentent une part significative du chiffre d’affaires total de la société Therabel Lucien Pharma ». Le Conseil d’État a repoussé de 6 mois le déremboursement de l’olmésartan, en avançant notamment « la rareté du risque d’entéropathie associé au traitement ».
    Dans ces trois cas, le Conseil d’État a privilégié les intérêts d’une firme contre ceux de la santé publique et des patients.
    Plus généralement, la menace d’un recours auprès du Conseil d’État pèse sur les autorités et semble parfois ralentir voire empêcher leurs décisions. En cela, le Conseil d’État semble utilisé par les firmes comme un outil d’intimidation.
    ©Prescrire 1er novembre 2017.

        1. Cher Maître
          les experts et autres universitaires devraient lire les notices des vaccins ils en apprendraient beaucoup ! Et les notices c’est le fabricant qui les rédige non?,
          Que lit-on sur celle du vaxigrip par exemple :” paralysie de tout ou partie du corps (ENCEPHALOMYELITE, NEVRITE SYNDROME DE GUILLAIN ET BARRE) ”
          Celle de REVAXIS :” GUILLAIN ET BARRE encore NEVRITES PARESTHESIES
          Je vous fait grace du ROR et du NEISVAC c’est pareil
          Mais j’ai gardé pour la bonne bouche celle d’ENGERIX l’hépatite B
          ” Affections du système nerveux: encéphalites, encéphalopathies, convulsions, paralysies, névrites, GUILLAIN et BARRE, NEVRITE OPTIQUE, SCLEROSE EN PLAQUES !!!!!
          ” Affections du système IMMUNITAIRE REACTIONS ALLERGIQUES ANAPHYLAXIE ET PSEUDO,MALADIE SERIQUE”
          Et c’est le labo qui le dit!!

          1. Et si le labo le dit, c’est parce qu’il a peur qu’on lui reproche de ne pas l’avoir dit…
            C’est donc grâce à vous qu’ils le disent ; car ils savent que vous vous le direz.
            Pendant ce temps, les ministres et futurs ministres…

        2. Rhoooo … C’est pas si deprimant FranceQ !
          Y’a des chouettes emissions de philo, des documentaires interessants …

          1. Ouais !!!
            On peut meme encore y croiser Badiou ! 🙂
            Mais il reste tout a fait ecoutable.

          2. Badiou ?
            C’est quoi cette bête ? Un insecte ?
            Une cigale peut-être si ça s’écoute…
            Cela dit, effectivement, Badiou est très sympa ; mais je ne lui confierais pas l’économie du pays ; par contre le Ministère de la Santé, au point où on en est…

          3. Pour une radio pornographique, y’a aussi des anarchistes médiatiques, des réacs du figaro, des philosophes zinzins, des gens normaux, des intellos à vous faire la leçon… c’est ça qu’est bien dans la pornographie, c’est qu’il y’a de tout dans tous leurs états !

          4. Ne vous y trompez pas, c’est l’époque qui est indécente et non votre humble serviteur ! Badiou, moi il me fait peur, comme bien d’autres. Et c’est le Q de la radio, sus nommée, qui en fait un symbole de son temps où l’indécence a pris le pas sur la bienséance.

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 62 +1 eme commentaire.