Je serai à Narbonne le vendredi 27 janvier

Si vous avez envie de me rencontrer ou de bavarder un peu, je serai à l’Hôtel de Ville à partir de 14:00.
20170123
Certes le programme concerne la nutrition avant tout mais on pourra parler d’autre chose lors de la séance de questions ; et même après avec un verre à la main mais là il faudra faire attention à mes réponses…
Marins d’eau douce ou vrais marins d’eau salée, à  vendredi !
 
 
 
 
 
 

79 Replies to “Je serai à Narbonne le vendredi 27 janvier”

  1. Bon, vous avez raison, je n’écoute pas !
    ou plutôt, j’écoute mais je n’aime pas l’idée que ça pourrait être le gluten et le lait, car ça me parait un peu compliqué de faire attention au gluten et au lait : il y en a pratiquement partout !!! pfff
    Il faut dire que jusqu’à ce que je découvre les livres du docteur de Lorgeril, je mangeais un peu n’importe comment (quoique quand même beaucoup de légumes, et huile d’olive car je suis Niçoise) et que cela ne fait qu’environ 6 mois que je me suis mise à la diète méditerranéenne et au sport, mais il parait que mieux vaut tard que jamais !!!
    Mais le régime du sans gluten et sans lait, c’est dur, il me semble…
    Bon, on va essayer quand même mais ça va être dur de ne pas faire un écart de temps en temps, snif (car je suis trés gourmande, et jusqu’à il y a 6 mois, c’était plutôt le sucré mais pas que les fruits…)
    Heureusement, il y a les fruits tropicaux !!!!!!

    1. Il faut essayer d’abord “sans gluten” en diminuant le lait et ne pas faire d’écart ; JAMAIS !
      Sinon, ne venez pas vous plaindre.
      Tous ceux qui ont vraiment un problème de gluten n’y reviennent jamais après abstention totale tellement ils sont contents… J’ai vu des migraineux très handicapés, des patients pourris par des gastralgies, des faux rhumatismes et autres vacheries revenir à une vie normale…
      Pas de quartier avec le gluten ! Si c’est vraiment ça le problème évidemment…

  2. bonjour,
    Et bien, aujourd’hui, je me suis laissée aller à manger une glace (un simple cône) et voilà mon acidité un petit peu revenue ! et ce malgré le Pantoprazole… bizarre quand même. serait-ce le lait ? mais jusqu’à ce jour, je n’ai jamais eu de problème avec le lait, ni avec le gluten d’ailleurs, apparemment… est-ce que ça peut arriver tout d’un coup ? ou alors c’est que je ne me suis pas méfiée de mes petits maux d’estomac, de temps en temps… je mettais plutôt ça sur le stress, car je me stresse un peu pour la moindre chose… il faut que j’essaie de corriger ça d’ailleurs, mais pas facile non plus !…
    Bref, du coup ce soir, ça va être de nouveau que des légumes.

    1. Des glaces ??? En Thaïlande ??? Laissez tombez !
      Vous avez obtenu une dérogation pour les fruits tropicaux (parce que sans gluten!), profitez-en donc !!!
      La glace en cône, c’est du lait, su sucre et du gluten (et peut-être des m…. additives).
      Quel estomac (même normalement constitué) résisterait à ce cocktail détonant ? 🙂

  3. Bonjour, et merci beaucoup à vous tous !
    Pour mes reflux gastriques, je les avais déjà en France (cela fait environ 2 mois que ça va, ça vient) mais là, tout d’un coup, ça s’est aggravé et aprés avoir cherché de l’argile verte (mais difficile à trouver car on est actuellement dans un petit village), bon, du coup, j’ai fini par prendre du Pantoprazole, grrr mais j’avais trop mal. bon, je ne vais en prendre qu’une semaine et on verra. Pour l’instant, évidemment, ça s’est calmé et je n’ai plus mal, ni de brûlures. (évidemment, avec le Pantoprazole, ça s’est calmé super vite, au bout de 24h).
    Depuis, je ne mange plus que des légumes et des fruits (en effet, mmm les fruits tropicaux et bien mûrs !), et tout va bien pour l’instant. Mais je vais quand même essayer de trouver de l’argile au cas où ça reviendrait… et de faire attention au gluten… mais c’est un peu dur quand même de supprimer le gluten entièrement…
    mais je vais essayer et je vous tiens au courant…
    Bon courage pour le froid de l’hiver ! ici, c’est trop super d’être au chaud !!!!

    1. @Christine
      C’est un peu due de supprimer le gluten, mais la Thaïlande est un endroit idéal pour ce faire 🙂 (voire supprimer le lait même aussi ?).

  4. YES! Dérogation pour vous Christine, pour les bons fruits tropicaux (sans gluten, donc)!!!
    Ca va être de belles vacances 🙂 !

  5. Bonjour Docteur,
    Je suis actuellement en Thailande et ai un peu de mal à bien suivre la diète méditérranéenne, en plus qu’on mange au resto car on est en vacances (pour 3 mois quand même !),
    et du coup, je voulais vous demander : est-ce que le riz blanc (il n’y a que ça dans les restos) est OK comme céréale ? ou faut-il absolument manger des pâtes de blé, bien qu’elles ne soient pas complètes non plus (qu’on trouve dans les restos français ou italiens) ?
    Pour les légumes, ça va, mais ils sont pas beaucoup cuits (= craquants)… je suppose que c’est OK ?
    Les fruits,pas de problème, ils sont excellents ! dommage qu’on ne peut pas en abuser, hihi… (3 par jour, si j’ai bien compris ?)
    Pour l’huile, par contre, c’est la catastrophe, car ils n’ont que de l’huile de palme raffinée (du moins, c’est ce qu’il y a en majorité dans les supermarchés, et je suppose que c’est ce qu’ils utilisent dans les restos).
    bon, les légumes sont généralement cuisinés à la sauce d’huître (oyster sauce), mais je suppose qu’ils sont “revenus” à l’huile avant : d’aprés ce que j’ai vu, ils les font revenir à l’huile trés chaude, je crois, et ensuite ils ajoutent leur sauce d’huitre délayée… à priori, ce n’est pas le top mais pas moyen de faire autrement, sinon les salades et crudités, mais aïe mon estomac fragile !
    Dans les viandes, c’est surtout le poulet. Sinon le poisson est top, évidemment !
    Et les oeufs ne sont certainement pas bio, malheureusement…
    Pas de vin non plus car extrêmement cher, du coup, je bois du thé…
    Je fais ma demi-heure de sport par jour, natation ou marche sur la plage, ça c’est super !
    Voilà ! si vous avez des conseils, merciiii

    1. Vous êtes obligée de vous adapter à la mode thaï ; profitez-en c’est un beau pays et les gens sont très sympas…
      C’est vrai que leur huile de palme chauffée ce n’est pas terrible mais dans la ration quotidienne ça ne représente pas beaucoup et c’est un moyen de stérilisation…
      Profitez-en pour abandonner toutes les céréales à gluten ; TOUTES et pas seulement le blé ! Et dites-nous si vos reflux vont mieux !
      J’en suis sûr à presque 90%
      Beaucoup de victimes de reflux et de migraineux vont mieux quand ils sont en Thaïlande et que leur unique céréale est le riz blanc (qui ne pose aucun problème !)

    2. @Christine
      Oh, ben, il ne faudrait pas que ces vacances soient perturbées –même un tant soit peu- par un estomac dit ‘fragile’, quel dommage !
      J’ai écrit hier une réponse à une autre personne qui fréquente ce blog et j’aurais pu vous l’adresser,… Comme je ne sais pas si vous êtes abonnée aussi à cet autre article du blog dans lequel ma réponse apparaît, je vous mets le lien :
      https://michel.delorgeril.info/prevention-des-maladies-cardiovasculaires/apparte-dentre-deux-saisons/comment-page-5#comment-29796
      Une expérience parmi celle de mille autres patients… qui dit que, souvent, ces questions chroniques de problèmes gastriques se résolvent assez facilement… une fois qu’on a compris leur cause…
      Récemment, j’ai lu un article (mais impossible de retrouver ?) qui traitait d’intolérances alimentaires et qui titrait : ‘plus que ce que vous consommez, c’est ce que vous ne consommez pas qui est important pour votre santé”. C’était un peu provocateur, mais ça m’a quand même vraiment parlé 🙂 !
      Oooohh, bon Dr de Lorgeril, même en vacances en Thaïlande, Christine ne peut pas reprendre exceptionnellement quelques fruits en rab’,… si elle laisse tomber tous sucre raffiné à coté 😉 ? Vous êtes dur, sur ce blog …. juste pour les vacances… ça ne va pas durer, vous rentrerez bien en France et en Diet.Med., après les vacances, n’est-ce-pas, Christine ?
      Belles vacances et bon courage, Christine !

  6. Bonjour,
    MERCI Aubépine pour votre témoignage, trés intéressant !
    Effectivement, je suis en train de me documenter sur les moyens naturels de réduire ce reflux et je vais essayer l’argile verte, qui si j’ai bien compris, agit comme un pansement ?
    Est-ce qu’elle guérit un peu l’inflammation aussi ? car je pense que mon oesophage est trés enflamé,du fait de l’acidité qui remonte, je sens vraiment des brûlures remonter jusqu’à la gorge, on dirait que je vais bientôt cracher des flammes, hihi…
    J’ai aussi lu qu’il y a le jus d’aloé vera, qui a l’air bien…
    J’ai essayé de boire du citron tiède à jeun, mais bôf…
    j’ai mangé des bananes, mais bôf aussi…
    Aujourd’hui, j’ai essayé la pomme à jeun… on verra…
    J’ai essayé le charbon végétal (2 jours) mais pas d’effet non plus apparemment…
    Tous vos commentaires, avis et conseils sont les bienvenus !

    1. Bonjour Christine,
      L’argile est bien sûr apaisante … le jus de citron au goût acide, mais alcalin en fait, est très efficace aussi, personnellement je le bois plutôt en fin de repas, dilué d’eau : Il favorise la digestion.
      Mieux encore : une infusion de thym bio sucrée au vrai bon miel, à laquelle on a ajouté du jus du dit citron, bio évidemment. Chez nous (campagne, climat rude!) ce breuvage nous sert de “thé” chaque jours de l’hiver (anti-inflammatoire, anti-infectieux …) les microbes n’ont qu’à bien se tenir !!
      A chacun son truc !!

  7. Avec l’espoir de ne pas m’attirer les foudres de quelques uns d’entre vous (je conçois cette éventualité! ) :
    Je crois apercevoir dans la nature les traces d’un plan et, si vous voulez, le reflet du divin.
    Mais le plan lui-même me paraît inintelligible pour l’esprit humain.
    André Maurois
    Dans cet immense “agencement” qu’est la Création, un peu d’humilité nous amène à penser que nous sommes bien petits et inaptes à tout élucider. Pardon.

    1. ménon, c’est majeur ! Il y a un plan. Qu’on n’y entrave que couic est une autre affaire

      1. Je ne vous suis pas bien dans la dernière phrase, il est normal d’avoir des divergences résultant d’une multitude de facteurs ! tellement vaste, tellement profond!
        Essentiel de rester bienveillant, tout à apprendre des uns et des autres, même des plus petits :
        L’empirisme reste le “socle”.

  8. bonjour Docteur,
    je viens de lire votre sujet sur les IPP et j’aurais un petit conseil à vous demander, car j’ai souvent mal à l’estomac (acidité, apparemment) et mon gastro-enterologue vient de me prescrire des IPP (omeprazole 40g = 1 cachet tous les soirs pendant 1 mois). Evidemment,je n’ai pas envie de les prendre mais comme il m’a un peu sermoné en me disant que si je ne les prenais pas, ça risquait de s’aggraver car j’ai certainement une gastrite (j’en avais une lors de ma dernière fibroscopie il y a 2 ans et j’avais pris alors de l’omeprazole et les douleurs m’avaient passé mais c’est revenu maintenant).
    Bref, en buvant des tisanes de camomille, ça calme un peu mais les brulures reviennent le lendemain.
    Que pourrais-je prendre à la place des IPP ?
    et surtout, ma question est : pensez-vous qu’il soit vraiment “dangereux” de ne pas prendre les, IPP , SI j’ai vraiment une gastrite ?
    Sachant que je suis le régime méditérranéen et mange beaucoup de légumes (mais il paraitrait que les légumes, ce n’est pas trés bon pour l’estomac ??)
    je sais que vous ne donnez pas de consultation, mais si vous avez quelques conseils, ils seraient les bienvenus car évidemment, mon gastro-entérologue m’a fait un peu peur… mais bon…

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Les douleurs gastriques ont une cause que les IPP ne traitent pas…
      Reflux ou pas ?
      Il faut trouver la cause ; peu de chance qu’un gastro-entérologue “conventionnel” y aide ; ils adorent les IPP…
      Un bon homéopathe peut être de bon conseil…
      Anecdote amicale : je connais un certain nombre de patients qui ont vu leurs douleurs gastriques disparaitre en éliminant le gluten ; ça peut être miraculeux à condition de l’éliminer totalement ; quelques fois il y a des douleurs “résiduelles” qui disparaissent en éliminant les produits laitiers ou certains autres sucres complexes ; ça dépend des gens…
      Le yoga (au moins les positions et manœuvres qui agissent sur l’équilibre sympathique/parasympathique) peut aider beaucoup…
      Il faut vous procurer un livre qui donne de conseils non médicamenteux pour diminuer les reflux … Je ne peux faire de la pub ici…
      Au travail, vous allez vous en sortir !
      Bon vent, matelote

      1. merci de votre réponse !
        je pense que c’est plutôt une gastrite ! mais peut-on vraiment soigner une gastrite par des moyens naturels, sans prendre d’IPP ?
        (on m’a conseillé le charbon végétal, par exemple)

    2. Permettez-moi de vous livrer mon expérience.
      Il y a déjà bien longtemps, j’ai souffert, comme vous, de l’estomac, de tout le système digestif.
      A l’époque on ne parlait pas d’IPP ! Par tous les moyens j’essayais de comprendre et m’étais procurée, en dernier recours, le livre du DR Raymond Dextreit : “l’Argile qui guérit” aux éditions : “vivre en harmonie”
      Eh bien, c’est de l’eau argileuse, bue avant les repas, pendant qq temps qui a tout remis en ordre …
      mon médecin de l’époque n’a pas été choqué, elle préférait cette méthode aux médicaments … réaction rare de nos jours … elle me disait aussi : “pour ne pas prendre de médicaments, il faut tout faire pour ne pas être malade”. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir l’occasion de la côtoyer.
      Par précaution, il est sage de prendre l’argile à deux heures environ des autres médications.
      Merci de m’avoir lue, peut-être vous aurais-je apporté qq chose!

    1. ce qui est fabuleux en philosophie c’est le niveau du délire, à côté la science c’est de la groupie de sansonnet. On serait en évolution mais “c’est pas terminé”
      je frémis en pensant qu’un jour sur cette terre, quoi que ce soit puisse être “terminé” !

  9. Souvent, en écrivant quelques lignes sur ce blog savant, je me dis que je dois être d’une ennuyeuse lecture à tous ces esprits rigoureux, pétris de science et de connaissance. Qu’est-ce que les élucubrations fantaisistes d’un esprit probablement malade ont à faire avec autant de raison ? Et bien depuis la lecture de Idriss Aberkane, sur les conseils avisés du docteur Reliquet, je sais pourquoi. Le plaisir ! Au début, intrigué, je me suis demandé pourquoi ce génie de Reliquet pouvait s’intéresser à l’Idriss ? Tenez-vous bien, notre cerveau est plein d’eau salée ! Et l’eau salée et Reliquet, c’est une histoire d’amour. Et quand l’Idriss – le petit prince en arabe – lie le plaisir et le jeu dans l’apprentissage et la connaissance – plus l’eau salée – évidemment là, on fond ! Et quand, de plus belle, le petit prince, doté d’une sérieuse culture et d’une brillante plume, nous cite Léonardo le florentin : “L’amour est la source de toute connaissance” , c’est la sublimation, on devient gazeux ! Évidemment il a ses détracteurs, c’eût été étonnant qu’il n’en eût point, lui reprochant, pour l’essentiel, un travail de vulgarisation de la sacro-sainte Science, en plus de l’énoncé de principes et de théories absolument ineptes au regard de cette même sainteté. Un imbécile lettré en somme ! Mais moi, comme tant d’autres, que le simple énoncé d’une équation différentielle remplit d’effroi, je savoure l’histoire des sciences du cerveau racontée par un chercheur de l’école polytechnique, à l’adresse du plus grand nombre, envisagée comme un récit de science-fiction tout autant qu’un précis de sagesse. Il a quelque chose d’aimesibien l’Idriss, malgré une fâcheuse tendance à entrevoir le vivant du point de vue de l’économie, mais gardons le meilleur et passons sur l’erreur.
    “L’humanité… est en train de former un gigantesque cerveau collectif. Cette formation est loin d’être achevée. La vie multicellulaire de l’humanité a commencé au néolithique, mais l’idée d’humanité une et indivisible… n’est toujours pas réalisée dans les faits. Des camps continuent de s’opposer, et les gens qui sont dans le seul camp de l’humanité sont rares. Alors si l’humanité d’aujourd’hui était un cerveau, ce serait un cerveau en gestation, parce que telle aire attaquerait telle autre, et telle autre aire tenterait de dominer telle autre encore. Mais ce cerveau global, dans lequel chaque être humain pourrait jouer son rôle en s’épanouissant, n’en est pas moins en formation.”
    Bonne lecture !
    Santé et intelligence méditerranéennes

    1. Idriss Aberkane, le bogdanov des neuroscience en somme. Ca fait du bien a ecouter gentiment a la TV mais ca n’est certainement pas de la science. A propos, il n’est pas chercheur a Polytechnique, c est une des nombreuse gonflette de son CV.
      La bienveillance, c’est bien. L’absence de recul critique l’est nettement moins.

      1. @ Akira : En outre il suffit de regarder quelques bons documentaires sur ARTE voire la 5 ou les chaînes plus centrées sur ce genre de reportages pour voir en couleur et en animation les “informations” données par la brave Idriss, on peut y observer in situ de courageux biologistes recueillir le venin de serpents redoutablement mortels ou quelques morceaux d’épines venimeuses ( une horreur) d’une petite méduse d’Australie, l’usage qu’on va en faire, bref des gens qui se démènent pour nous offrir des informations et images sensationnelles. Bon , c’est la société du spectacle, mais quel spectacle!

      2. @Akira
        Vous aurez remarqué que, dans ma grande prudence, je n’ai jamais prétendu à la science et ai préféré parler littérature. Maintenant que l’Idriss ne vous paraisse pas scientifique est votre point de vue, qu’il serait plus sage de défendre en argumentant plutôt qu’en lui jetant l’anathème. Peut-être a-t-il plus d’intérêt à être lu plutôt qu’à être vu ? Question médiatique, je suis certainement plus proche du pitbull que du siamois en angora et question pensée critique plus proche de tonton Guy que de n’importe quel clown politique.
        A vous lire plus précisément.

          1. Malheureusement, elle est precisement la, cette societe du spectable. Dans les Idrriss et les bogdas. Idriss qui est le fondateur d une boite de conseil aux entreprises ASU ABERKANE (société de formations et conseils aux entreprises. kbis-mars-2015). Un CV ou l’affichage mediatique prend 90% de la place devant les travaux de recherche.
            LEs sciences cognitives, c est passionnant. Leur application au big buisness … c’est autre chose.

          2. @Akira
            Je fais vous faire un aveu, le spectacle est partout ! Que l’Idriss’business n’y échappe pas, n’a pas de quoi nous étonner ; qu’il n’en fasse pas la critique, disons que c’est une chose commune ; mais, si vous l’avez lu ou bien vu, ce qu’il nous raconte des méthodes de l’éducation contemporaine, à l’usage des petits et des grands, n’est pas tout à fait la dernière connerie à la mode ! Qu’il brode et qu’il enjolive peut vous être parfaitement insupportable, qu’il vive de sa passion n’intéresse finalement que sa propre existence.
            Mais, et j’aurais aimé que vous le développiez, qu’y a-t-il de proprement non scientifique dans sa démarche, ou pire encore, en quoi son recours à la science vulgarisée est-il proprement scandaleux ? Je ne mets pas en doute que vous ayez des arguments, simplement, s’il vous plaît, éclairez-nous !

      3. Et donc Rico serait aussi un jumeau Bogdanoff ….. ou j’ai mal compris ?

    2. Pour mon compte : non pétrie de science … Culture : au ras des pâquerettes! ce qui n’empêche pas d’avoir une réflexion …
      Effectivement, au néolithique l’homme quitte l’état de nomade, se sédentarise et commence à s’organiser avec ses semblables. Se créent des égrégores chargés d’énergies, convergeant vers une évolution.
      L’humanité se mue en conscience universelle : c’est la révolution quantique.
      On sait que nous créons le monde là où nous vivons ! autrement dit, ce que nous faisons à nous-même, c’est au monde que nous le faisons.
      De là l’idée d’un cerveau unique … en gestation, sûrement!
      Ainsi s’expriment certains géobiologues.

      1. La revolution quantique ? Comme vous y allez ?
        J’ai fait pas mal de mecaQ pour mes etudes (et pour mon boulot) et je suis toujours etonne de l’utilisation tres large de ce qualificatif dans des domaines ou on ne comprend pas tres bien ce que ca vient faire … a part le cote marketing (spectacle ??).

  10. Bonsoir Docteur de Lorgeril,
    Puis-je vous soumettre des questions que je me pose ? ce n’est pas une consultation, juste une indication que je vous demande si vous le voulez bien.
    Patient de 70 ans sous AVK (Préviscan) pour accès de FA paroxystique. Apparition récente, sans facteur de risque cardio vasculaire apparent, d’un angor avec ECG d’effort positif ayant nécessité pose de stents actifs. D’où, traitement ajouté aux AVK : Duoplavin 75 (avec Cordarone , beta bloquant et un peu de Pantoprazole).
    Le traitement est donc risqué au plan hémorragique, aussi le cardiologue conseille, contrairement au schéma habituel, d’arrêter l’AAS au bout de 2 mois en gardant le Plavix.
    Pourrais-je savoir s’il y a des évaluations de ce type de protocole court par rapport au risque de thrombose précoce des stents ?
    Pour limiter un peu le risque hémorragique restant, l’INR peut semble-t-il, d’après ce que je lis, rester aux alentours de 2 sans trop de risque de caillot par FA (ce qui était fait déjà avant l’angioplastie). Est-il possible/souhaitable alors d’ajouter, puisqu’ils favorisent l’action du Plavix (auquel, par ailleurs, on ne peut savoir si le sujet sera bon répondeur), des oméga 3 (qu’ils soient en capsules ou dans l’assiette) : ont-ils un effet sur l’INR ?
    Autre question si elle a une réponse : la prise de vit D3 (1000UI/jour l’hiver par exemple car en déficit) pourrait-elle jouer de manière défavorable sur des stents récents (ou même quand ils seront plus anciens) ?
    Merci.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Votre cas est un peu compliqué mais je trouve que vous raisonnez très bien.
      Je trouve aussi que votre cardiologue est prudent. Il faut lui faire confiance ; et ne pas vous posez trop de questions concernant les médicaments car, n’étant pas professionnelle, vous allez “perdre votre latin” comme disaient les vieux quand ils étaient instruits…
      Concernant les oméga-3 et la vitamine D, oubliez ça pour le moment mais par contre adoptez en urgence un régime méditerranéen que, j’espère, on vous a déjà conseillé !
      Mais ça ne suffit pas pour se protéger. procurez-vous en urgence notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; et quand le lirez vous comprendrez pourquoi les médicaments ne suffisent pas…
      Et n’oubliez pas que les médicaments anticholestérol favorisent les FA ; ce que peu de cardiologues savent, hélas !
      Bon vent, matelote

      1. Merci ++ de toujours prendre le temps de répondre! Pour terminer: oui, diète méditerranéenne recadrée (non, pas reçu de conseil là-dessus, juste un petit dépliant succinct de la FFC), jamais de statines et, là, refusées ( mais proposées sans insistance: cholestérol normal et plutôt bas), marche (habituel), lecture assidue (transmise ensuite et mise en pratique le plus possible) de tous vos livres dès qu’ils sortent!
        Quant à ne pas se poser de questions … difficile !!
        Encore un grand merci pour votre action globale !

        1. Effectivement un cholestérol bas est associé à une augmentation du risque de FA.
          Maintenant vous le savez et vous instruirez vos médecins ; nous n’avons pas perdu notre temps…
          Pour la prévention des récidives de FA, il est important de ne pas avoir une fréquence cardiaque de repos trop basse ; donc il faut éviter les médicaments qui ralentissent trop le coeur.
          Le yoga est une excellente technique pour s’équilibrer ; je veux parler de la balance sympathique/parasympathique…
          Bon vent

          1. Oui j’avais lu cela dans vos livres (cholestérol bas/risque FA) comme bien d’autres choses très utiles ! Pour la fréquence cardiaque, bon à savoir ça aussi ! (et à revoir car 40-46 au repos + étourdissements… ). Je suppose qu’on donne des beta bloquants pour « économiser » ce cœur échographiquement normal mais maintenant « coronarien »… Seulement, trop est sans doute trop et peut peut-être nuire.
            Pour le sympathique/parasympathique (là est bien le pb !) : cohérence cardiaque (que vous conseillez d’ailleurs) et Taï Chi.
            Voilà, en espérant que…
            Et en vous remerciant encore !

          2. bonjour docteur
            En cas de cholesterol très bas sans traitement (autour de1 g 30 , alors qu’il était plutot autour de 1 g 60 il y a quelques années) , y a t il des moyens de l’augmenter?( alimentation, compléments , etc?)
            merci d ‘avance pour votre réponse

          3. Dans certaines pathologies dues à un défaut de synthèse du cholestérol (merci de lire “L’horrible vérité sur les…” ; vous gagnerez du temps et moi-aussi), par exemple le SLOS, on essaie de corriger les troubles avec des régimes riches en cholestérol. On parvient à augmenter le cholestérol dans le sang mais sans doute pas vraiment dans (tous) les tissus et organes et certainement pas dans le cerveau.
            Certains disent que les troubles du système immunitaire sont partiellement corrigés.
            Pour savoir quoi manger, reportez vous aux données nutritionnels sur le web : cherchez à “aliments riches en cholestérol” et vous trouverez les œufs, les abats etc…
            Sélectionnez du bio si vous pouvez et pour les oeufs, prenez ceux de poules nourries bio et avec des oméga-3 !

  11. bonjour cher docteur
    Petite question nutrition, peut on selon vous consommer un oeuf par jour sans risque pour la santé”, si il s ‘agit d ‘oeufs de qualité of course? (ceci dans le cadre d’un régime végétarien)
    bonne journée

    1. Selon certains, non seulement ça n’est pas dangereux pour les coronaires mais ça diminuerait le risque d’AVC…
      Un ou 2 par jour, c’est bien mais œufs bio et de poules nourris avec des céréales riches en acide alpha-linoléniques (lin par exemple)

  12. J’ai découvert dans cet article récent : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28124608 et d’autres que le fructose réagissait plus que le glucose pour se lier aux protéines et former des AGEs (produits glyqués). Or manifestement, les produits industriels sont de plus en plus riches en fructose, d’où sans doute leurs effets néfastes. De plus, voici un article : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27845223 qui montre l’intérêt de l’acide linolenique.

      1. Pour compléter, voici une synthèse sur le sujet : file:///C:/Users/utilisateur.si_doc/Downloads/foods-05-00084.pdf

    1. Laissez courir !
      Les auteurs de cette missive sont mandatés pour essayer de freiner un processus inéluctable…
      Il suffit de regarder maintenant !

  13. @aubepine
    Merci Aubepine, c’est très beau !!! On grave cette pensée là dans la pierre, porteuse de joie.

  14. La pensée du jour :
    Apprends à écrire tes blessures dans le sable
    et à graver tes joies dans la pierre.
    Lao Tseu

  15. Bonjour à tous, petite présentation j’ai 60 ans et j’ai pris religieusement ma simvastatine 10 pendant …….25 ans (la foi du charbonnier dans la médecine)( crampes la nuit et récemment décolement du vitré mais est-ce les statines ou l’age?) et courant septembre cette année, 2 épisodes de fibrillation à l’effort pour lesquels le cardiologue m’a prescrit de la flécaïdine. Après le début de ce traitement je suis tombé ma chaise en regardant Cholestérol le grand bluff et j’ai stoppé les statines (plus de crampes) puis la flécaïdine à cause des effets secondaires (insomnies). Pas de fibrillations depuis même à l’effort ( en moyenne 1h30 d’escalade tous les 2 jours + randonnées en marche rapide les autres jours). J’ai lu assidument votre livre Prévenir l’infarctus, consulté votre blog et celui de l’Aimsib et commencé à mettre en pratique vos conseils alimentaires.
    Et là surprise, l’Anses recommande quasiment la diète méditerranéenne dans son dernier rapport paru aujourd’hui.
    https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012SA0103Ra-1.pdf
    Merci à vous
    Cordialement

    1. Dans certaines études “avoir un cholestérol bas” favorise la fibrillation auriculaire (FA)…
      J’attends l’étude de pharmacovigilance qui dira que les statines augmentent le risque de FA ; mais ils (ceux qui détiennent les bases de données ou par exemple la CNAM) n’osent même pas évoquer l’hypothèse ; car si elle était vérifiée, vous pourriez porter plainte…
      Cela dit, vous avez compris, on ne vous y reprendra pas ; réfléchissez bien : pas de statine veut dire : pas crampe nocturne, de FA, pas de flécaïdine, pas d’anticoagulant et tutti quanti…
      Pas belle la médecine moderne !
      PS : quant aux recommandations de l’Anses, merci d’oublier vite (ils ont 20 ans de retard !) et de vous procurer “Le nouveau régime méditerranéen” ! Oups !

  16. A chaque fois que je me rends aux thermes marins… Je vais vérifier à l’étage du nutritionniste si l’affiche grandeur nature du régime méditerranéen est toujours là à me crever les yeux de plaisir ! Une conférence par vous pour vous seul à suivre un de ces jours ?

      1. Ouiiii j’attendais bien une confirmation ! Je n’avais pas oublié vous avoir lu dans ce sens là !
        @ Aubépine ! Ce serait peut-être le bon moment d’en profiter et de proposer à votre fille …. sans que ce soit une grande marée :-))

        1. Belle suggestion, difficilement envisageable, malheureusement!
          Merci Minoque.

    1. Soyons bienveillants. Ce qu’ils disent n’est pas absurde, mais…
      La journaliste dit : “un socle scientifique pour de nouveaux repères nutritionnels”…
      Et moi, je ne vois pas de science dans tout ça ; pas une seule référence solide pour prétendre que…
      C’est ça le problème : c’est quoi “un socle scientifique” ?

    2. @Akira
      Ah Akira,… je me souviens de vous plus critique que ça, il me semble, il n’y a pas très longtemps (et moi, plus positive, j’avoue,… c’est que je deviens drôlement exigeante, à force de bonnes lectures “méditerranéennes”).
      Je n’ai certes lu en détails que l’article que vous avez circulé…. et plongé que très ponctuellement dans les dizaines de pages de recommandations de l’ANSES, mais dans ce que je comprends de cet article, ça commence mal… me sens déjà agacée…
      Agacée… parce que je vais devoir faire (encore) nombre de rectificatifs auprès de personnes âgées consciencieuses qui (comme je le faisais moi-même il y a des années) vont essayer de respecter ces fichues recommandations officielles qui font référence, mai sont finalement très peu adaptées. Et moi, je tiens beaucoup à ce que ces quelques-uns de mes proches qui sont diabétiques continuent à se passer de lait et qu’ils consomment plutôt du fromage, en quantités modérées…. pour ne donner qu’un seul exemple qui me semble ‘clocher’ dans ce que j’ai lu…
      Car il y a tant de points ‘litigieux’….
      Jusqu’à 500 g. de viandes (hors volaille) par semaine… Et jusqu’à 25 g. de charcuterie par jour… C’est déjà beaucoup, non ?
      Et les oeufs ? …? Je n’ai trouvé aucune occurrence du mot dans la totalité de ce gros dossier… peut-être ai-je loupé ?
      Pas non plus une recommandation pour privilégier (si on garde cette énormité de 3 produits laitiers par jour) plutôt les laits fermentés ou les fromages que le lait. Ah, l’industrie laitière, c’est quelque chose… Comme en plus, on recommande de limiter le sel, cela va pousser les gens à consommer yaourt -voire lait- plutôt que fromages. Grrrr !
      Un verre de soda quotidien max…. l’industrie du sucre aussi… ex-aequo avec l’industrie du lait, tiens !…. 100 g. de sucre par jour max…. me semble énorme aussi (cela dépend de ce qu’on compte vraiment, mais je crois comprendre qu’on parle de sucres rajoutés, ici, et pas des fruits et même hors lactose, en plus).
      Et encore… pas de noix ??? De l’huile de noix, oui, aucun zoom particulier sur les noix entières ! Déjà qu’on avait négocié âprement à la hausse le nombre de noix quotidienne, sur ce blog… Les acquis sont les acquis : je refuse de faire marche arrière sur les noix et de renoncer à ce pilier méditerranéen de la diète quotidienne (et pilier quotidien de la diète méditerranéenne, aussi…) !
      Et enfin… et l’huile d’olive dans tout ça ? Huile de colza et de noix, à privilégier… très bien, OK. Et comme matière grasse pour la cuisson ? On peut prendre du bon beurre,… ça ira ??? Pas de zoom particulier sur l’huile d’olive, traité comme un simple exemple, au même titre que… l’huile de tournesol (sic). Sacrilège !
      Quid des pesticides et de l’agriculture biologique ? Quid des produits de saison ? Quand me dira-t-on que les produits locaux, de saison, bios, sont plus riches en micro-nutriments ? Peut-être qu’il y a d’autres rapports qui complètent celui-là (?)… mais pour l’instant, je reste … sur ma faim !
      L’introduction des légumineuses me semble être le seul motif à se réjouir…. c’est bien… mais pour dessiner une diète cohérence protectrice, ça ne va pas encore être évident avec ces recommandations là… ! Recommandations dont certaines me semblent servir des intérêts qui ne sont peut-être pas que notre petite santé… mais ça, c’est parce que j’ai mauvais esprit… à force de constater les abus des autorités officielles et de trop lire de bons livres qui les remettent en cause 🙂
      Et pour enfoncer un clou de plus…. (je partage, parce que je viens de découvrir et j’ignorais)… Le Président du CA de l’ANSES est nommé par le président de la République et c’est le plus souvent un personnage politique au sens le plus strict du terme; celui nommé depuis quelques jours est énarque et a une longue « carrière » derrière lui… Gageons qu’en bon politique ‘classique’, après avoir occupé tant de postes différents, dans tant de domaines différents (Affaires étrangères, non-prolifération nucléaire, collectivités locales, agriculture, immigration et intégration au ministère de l’intérieur,….), il saura parfaitement gérer aussi les questions relatives à l’ANSES, et avec la plus grande indépendance…? Ils sont polyvalents et indépendants, nos personnages politiques, c’est ça qui est bien… 🙂
      Bon courage, Akira, pour ne pas vous énerver,… si vous lisez le rapport complet…

      1. Merci, Françoise, on peut dire encore plus ; mais c’est déjà pas mal…
        Je connais les auteurs du PNNS [confidence à ne pas répéter : ils me haïssent… Oups !] ; il y a des choses qu’ils ne peuvent pas dire et il y a des choses qu’ils doivent dire…
        Ça s’appelle des liens d’intérêt ; et ça n’est pas forcément “individuel” ; mais laissons ça ; au moment où “Pénélope est du voyage” (titre d’un livre d’un célèbre navigateur ; vous pouvez vérifier) et où ce putain d’Ulysse se fait attendre…

        1. @MdL @Akira
          Ah oui, seulement survolé… … plein-plein d’autres choses à redire,… sûrement, hélas !!!
          Concrètement,…
          OU (possible) c’est moi qui suis de plus en plus consciente => de moins en moins confiante ;
          OU (probable) les conflits d’intérêts n’ont jamais été aussi importants qu’aujourd’hui…?…
          Partout, de plus en plus, de plus en plus forts ! Impression (pénible, mais claire) que strictement plus aucune instance, et quasiment plus aucune personne n’est indépendante (et loin s’en faut), aujourd’hui, dans ce pays…! Et que la “lutte” contre les conflits d’intérêt n’est, plus que jamais, que du spectacle … ?
          … Vivement DEMAIN !

        2. @Dr MdL
          Ah ouiiii…. “Pénélope ‘était’ du voyage”… (vraie référence… car…. haha, débarquée, à présent, Pénélope!)
          Mince… débarquée-décédée aussi, l’auteur(e?) Annie Van de Wiele,… moins drôle…. et re-mince: débarquée-épuisée l’édition de ce bon livre, pas drôle non plus.
          Tant pis,… on a déjà tant de bonnes lectures ‘santé’ en retard et en attente 🙂 … si on commence à lire toutes les références ‘plaisir’ que vous nous proposez,… on va manquer de temps libre… en attendant la retraite… 🙂
          Belle rencontre narbonnaise à vous, vendredi !

          1. 40 années après avoir été interne en cardiologie au Centre Hospitalier de Narbonne, j’ai retrouvé des infirmières de mon unité…
            Pas beau ça ? Et toutes aussi mignonnes les unes que les autres…

    1. D’après le brillant sujet qui a écrit ça, d’où vient que “L’intérêt du HDL est depuis longtemps remis en question et est sujet à controverse” ?
      Il aurait peut-être pu citer quelqu’un qu’on a beaucoup insulté, pensez-vous pas ?
      Autre citation : “Selon le Dr Diévart, « cette étude de big data change la donne ». « Elle montre qu’il existe une relation complexe entre le HDL et le pronostic. Il devient suranné d’en faire un facteur de risque cardiovasculaire ».
      Personnellement, je n’ai pas eu besoin de “Big data” pour voir l’évidence… Mais pour des “big cons”, il faut des “big data”, c’est sûr…
      Où vont-ils chercher une telle bêtise ? Un tel manque de décence ?
      Autre perle : “il est temps désormais de reconsidérer les grilles d’évaluation du risque cardio-vasculaire qui se retrouvent invalidées, en raison de données trop faibles
      Ce que je vois surtout ce sont des crétins “surannés”, des abrutis “invalidés”…
      Peuvent pas se la fermer ? Toute honte bue ?
      Vous allez voir que ces triples crétins vont bientôt s’attribuer la sublime découverte qu’il n’y a pas de “bon” et de “mauvais” cholestérol…
      Si ils avaient su lire, ils l’auraient su depuis longtemps…
      Bon, je m’énerve…

      1. Faut pas. Il parait que le stress est pas bon pour le risque cardiovasculaire. C est big data qui vient de découvrir ca ;-)))

      2. Vu les investissements que le pharma est en train de faire dans le Big Data, ça sent bon le prochain outil de marketing.
        Je suppose qu’on oubliera soigneusement de nous dire que le Big Data c’est la vérification d’hypothèses qu’on choisit sur les données qu’on choisit et que de l’analyse big data indépendante on peut quasi l’oublier vu les budgets d’investissements que cela demande.

        1. Je pense que le probleme de l analyse independante impossible viendra plutot que la difficulte d acces aux donnees. Avec la puissance de calcul actuelle, ca ne coute presque rien de faire des stats sur les echantillons de meta-analyses.
          Je ne comprends pas trop de quels budgets d investissement vous parlez ?

          1. Il faut bien comprendre la différence entre ce qu’on appelle de la BI (Business Intelligence) et le Big Data. On a parfois tendance à confondre les 2.
            La BI se fait sur une base de données de type relationnelle (en simplifié, toutes les données sont reliées entre elles par des dénominateurs communs et les données de la DB sont normalement de qualité), et dans ce cas en effet cela devient de plus en plus simple de faire des analyses si on a les données (outils, puissance de calcul, …).
            Aujourd’hui on parle de plus en plus de Big Data. La Big Data s’est analyser une grosse quantité d’énormes bases de données dont la qualité est très inégale et dont les données ne sont par reliées entre elle. Cela, contrairement à la BI, impose de gros coûts d’analyses (fragmenter les données en de multiples fermes, les analyser par de multiples serveurs et puis les regrouper. Des exemples concrets d’analyses Big Data possibles :
            – Une multinationale qui veut analyser le nombre de fois que son nom est cité sur l’entièreté des réseaux sociaux mondiaux
            – Analyse de la circulation dans une grande ville (et par exemple tester des modèles de durée de feux au rouge)
            – Remplacer un médecin par une machine qui dit quel produit miracle vous devez pendre. Oups…

          2. Merci beaucoup.
            C’est très intéressant !
            J’espère que le visiteurs de ce blog apprécient ce type d’information et d’explications.
            Surtout n’hésitez pas à vous exprimer sur ce site !
            Encore merci !

Comments are closed.