PENSER l'IMPENSABLE EN MEDECINE

Je n’ai évidemment pas de données brutes (propriétés des promoteurs) des essais concernant les médicaments qui diminuent le cholestérol ou augmentent les HDL (le soit-disant “bon” cholestérol).

Seules peut-être des Administrations Sanitaires autoritaires et volontaristes pourraient y avoir accès, quoique le sponsor ne montrera que ce qu’il veut bien montrer …

De toute façon, les administrations (notamment européennes) sont plutôt “complices” et peu “entreprenantes”  pour faire triompher … la simple vérité ! Business d’abord, sous divers prétextes …

Seule la Police ou des juges pourraient connaître (exiger de connaître) réellement les données sources !

Tout ça pour dire qu’il ne faut se faire aucune illusion sur le contenu réel de ce qui nous est présenté “spontanément” dans les publications des essais cliniques …
On (investigateurs et sponsors) trie d’abord et il faut vraiment une erreur (parfois volontaire, on le saura un jour) pour qu’un industriel se fasse prendre … Vioxx par exemple !

Avec le Mediator, c’est autre chose … J’en ai déjà parlé dans un billet précédent.

Que pouvons-nous faire pour savoir une part de vérité et comment faire la part du bon et du mauvais dans cette mauvaise science qui nous est servie quotidiennement ?

Il faut d’abord comprendre que les essais cliniques produits par l’industrie contemporaine n’ont en général rien de scientifique, c’est du pur marketing !

La SCIENCE est ailleurs ! Et inaccessible à la majorité des médecins (y compris universitaires), aux médias (donc silence !) et évidemment aux patients qui donc ne comprennent rien …

La priorité c’est d’avoir en repère (toile de fond) une théorie scientifique explicative
: si votre théorie ne peut pas intégrer la notion de “bon” cholestérol, par exemple, les élucubrations de l’industrie à propos des HDL sont sans intérêt et ne peuvent conduire qu’à des échecs répétés, et c’est ce que l’on voit à propos des HDL, après des décennies de divagation, il suffit d’attendre, parfois longtemps.

il a fallu du temps pour admettre que les fibrates (médicaments formidables qui diminuent les LDL et les trigly et aussi augmentent les HDL) n’ont aucun bénéfice clinique ; ils sont toujours prescrits pourtant.
Compréhensible ?
Il faut (faudra) du temps pour admettre que les statines aussi ne servent à rien, mais ça avance (le doute est installé dans toutes têtes déjà) pourtant, au moins aux yeux de qui veut bien voir …

Dès lors se pose une autre question : pourquoi clamer d’un côté qu’on doit exiger des preuves de … ; et de l’autre laisser les fibrates et le médiator sur le marché pendant des décennies …

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond ?

Et cela rejoint une autre observation troublante : pourquoi les pires scandales sanitaires (amiante, sang contaminé, hormone de croissance pour les plus connus) n’ont jamais donné lieu à des jugements équitables et réparateurs ?

RÉPONSES : la Justice et la Médecine modernes ne parviennent pas à penser l’impensable.

L’impensable, c’est quoi dans ce contexte ?

La santé (et les sciences médicales avec) de façon générale sont devenues de simples marchandises dans nos sociétés et, en tant que telles, répondent aux Lois de la Marchandise toute puissantes. Avant toute chose !

Référence ? Les lessives et les bagnoles, ça dépend du contexte !

Votre garagiste (ou votre médecin) est-il pour autant un bandit ?

A méditer sur la plage ! Ou en randonnée !

Dur à penser l’impensable !

Comments are closed.