Nous serons à Saumur le 31 mai 2017

A l’invitation de l’Association « Santé Liberté Entraide », je serai à Saint-Lambert des Levées (près de Saumur) le mercredi 31 Mai.

Ça se passera à 20:30 salle Martineau, rue de la Prévôté.

Le titre ?

« Cholestérol, ami ou ennemi ? »

Vu le délire actuel dans les milieux académiques et universitaires, il est urgent de revisiter un peu les basiques de la physiologie et de la médecine.

Invitez vos amis et vos médecins ; ça leur donnera l’occasion de s’exprimer…

Je serai à la disposition de chacun ; pourvu que le vin soit bon… et bio !

 

 

 

 

 

39 réflexions au sujet de « Nous serons à Saumur le 31 mai 2017 »

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Une fois que vous avez compris (encore faut-il l’expliquer ; et pour l’expliquer il faut l’avoir soi-même compris) le principe du modèle alimentaire, vous ne pouvez plus voir des aliments (ou des nutriments) bons ou méchants…
      Mettre un logo est une façon primitive (made in USA) de concevoir nos habitudes alimentaires.
      Je prends un exemple.
      Le rouge correspond à « à limiter » tandis que le vert serait « bon » si on prend les deux extrêmes.
      De mon point de vue « Méditerranéen », beaucoup d’aliments sont à la fois « rouge » et « vert ». par exemple l’huile d’olive : c’est bon certes mais il faut quand même en limiter la consommation évidemment. Et le vin ? Il faut bien sûr « en limiter » la consommation mais c’est pourtant « bon » de mon point de vue…
      Vous m’avez suivi ?
      La Nutella ? C’est « bon » et c’est « à limiter »… Celui qui dit que c’est pas « bon » est un « con »…
      Bref, il faut bien occuper nos experts « entre les repas ». Autrement dit, ils sont « bons » mais faut « pas en abuser »…
      Re-bref, ça me laisse très indifférent tout ça ; et je pense que les consommateurs feront comme moi.

      Répondre
      1. aminevite
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Oui ce système de codage des aliments est catastrophique.
        En dégustation oenologique voilà ce que l’on observe:Vous avez d’un coté les dégustateurs et de l’autre …les buveurs d’étiquette! La différence est énorme. L’intérêt commercial est évident : faire passer ce qui est médiocre ou passable pour de grands vins (et je te rajoute des Médailles, bronze, argent or…). C’est une tromperie.
        Pour ne pas manger ou boire idiot apprenons à gouter!

        Répondre
Commentaires : page 2 sur 2«12

Répondre à Jean-Marc REHBY Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.