DEBRIEFING APRES LA LUMINEUSE « ENQUETE DE SANTE » sur la 5 le 6/10

 

Il n’est pas conseillé de réagir « à chaud » après une assez lamentable expérience télévisuelle. Il est préférable d’avoir quelques avis « autorisés » comme disait Coluche à propos de certains milieux officiels…

Sa propre subjectivité (et son « horrible » Ego) risquent de prendre le pas sur une analyse froide et conséquente de la nouvelle situation créée.

C’est pourquoi je demande aux visiteurs de ce blog de bien vouloir donner leur avis sur cette émission et ses protagonistes ; les animateurs et les « experts ».

Certains l’ont déjà fait. Merci. Ça m’aide !

Je vous demande de faire court (3 ou 4 lignes) afin de ne pas lasser les lecteurs avec des digressions. J’ai besoin d’une vision impartiale et sociologique ; en d’autres termes, répondre à la question : a-t-on avancé ?

Inutile de me dire par exemple que les « experts » présents (et présentés comme tels) ne sont ni des experts ni des scientifiques ni des médecins compétents ; ça crevait les yeux !

Inutile de me dire que les deux « animateurs » sont des grands professionnels de la désinformation, « Société du Spectacle » garantie !

Inutile de me dire que les « producteurs » du film m’ont littéralement « bâillonné » afin que mes idées (celles que l’on peut trouver dans mes livres) ne passent jamais l’écran ; ne sont passées que quelques  apostrophes et anecdotiques déclarations me faisant plus ou moins passer pour un con un peu hystérique… L’Ego souffre !

Bref, des analyses de vrai communiquant, ou alternativement de sociologue du « Café de la Gare » me sont nécessaires…

Merci d’avance !

 

 

 

 

 

 

 

 

214 réflexions au sujet de « DEBRIEFING APRES LA LUMINEUSE « ENQUETE DE SANTE » sur la 5 le 6/10 »

  1. michel

    Bonjour,
    le documentaire relativement objectif, posant les bonnes questions et affirmant le contraire de ce qui s’est dit par la suite !
    Vos interventions trop courtes mais pas « hystériques ».
    Consensus général sur le plateau, étonnant de la part de Mr Toussaint qui aurait pu en toute indépendance leur rentrer dedans fermement !
    Donc : documentaire à garder, le reste à oublier bien vite !
    Bravo à vous, merci de nous ouvrir les yeux pour que l’on reste en bonne santé.
    Vous avez notre soutien, ce blog en est la preuve !

    1. ortuno
      En réponse à : michel

      Bonjour.
      Je pense comme Michel, le reportage était plutôt dans le bon sens pour une fois, c’est-à-dire anti-statine…
      Débat sans intérêt, mais les 2 présentateurs ont « osé » poser des questions qui chatouillent/gratouillent l’industrie pharmaceutique (ils ont fait un boulot d’animateur télé, une question pour chaque camp, la balle au centre).
      pour info : en 2013, après 10 jours de statine, vertiges à ne plus tenir debout -> 3j d’arrêt pendant lesquels je dévore le bouquin d’Even sorti concurremment. Jamais repris les statines.
      J’ai lu votre dernier livre « L’horrible vérité … ». Passionnant.
      Et je le dis haut et fort (déjà dit à ma généraliste) : le cholestérol, même pas peur ;-)

      1. AMINEVITE
        En réponse à : ortuno

        En réponse à votre enquête d’opinion:
        depuis quelques semaines les réactions des patients sont favorables à vos idées dans une nette majorité à ma consultation.
        par contre celle-des médecins…
        Je pense que les prescripteurs de statines mourront avec leurs croyances!

  2. Dewerpe Christian

    Bonjour, samedi sur canal il y avait dans l’émission Salut les terriens Le Dr Cimes il a dit « que les animateurs à la télévision manquaient d’audace » sans doute parlait-il de lui !

  3. Inoxydable

    A l’attention de Provo Alain et accessoirement de Phil : Coronaire bouchée totalement et collatérales développées c’est ce qui m:’est arrivé à l’âge de 55 ans en 2003.
    Tabac depuis l’âge de 15 ans à 32 ans, gros appétit mais pratique intensive d’exercices physiques.
    Prise d’aspirine durant des décennies selon de mauvais conseils pour faciliter la fluididité du sang (???)
    Arrêt du Crestor et autres joyeusetés qui devaient me protéger au bout de 9 ans et demi en 2012 en raison d’effets secondaires atroces et la lecture de ce blog et le livre de MDL  » Prévenir l’infarctus etc…).
    Amélioration de la plupart ces effets voire leur disparition depuis lors .
    Et je fais encore plus d’exercices physiques et ai une forme s- presque – olympique – malgré mes 67 ans, à rendre jaloux des partenaires d’entraînement bien plus jeunes.
    Question : Comment ai-je pu avoir cette coronaire bouchée ?
    Explication : A ma demande à mon nouveau Cardiologue, il m’a montré sur ma vieille « coro » l’endroit où cela s’est bouché, sans doute lentement et calcifié au niveau d’ un « coude » un peu trop accentué, à cet endroit cela aurait dû être droit, un petit défaut de fabrique qui a certainement permis la sténose « grâce » au tabac durant des années, l’aspirine et la et la grosse bouffe qui abiment l’endothélium….
    Peut être avez vous un petit défaut de la sorte ?
    Attention, je ne suis pas médecin, j’extrapole sans doute mais je suis convaincu de la justesse de mon analyse. Et si j’avais connu la DM bien avant et surtout ne pas avoir fumé…..

    1. phil
      En réponse à : Inoxydable

      very interesting, 2 décennies (au moins) d’aspirines à haute dose (2 g. par jour je pense) pour cause de maux de têtes rémanents, c’était incontournable, a disparu sans que je sache comment, psy peut-être…

      voilà en effet 2 causes possibles d’athérosclérose, pas de surpoids pour moi mais surcharge sportive (tennis), sorte de drogue, rien ne dit non plus que cela soit bon pour les coros, car surmenage peut vouloir dire aussi blessures, ces tuyaux peuvent être sur-sollicités !…

      1. Inoxydable
        En réponse à : phil

        Cher Phil. Chez moi il s’agissait d’un demi cachet d’aspirine tous les deux jours depuis l’âge de 20 -25 ans ans. C’était censé fluidifier le sang et faciliter la récupération après des courbatures dues à un petit excès d’entraînement, tout cela n’étant pas contredit par les quelques rares médecins que j’ai pu consulter durant ce temps n’ayant jamais eu de problème de santé particulier
        Mais bon, je sois dire que les douleurs musculaires et tendineuses que j’ai eu assez rapidement avec la prise de Crestor, étaient d’une intensité bien supérieure et sans commune mesure avec de vraies courbatures sportives. Je m’en rendais bien compte mais mon Cardiologue de l’époque me disait que s’était normal, que je vieillissait (sic) et me gavait en plus de Cardegic.
        J’ai même eu une déchirure musculaire au mollet après après un simple footing et après une douleur persistante dans ce muscle durant plusieurs mois. Pour quelqu’un qui à 32 ans était capable de soulever 280 kgs au lever de terre ( je n’avais pas plus de poids…), 200 kgs au développé coucher et 190 au squat, qui n’a jamais eu de déchirure musculaire, de muscle « froissé » ni de tendinite de sa vie,c’était vexant et incompréhensible.
        Je vous laisse juge de la pertinence de l’avis de ce Cardiologue….

        1. phil
          En réponse à : Inoxydable

          dble conclusion :
          1) l’aspirine nous aurait-elle fragilisés ?
          2) le sport intensif idem…

          as-tu remarqué comme tant de grands sportifs meurent jeunes ? (dopage mis à part)

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : phil

            De façon chronique, l’aspirine est un poison.
            N’en prendre que si c’est indispensable.
            Contrairement aux statines, il y a des cas où l’aspirine est utile, y compris de façon chronique.

            Le sport intensif peut être bénéfique, ne serait-ce que pour le mental, chez les jeunes.
            Passé la quarantaine, il faudra ralentir ; à moins que le mental ne supporte pas…

            Bon vent, matelots

        2. ricomart
          En réponse à : Inoxydable

          Je vous imaginais plus boxeur, version Brigade du Tigre, qu’haltérophile. Mais on imagine toujours les autres comme il ne sont pas. Plus sérieusement, vous semblez mettre en doute l’aspirine comme responsable de vos soucis ? Faut-il mettre le paracétamol sur le même registre ? Pour mes petits muscles, qui n’ont rien de comparable avec ce que vous décrivez de vous-même, j’ai toujours préféré les bains et les massages après le sport – ce qui n’a évidemment pas empêché l’ablation du ménisque – Et si je puis me permettre, c’est votre appétit qui semble avoir été un facteur aggravant ? Avec mon petit gabarit, nous nous sommes toujours contentés de peu – exception faite du vin et du thé vert – mais il m’a quand même fallu lire notre MdL pour trouvé, enfin, après des décennies d’errance, le régime ad hoc. Ce qui tout à fait pratique, car les genoux et le dos aidant, j’en suis réduit à la piscine et le vélo pour toute activité physique – plus déménageur dans mon activité professionnelle – Bon, vous me direz on s’en fout un peu, mais pour le paracétamol ?

          Amitiés méditerranéennes

      1. ricomart
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Voilà, l’essentiel est dit : ON S’EN FOUT !
        Par contre, et là on s’en fout moins, avez-vous l’intention de faire la synthèse de votre débriefing et de nous en faire part ? Parce que, je ne dois pas être le seul, on aime bien vos impressions, vos idées, votre méthode… tout ça, tout ça.
        A la votre !

  4. Renaud de LANGLADE

    Pétition signée, cher Michel
    Et très largement diffusée. Reprise par Michèle Rivasi. Appuyée auprès du député Bernard Debré.
    Ne lâchons plus rien, il faut pilonner les autorités de Santé publiques pour qu’une émission de la sorte soit interdite et que leurs organisateurs soient poursuivis et interdits de poursuivre les médicamensonges.
    Inlassablement !

      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Aujourd’hui, nous aurons une information de plus pour évaluer jusqu’où peut aller la dictature médicale, notamment celle qui menace les enfants de ce pays :

        http://www.europe1.fr/societe/les-principaux-evenements-de-jeudi-29-octobre-2538543

        AUXERRE – Jugement du tribunal correctionnel d’Auxerre dans l’affaire des parents Larère qui refusent de faire vacciner leur fille. Quatre mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende ont été requis à l’audience en septembre.

  5. Renaud de LANGLADE

    Cher Michel,
    J’ai peut-être une idée ambitieuse à te proposer.
    Il faudra lancer une « action collective », en justice donc, pour « empoisonnement, complicité d’empoisonnement » et « pratique illégale de la médecine » contre les protagonistes de l’émission (organisateurs compris) et leurs donneurs d’ordres de big pharma sans oublier nos ministres labélisateurs et autoriseurs de mise sur le marché (Douste Blabla, Bertrand, Roselyne, Cahuzac, …).
    Vu la dimension du truc, je suggère de contacter la députée européenne Michelle Rivasi (ETSA) qui a relayé ta pétition et publié divers rapports dont les conflits d’intérêt derrière cette émission. Je pense qu’on pourrait utiliser Corinne Lepage comme avocate (pas comme politique). Elle sera capable d’autofinancer ses frais pour le processus initial.
    Osons l’audace !

Commentaires : page 10 sur 10« Plus anciens...«678910

Les commentaires sont fermés.