Réunion de travail de l’AIMSIB le 23 Juin 2018 à Paris

On m’a demandé de faire cette annonce.

Le nombre de places étant limité, il est préférable de s’inscrire rapidement.

AIMSIB meeting 2018

L’après-midi, c’est une réunion de travail visant à préparer le Congrès annuel d’Octobre à Toulouse.

Donc, pas de conférence plénière mais un atelier « ordonné » où chacun pourra s’exprimer à condition de s’inscrire au préalable.

 

 

 

 

11 réflexions au sujet de « Réunion de travail de l’AIMSIB le 23 Juin 2018 à Paris »

  1. Inoxydable

    Pas de bol pour moi docteur. Juste à cette date ma fille déménage de la région parisienne, pour revenir dans le sud, mutation acceptée et on ne sais pas encore pour quelle ville, j’ai même annulé mon voyage à Rome;
    pour un prochaine fois….

    Répondre
  2. reliquet

    Zut, j’ai presque envie de féliciter Maâme notre Ministre!
    Il paraît qu’elle aurait enfin décidé de suivre l’avis de la HAS qui recommande depuis des lustres qu’on dérembourse définitivement ces cochonneries d’anticholinesterasiques avec lesquels on traite inutilement, dangereusement et à prix d’or nos pauvres patients atteints d’Alzheimer.

    On rappelle que Marisol Touraine avait osé nous expliquer que malgré tous ces défauts (inefficacité, dangerosité avérée, prix prohibitifs) il convenait néanmoins de continuer à rembourser ces produits « pour conserver le lien entre soignants et soignés » si une phrase pareille ne mérite pas dix ans de prison de la part d’un Ministre de la Santé en exercice, enfin bref.

    Qui pourrait s’élever contre une telle mesure de bon sens, hormis évidemment les Laboratoires Lundbeck (Ebixa), Eisai (Aricept), Novartis Pharma (Exelon) ou encore Janssen Cilag (Reminyl)?

    L’Association France Alzheimer (*) ! Contre toute attente, la voilà qui crie à la forfaiture, ils ne savent pas lire les commentaires de la HAS, pour une fois a-peu-près dans son rôle?

    Je crois comprendre. Si on regarde attentivement l’origine des financements de leurs association, on y lit; « 81% des ressources de France Alzheimer sont issues de la générosité du grand public et des partenariats privés.  » Pudique comme commentaire, et bien trop lapidaire…. Quel partenariat de quoi, d’abord, et avec qui? Pas avec Lundbeck, Eisai, Novartis et Janssen quand même, ce qui pourrait expliquer ce courroux partagé?

    (*) https://www.francealzheimer.org/

    Répondre
    1. souris7
      En réponse à : reliquet

      Ces médicaments auraient semble-t-il une action également sur le comportement . Les malades seraient plus « sages ». En fait, ils perdent toute volonté et restent bien assis là où on les a posés. Le danger est que l’on remplace ces médicaments par des neuroleptiques dont les effets secondaires sont je crois plus graves. Ce qu’ils oublient, c’est qu’il y a d’autres moyens d’apaiser et d’éviter les conflits. Je pense à la musicothérapie, à l’Art thérapie, à la sophrologie et toutes les techniques non médicamenteuses. Malheureusement, les EHPAD manquent cruellement de moyens pour dispenser ce type de soin.Ce n’est le plus souvent pas par manque de bonne volonté, mais de personnel.
      Au début avec ma mère, nous n’arrivions pas à éviter les crises . On ne pouvait pas le laisser faire n’importe quoi! Nous avons appris à désamorcer et à soustraire tout ce qui pouvait être à l’origine de frustrations. Ma mère bien que fatiguée fait les courses plus souvent pour éviter de retrouver ses produits décongelés sortis, les fruits et légumes découpés. Elle fait beaucoup de soupes et de compotes et nous essayons de dédramatiser et parfois même d’en rire. La pire situation et la plus drôle c’est lorsqu’elle s’est lavée la tête plusieurs fois croyant que sa brosse à cheveux avait été utilisée par mon père pour nettoyer ce qu’il avait laissé dans la baignoire. Il y a une pancarte sur la porte des WC maintenant. Oui, nous arrivons à en rire et nous rions aussi de ses blagues, car il a toujours adoré en faire. Il y a également des moments de grande tristesse lorsqu’il réalise ce qu’il est devenu et il pleure. C’est parfois bon de pleurer et on devrait s’autoriser à le faire plus souvent pour libérer les tensions. Le prendre dans ses bras et lui caresser la tête est alors beaucoup plus efficace que les antidépresseurs.

      J’aimerais avoir votre avis sur le protocole ReCODE du Dr Bredesen. Il ne donne pas d’espoir pour les malades à un stade avancé mais déclare avoir obtenu des guérisons aux stades précoces.
      Il définit 3 types d’Alzheimer : inflammatoire, atrophique (carences), toxique. Il évalue de très nombreuses variables (biochimiques et génétiques) afin d’établir un protocole personnalisé. J’ai découvert parmi les substances toxiques la laque. Pour le mercure dans les plombages, je le savais déjà mais des précautions doivent être prises en les retirant pour ne pas s’intoxiquer massivement.
      Les moisissures sont également dangereuses et nombreux sont les logements insalubres.
      Les médicaments qui altèrent le biotope et qui rendent l’intestin perméables à des substances indésirables augmentent le risque de démence. Bien-sûr aucun de ces examens n’est remboursé.Mais la souffrance et le coût de la dépendance méritent sans doute qu’on s’intéresse à ses travaux et à ses résultats.
      Comme il n’y a pas de nouvelles molécules à breveter, c’est sans intérêt pour les industriels.
      En prévention, régime méditerranéen bien sûr, mais lorsque les premiers signes apparaissent, la maladie a commencé depuis longtemps. Comment inverser le processus et sortir du cercle vicieux?
      ReCODE (pour ‘Reversal of Cognitive Decline’ – ‘Inversion du déclin cognitif’), une piste à explorer, non?
      Merci et au plaisir de vous retrouver le 23 juin.

      Répondre
    2. Inoxydable
      En réponse à : reliquet

      Euh… mon commentaire a buggé un peu . Voici le bon :
      @ Reliquet; Aucun des membres du conseil médical de « France Alzheimer » ne semble être médecin et pour aucun d’entre eux je n’ai trouvé de déclaration sur la « transparence-santé.gouv » . Pour sa Présidente , voici ce que j’ai trouvé en cherchant sur le net:

      (extrait d’articles » Toulouse, le 22 septembre 2017 – À l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle et Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, ont remis le « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer » qui soutient financièrement les travaux d’un chercheur visant à faire reculer la maladie.
      Une femme lauréate du « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer » 2017
      (extrait d’article)« Sandrine Andrieu, Professeur des Universités –Praticien Hospitalier au CHU de Toulouse, et directrice de l’UMR 1027 Inserm – Université de Toulouse III, est la lauréate du « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer ».
      En soutenant son projet « Améliorer la méthodologie des essais de prévention du déclin des fonctions cognitives liés à une maladie d’Alzheimer », Harmonie Mutuelle poursuit son engagement – qui a débuté en 2010 – dans la recherche de la maladie.
      Aucun traitement curatif de la maladie d’Alzheimer n’a été trouvé ce jour. C’est pourquoi le Pr Andrieu a décidé de concentrer ses efforts sur la prévention. Les raisons sont les suivantes :
      -La maladie présente une longue phase de latence asymptomatique,
      -De nouveaux biomarqueurs permettent d’identifier des anomalies très en amont de l’apparition des symptômes d’Alzheimer.
      La détection de la maladie est désormais possible à des stades de plus en plus précoces. Le projet du Pr. Andrieu propose de définir une approche méthodologique innovante des essais de prévention grâce à une approche multidisciplinaire associant des cliniciens, des méthodologistes et des mathématiciens.
      A terme, le début de la maladie pourrait être retardé de quelques années. »

      Je n’arrive plus à retrouver sur leur site les « bienfaiteurs », j’avais noté le laboratoire ROCHE pur lequel l’un des membres nouveaux en fonction à l’INSERM a travaillé. Trop long pour faire toute le monde dans les bases.
      Curieux non ? D’autant que cette association a fait un communiqué de presse protestant vigoureusement contre le déremboursement… c’est dans leur site.
      Ils ne savent pas ce qu’ils disent alors…

      Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : Inoxydable

        Juste un mot pour dire que si la Buzin faisait la même chose pour les Statines et autres médocs du même type anti-cholestérol, alors là seulement je luis tirerai mon chapeau et encore plus bas si elle supprimait l’OBLIGATION vaccinale.
        Mais faut pas rêver, peu de chance que ça arrive, ça serait se tirer une balle dans … le cœur.

        Répondre
  3. F.Rocher

    Merci pour ces explications .
    Mais , cela veut-il dire que les patients d’ Alzheimer n’ ont plus aucune médication ? Ou ils vont payer eux-mêmes leurs traitements ?
    C ‘est difficile à comprendre . Y a-t-il d’ autres traitements ? Ceux-là n’ avaient aucune efficacité ?

    Répondre
  4. thelier

    Bonjour,

    Nous nous sommes rencontrés aux académies
    de la santé Naturelle en 2016 et nous avions
    échangés sur votre blog après .
    ( je vous parlais de pyrroluria en autres choses )
    Il m’est venu à l’esprit cet après-midi et ce n’est jamais pour rien …
    Que vous seriez un tuteur parfait pour mon mémoire en Naturopathie que je compte faire sur l’epigénétique et la naturopathie .

    Seriez vous partant ? Nous pouvons discuter du projet si vous le souhaitez.
    Cela consisterait en quelques échanges à votre
    convenance. ( j’ai 18 mois pour le rendre une fois le tuteur validé)

    Bien à vous
    Marion

    Répondre

Répondre à F.Rocher Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.