Rougeole en Aquitaine : un décès et une indécente "récupération" de propagande vaccinale

 
Une jeune femme sévèrement handicapée par son obésité morbide (elle ne sortait plus de chez elle) serait décédée des complications de la rougeole au CHU de Poitiers en Février 2018.
Peu d’informations ont filtré ; le dossier médical est probablement complexe.
Respectons la victime et sa famille ! Merci !
Comme cette jeune femme n’était pas vaccinée, les lapins crétins en profitent pour déverser des tonnes de “bonne conscience” vaccinaliste et antiscientifique.
Vous n’aurez pas de commentaires superflus et indécents de ma part !
Je ne suis en effet ni ministre, ni journaliste ; mais un peu nauséeux quand même face à ce déferlement d’idioties…
Restons factuels :
1- la rougeole mortelle avait quasiment disparu du territoire avant la vaccination de masse.
2- la rougeole adulte et celle du nourrisson sont apparues depuis la vaccination de masse.
3- la rougeole adulte et celle du nourrisson sont plus dangereuses que celle de l’enfant.
4- la rougeole adulte mortelle est une conséquence de la vaccination de masse.
5- outre les complications individuelles de la vaccination, il serait urgent de tenir compte des complications communautaires de la vaccination, par exemple le phénomène de déplacement.
6- ce phénomène de déplacement  correspond aux déplacements de l’âge des victimes de la rougeole. Autrefois, la rougeole se vivait à l’école primaire : maladie bénigne de l’enfance ; mortalité faible (ou nulle) en relation avec des cas d’immunodéficience primitive ou secondaire qui nécessitaient des traitements avec des immunoglobulines.
L’hystérie vaccinaliste qui suit ce décès à Poitiers est prototypique de la Société du Spectacle : l’inversion cynique de la réalité des faits.
On accuse l’absence de vaccin alors qu’il faut questionner la vaccination de masse, les concepts de couverture optimale et de vaccins altruiste. Comme discuté dans mon billet précédent.
La dramatisation indécente de ce cas fait oublier la réalité des faits :
– nombre décès par rougeole par an en France : 1
– nombre décès par tuberculose par an en France : plus de 500
– nombre décès par maladies cardiovasculaires par an en France : plus de 100 000 !
Cela étant dit, on fait quoi ? On réfléchit peut-être ?
Je crains que ce soit beaucoup demander à ceux qui ont la tête dans le sac !
Une priorité absolue : ne pas politiser la Santé Publique !
 
 
 
 
 
 
 

230 Replies to “Rougeole en Aquitaine : un décès et une indécente "récupération" de propagande vaccinale”

  1. bonjour Dr,votre avis m’obligerait…(extrait de “passion santé)
    bien à vous!
    Statines : utiles même sans trop de « mauvais » cholestérol ?
    DERNIÈRE MISE À JOUR: AVRIL 2018 | 1 RÉACTIONS | 3481 VISITES
    Partager Tweet Mail
    pil-medic-hand-dr-wit-170_400_02.jpg
    NEWS Classiquement, les statines sont indiquées pour faire baisser un taux trop élevé de « mauvais » (LDL) cholestérol. Pourtant, elles pourraient être utiles même quand les valeurs sont normales, voire faibles.
    Comme l’explique le Dr Robert Haïat (Journal international de médecine), « il est difficile de savoir si le bénéfice du traitement par statines est la conséquence de leur utilisation ou de l’abaissement du taux de LDL-cholestérol ». En d’autres termes, apportent-elles un bénéfice par elles-mêmes, indépendamment de leur action sur le « mauvais » cholestérol ? Une équipe japonaise s’est penchée sur le sujet.
    Quelque 1500 personnes ont été intégrées dans une étude de suivi d’une dizaine d’années. Toute une série de paramètres ont été analysés : âge, sexe, tabagisme, indice de masse corporelle (IMC), taux de cholestérol (LDL et HDL, le « bon » cholestérol) et de triglycérides, antécédents cardiovasculaires, diabète, hypertension artérielle… Les chercheurs ont retenu les personnes qui présentaient un taux de LDL-cholestérol normal (< 1,20 g/l) et qui présentaient un haut risque cardiovasculaire (tabac, hypertension, antécédent cardiovasculaire, insuffisance rénale, diabète…).
    Que constate-t-on ? Pendant la durée du suivi, « la mortalité toutes causes confondues était significativement plus faible chez les patients traités par statines par rapport à ceux qui ne l’étaient pas », indique le Dr Haïat. Les analyses ont montré des résultats identiques chez les personnes avec des taux de LDL-cholestérol très bas (< 1 g/l). Le Dr Haïat conclut : « Dans cette étude menée chez des patients à haut risque cardiovasculaire, le traitement par statines a réduit efficacement la mortalité toutes causes confondues, et ce même en présence de taux faibles ou très faibles de LDL-cholestérol ».
    Source: The American Journal of Cardiology (www.ajconline.org)
    publié le : 17/04/2018 , mis à jour le 16/04/2018

    1. Ayant écrit plusieurs livres sur le sujet, je vous y renvoie…
      Concernant les commentaires du sublime Dr Robert Haïat, puis-je vous recommander de ne pas les lire ?

    2. @Bob :
      Vous dites que les statines sont une prevention efficace, en cas de cholesterol faible (ou pratiquement nul même, peut-être ?) pour les patients qui ont des comportements à risques pour leur santé cardio-vasculaire . Vous pouvez nous expliquer ce qu’ on comprend du pourquoi de cette observation ; ou pas du tout ? Que fait la mesure du cholesterol, sans doute qu’ il a été mesuré, en parallele ? Jusqu’ où baisse-t-il ? Vous parlez de mortalité . Et pas de morbidité ou de qualité de vie ou d’ effets secondaires ? Quel est l’ evaluation de la balance benefice/risques ? On aimerait beaucoup savoir les details .
      Et d’ autre part , qu’ en concluez-vous ? qu’ il faudrait que tout le monde prenne des statines en prevention , quel que soient les taux de cholesterol mesurés au depart ?
      Compliqué à considerer les benefices , sans regarder aussi les risques , y compris en termes d’ effets secondaires et sur les statines , ils sont aussi lourds que mal repertoriés , au moins dans leur fréquence .

      1. Je réponds à la place du Dr MdL qui n’en peut mais
        “Le traitement par statines a réduit efficacement la mortalité toutes causes confondues, et ce même en présence de taux faibles ou très faibles de LDL-cholestérol”
        “a réduit efficacement”
        C’est flou. Comment un cardiologue peut-il avoir une prose aussi peu rigoureuse, à la limite (voir sans limite) de l’empapaoutage, pour rester poli ?
        Ainsi on a vu (en termes relatifs cela s’entend) des statines “réduire efficacement” la mortalité de 30% pr aux non traités, soit 1 mort sur 1000 au lieu de 1,5 mort
        C’est en effet “statistiquement efficace”
        Mais pour sauver des gens avec ça, c’est une autre affaire;

  2. Trouve ds le train un vieux numero du journal daily Telegraph,titre:Pourquoi le retour de la scarlatine.
    par lois rogers
    .Qui cite une etude du Lancet de theresa Lamagni qui travaille pour Public Health England (, de l’annee derniere )
    “Britain is the only country affected by a 7 fold rise in cases in 5 years” indique l’article.
    Ils ne savent pas pourquoi et les docteurs de speculer:
    Beate Kampmann d’Imperial college: “les medecins traitants en angleterre ont pour ordre de ne plus prescrire d’antibios pour un mal de gorge, or la scarlatine commence avec les symptomes d’une angine.
    Les scarlatines ne sont plus enrayees des le debut.Les anglais n’utilisant pas les batonnets de depistage.
    Cependant il y a la piste de la malnutrition : les epidemies des annees 1800 etaient en correlation avec l’augmentation du prix du ble,ce qui entrainait des carences en proteines.
    Aujourd’hui, il y a recrudescence au RU des maladies infantiles dues a la malnutrition / mauvaise nutrition telles que le rachitisme ( depuis les annees 1995) et le scorbut.
    Prof Alan Maryon-Davis de Public Health: “malnutrition is an issue in children”
    (Voici peut etre une autre explication a la regression de l’esperance de vie .Les plus jeunes aussi sont fragilises et meurent peut etre un peu plus.)
    Ce que j’ai trouve d’interessant ds l’article c’est l’anecdote illustrative:
    Une mere de famille de 2 enfants, la premiere atteinte de scarlatine A 4 ans alors que le petit frere de moins d’un an ne l’a pas attrapee bien qu’en contact. (encore protege par l’immunite de sa mere?)
    Par contre il l’attrape a 18 mois, la soeur non.
    Bizarrement, chaque enfant frequentant chacun son ecole maternelle, pourtant ds les 2 cas ils etaient les seuls enfants a etre contamines.aucun/e de leurs camarades n’a ete malade. assez bizarre non?
    P.S. Le medecin stagiaire n’a pas reussi a diagnostiquer la scarlatine du plus jeune et a raconte a la mere tout un tas de balivernes.

      1. Je propose qu’on rende le dengvaxia obligatoire en France, soyons fous!

        1. Notre très chère ministre de la santé voulait rendre Zika obligatoire (véridique !), alors pourquoi pas ?

  3. Bonjour,
    Je suis curieux de savoir quelle est votre source concernant la jeune femme concernant son handicap et son obésité morbide? Avez vous eu accès au dossier médical? ou y a t il des éléments de presse qui aillent dans ce sens? Cela permettrait d’appuyer vos propos car à par votre article, je ne trouve aucune autre source. Merci.

    1. Votre curiosité vous honore, cher ami, mais vous seriez encore plus honorable si vous cherchiez par vous-même plutôt que de faire penser que j’invente les données…
      Après 40 années de travail en recherche, personne n’a encore pu me prendre en défaut !

      1. Merci @Bice pour la source. Je remercie la personne qui a posté le lien sur l’article… je n’avais pas réussi à trouver le lien/la source. C’est tout ce que je demandais, une source vérifiable par moi même.
        @Michel de Lorgeril: Ne connaissant vos travaux, ni votre réputation,… avec la prolifération de faux sites sur internet et d’articles d’opinion écrits à la va vite, je me méfie toujours des informations que l’on peut trouver sur internet et donc je prends la démarche de vérifier les sources.

    1. Bravo, belle étude qui précise bien ce qui se dit sur ce blog depuis qu’on a abordé le sujet : Beaucoup d’interrogations, de réponses aussi et une chose certaine qui en ressort est que l’OBLIGATION vaccinale pour les touts petits est une ABERATION médicale et scientifique, persévérer dans ce sens sans tenir compte de toutes les conséquences possibles sans y mettre un garde fou est un crime.

      1. Gherardi dans son bouquin, s’est demandé pourquoi subitement plein de patients ont débarqué dans son service avec de graves troubles neurologiques. Il s’est avéré que le protocole d’administration des vaccins avait changé : passage du sous cutané à une voie intramusculaire. Revenir en SC ne serait-il pas conseillé pour éviter certains risques ?
        Je suis surpris que personne n’ait réagi sur cette info publiée dans son bouquin. Une opinion M. De Lorgeril sur le sujet de l’influence de la route d’administration et la survenue d’éventuels problèmes ?

        1. Pour chaque vaccin, l’industriel multiplie les tests pour identifier le bon compromis entre : 1) la voie d’administration ; 2) la quantité d’antigènes ; 3) la quantité d’adjuvants ; 4) le délai entre les premières injections ; 5) le délai avant un rappel éventuel ; 6) l’âge idéal de la 1ère injection ; etc…
          La voie intramusculaire est souvent préférée pour des raisons anatomiques (densité capillaire)…

          1. Merci
            Pour les quelques notices de vaccins commercialisés en France que j’ai regardées, les deux voies d’administration sont supportées, pourrait-on imaginer que chez certains sujets, ce changement de voie modifie la manière dont certains constituants sot métabolisés ensuite, provoquer des problèmes ?
            Bien à vous

    1. Et vous ramenez donc tout aux vaccins ?
      Qu’est-ce qui vous fait distinguer entre tous les facteurs possiblement ( et encore assez improbablement ) en liaison avec l’autisme ?
      Et qu’est-ce-qui vous permet de distinguer aussi ce qui est lié à l’amelioration des diagnostics d’autisme ?
      Est-ce que l’autisme n’a pas d’abord une cause hereditaire, et aussi liée à la vie avant la naissance ; donc de toute façon anterieure aux vaccins ?

        1. –Aluminium and autism
          https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0946672X17308763
          On retrouve 10 fois plus d’Aluminium dans le cerveau des enfants autistes
          ,l’Aluminium étant un puissant neurotoxique ,comme le Mercure
          –Les patients non vaccinés ne font pas d’Autisme:
          . les Amishs
          .les patients de pédiatre ne vaccinant pas aux USA et enGB
          –Les courbes montrent un parallélisme nombres de vaccination/taux d’autisme
          -24 Published Studies Showing Vaccines Cause Autism
          http://avoiceforchoice.org/issues/pharmaceuticals-and-vaccines/24-studies/
          –Vaccines DO Cause Autism-Undeniable Scientific Proof
          April 29, 2015Anti-Vaccine Scientific Support Arsenal
          There is absolutely undeniable scientific proof that vaccines cause autism.
          The people and the mainstream media who claim that the vaccine autism link has been thoroughly debunked are all bought and paid for by the vaccine industry. They are lying and being paid to do it! And anyone who speaks against them gets royally defamed and defaced by the vaccine industry controlled media.
          Andrew Wakefield’s colleague who co-authored the MMR study that linked the MMR vaccine to autism, has been exonerated and his studies have been confirmed.
          “Justice Mitting, reviewing Dr. Walker-Smith’s appeal in the High Court of Justice, Queen’s Bench Division, Administrative Court, found that the GMC’s conclusions were “based on inadequate and superficial reasoning” and that “the finding of serious professional misconduct and the sanction of erasure are both quashed.” See full text of the decision.
          Dr. Walker-Smith’s professional insurance coverage paid for his appeal; Dr. Wakefield’s insurance carrier would not.
          Dr. Wakefield has recently filed a defamation lawsuit in Texas against the British Medical Journal, Dr. Fiona Godlee, Editor-in-Chief, and journalist Brian Deer, who instigated the GMC prosecution. His lawsuit alleges that the defendants knowingly or recklessly engaged in fraudulent misrepresentations about 1998 Lancet study. While far from decisive, the Mitting ruling bodes well for Dr. Wakefield’s defamation action.” Read more here
          A CDC whistleblower recently admitted that he was forced to withhold vital information from the CDC’s findings on autism.
          CDC Whistleblower admits that the MMR causes autism
          Furthermore, there are literally hundreds of independent studies that prove vaccines cause autism. Here are some links to studies that are undeniable. Pro-vaxxer’s eyes seem to gloss over as they see all this proof and they start criticizing the source and everything to keep from seeing the truth! WAKE UP! Vaccines DO cause autism!
          1. Empirical Data Confirm Autism Symptoms Related to Aluminum and Acetaminophen Exposure
          http://www.mdpi.com/1099-4300/14/11/2227/pdf
          2. A Comprehensive Review of Mercury Provoked Autism
          http://mercury-freedrugs.org/docs/0810dd_GeierDAEtAll_AComprehensiveReviewOfMercuryProvokedAutismIndianJMedResOct2008_v128_383-411_1004.pdf
          3. MMR antibodies are significantly higher in autistic children as compared to normal children, supporting a role of MMR in autism.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/16512356/
          4. The history of vaccinations in the light of the autism epidemic.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/19043939/
          5. A careful review of ASD cases discloses a number of events that adhere to an immunoexcitotoxic mechanism. This mechanism explains the link between excessive vaccination, use of aluminum and ethylmercury as vaccine adjuvants, food allergies, gut dysbiosis, and abnormal formation of the developing brain.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/19043938/
          6. The relative toxicity of compounds used as preservatives in vaccines and biologics
          http://mercury-freedrugs.org/docs/100430_PubGeiersVaccinePreserStudy.pdf
          7. A leaked document by GlaxoSmithKline , a corrupt vaccine company, admits that vaccines are responsible for Autism! The description of some of the adverse effects are encephalitis, developmental delays, an altered state of consciousness, and speech delays. Many other adverse reactions are recorded as well.
          https://docs.google.com/file/d/0B-jYsdHZuRhCVXZUbFFlUzdfNGM/edit?pli=1
          8. Polish Study Confirms Vaccines Can Cause Large Number of Adverse Effects including Autism
          http://www.collective-evolution.com/2013/08/02/polish-medical-school-study-determines-vaccines-can-cause-irreparable-harm/
          9. “Key Realities about Autism, Vaccines, Vaccine-injury Compensation,Thimerosal, and Autism-related Research.” By Paul G. Kinga, PhD, Gary S. Goldmanb, PhD, a Science Advisor, CoMeD, Inc. From Medical Veritas 5 (2008) 1610–1644
          http://www.medicalveritas.com/vaccinemyth.pdf
          10. Thimerosal in Childhood Vaccines, Neurodevelopment Disorders, and Heart Disease in the United States
          http://www.whale.to/a/pdf/geier2.pdf
          11. A case series of children with apparent mercury toxic encephalopathies manifesting with clinical symptoms of regressive autistic disorders.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/17454560/
          12. Acetaminophen (paracetamol) use, measles-mumps-rubella vaccination, and autistic disorder: the results of a parent survey.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/18445737/
          13. A positive association found between autism prevalence and childhood vaccination uptake across the U.S. population.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/21623535/
          14. Evidence for a dysregulated immune system in the etiology of psychiatric disorders.
          http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23645137
          15. Detection of Measles Virus Genomic RNA in Cerebrospinal Fluid of Children with Regressive Autism
          http://www.jpands.org/vol9no2/bradstreet.pdf
          16. Maternal transfer of mercury to the developing embryo/fetus: is there a safe level?
          http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/02772248.2012.724574?journalCode=gtec20#/doi/abs/10.1080/02772248.2012.724574?journalCode=gtec20
          17. Vaccines and Autism: CDC Now Admitting to Ommitting Vaccine Study Data
          http://www.educate4theinjured.org/#!Vaccines-Autism-CDC-Now-Admitting-to-Omitting-Vaccine-Study-Data/c4nx/96DBBE9B-4D0F-400B-9065-3D1CF65FCDCF
          18. Sick Monkeys: Research Links Vaccination Load to Autism in Monkeys
          http://www.ageofautism.com/2008/05/sick-monkeys-st.html#more
          19. Bio-Medical Treatment Approach to Autism Spectrum Disorder, Including Heavy Metal Detoxification. The main source of heavy metals in the body and brain is childhood vaccines.
          http://www.alternativementalhealth.com/articles/autism.htm
          20. CDC’s Vaccine Safety Research is Exposed as Flawed and Falsified in Peer-Reviewed Scientific Journal
          http://mobile.dudamobile.com/site/preventdisease?url=http%3A%2F%2Fpreventdisease.com%2Fnews%2F14%2F061714_CDC-Vaccine-Safety-Research-Exposed-Flawed-Falsified.shtml#2748
          21. Summary Comparison of Characteristics of Mercury Poisoning and Autism
          http://www.whale.to/a/table_a.htm
          22. How vaccines are Made, How they Work, and How they cause Autism… Childrens Vaccines are for 0-6 yrs of age, made One-Size-Fits-All… made for the weight of the oldest child at 50 lbs! …the question is not IF vaccines cause autism, but HOW!
          Three main Vaccine Recipes:
          1) Dead Bacteria (use deadly tetanus & diphtheria Toxins to work), more
          2) Dead Virus (use Mercury & Aluminum to work), more
          3) Live Virus (use genetically engineered Super-Strains)
          http://www.trackingvaccinations.com/
          23. Rapid degeneration of brain neuron exposed to low levels of mercury
          http://youtu.be/Ipi3OneIw0A
          24. CDC Whistleblower admits that MMR vaccines cause autism. He was forced to hide the studies from the public.
          http://youtu.be/q62DcaNs_0M
          25. WAKE UP CALL! 100% proof that vaccines cause autism
          http://youtu.be/ZGLFywm77B0
          26. The Central Mechanism By Which Vaccines Induce Autism – Dr. Russell Blaylock Lecture
          https://avscientificsupportarsenal.wordpress.com/2015/04/29/vaccines-do-cause-autism-undeniable-scientific-proof/
          –22 Medical Studies That Show Vaccines Can Cause Autism
          https://www.activistpost.com/2013/09/22-medical-studies-that-show-vaccines.html
          ….entre autres arguments
          Une épidémie d’origine héréditaire? c’est stupide!

          1. Merci . La , y a des infos ! J’ai pas encore eu le temps de lire et ça prendra du temps . Mais je vais le faire attentivement et je vous en reparlerai .
            J’ai quand même un peu peur de la premiere comparaison avec les Amish , parce qu’ il n’y a pas que les vaccins , qui les distinguent des autres citoyens .
            Tous les autres facteurs de pollution environnementale les epargne , et pas du tout seulement les vaccins !
            Et aussi à la fin : l’ epidémie d’origine hereditaire , c’est pas stupide , si on tient compte de l’epigenetique . Des facteurs genetiques qui s’expriment en fonction de facteurs de pollution qui sont en augmentation croissante , ça devient parfaitement possible , aussi .
            Et puis aussi l’ amélioration des diagnostics et même la définition même de ce qu’est l’ autisme ou les autismes même .
            Merci beaucoup pour toute cette documentation .

          2. @ F.Rocher. A vouloir se faire l’avocat du diable on fini par se brûler la bouche. Belle documentation donnée par le Président de la Ligue Antivaccinale. je n’ai pas tout lu mais contrairement à vous, les Amihs, à moins de considéré que Dieu les a fait muter, ont fait preuve de générations en générations de beaucoup de bon sens dans leur mode de vie? Il en va de même avec les témoins de Jéhovah qui, selon une discussion que j’ai eu avec l’un d’eaux, ne se font pas vacciner ni transfuser par le sang, ils préfère le genre eau de quinton et ça fonctionne … mais ça on n’en parle pas beaucoup, pas d’étude la dessus par peur du ridicule sans doute ?

          3. Il y a aussi d’innombrables témoignages de cas d’enfants vaccinés (en particulier aux USA),faisant une encéphalite quelques j après ,puis devenant autistes et atteints de diverses maladies en particulier digestives

          4. @ inoxydable :
            En fait , j’ai l’impresssion qu’on dit la meme chose , pourtant .
            Il y a beaucoup de facteurs divers qui differencient les Amishs d’autres populations .
            Donc c’est compliqué de comprendre la partie qui concerne les vaccins seuls .
            Comment distinguer tous les differents facteurs et leur part relative ?

      1. c’est aussi l’opinion – ici iconoclaste – que je défends depuis des années : l’autisme a 2 causes majeures, l’hérédité ( Cf. comment les autistes “s’appairent” entre eux ==> conséquences génétiques ) et “environnementales” ( le comportement des parents en fait partie ).
        Sans solides preuves à l’appui, cela revient à faire des vaccins 1 bouc-émissaire, et entrer ainsi dans la mauvaise science

  4. @ RicoMart
    Merci mon bon Ami… pour cet éclairage précieux @F twocibi, dont je profite aussi…. sur le spectacle, la critique et toussa… vous me faites réaliser qu’en effet, je n’ai pas ma place dans ce monde tout faux! Mais c’est bien sûr! Je vous parlais il y a peu de temps d’ermitage et vous venez valider (une fois encore) et conforter cette idée qui semble un peu risible a priori… mais ne l’est pas du tout, en réalité…. Voilà… les évidences prennent forme, toujours plus clairement, et ce, grâce à Vous et à ces mots si jolis et justes, que vous partagez…. Il me reste seulement à décider si je dois convaincre ma douce moitié… Un ermitage à deux serait plus joyeux 🙂 c’est sûr… mais… ne risquons-nous pas d’emporter alors un certain goût –si minime soit-il- pour le spectacle et à deux, d’être encore affectés par ce faux omniprésent que vous décrivez, et dont nous recherchons, justement, à nous extraire? Je dois réfléchir encore un peu, pour statuer sur cette délicate question… Et non et non, je vous le confirme : à mon grand désarroi, ma douce moitié ne lit toujours pas une ligne de ce blog passionnant ; j’ai donc l’entière liberté d’y confier, sans m’exposer à sa colère, les plans ‘top secret’ que j’ai en prévision pour lui et moi.
    Et en attendant de prendre cette décision « radicale » et définitive…. Un mystère demeure que j’aimerais tant percer, avant de quitter ce monde de faussaires…. Aidez-moi à clarifier… car cette lucidité qui imprègne tous vos messages est source d’inspiration si constante…
    En quoi s’il vous plait, dites-moi, le spectacle suppose-t-il ou simplement supporte-t-il des compromissions avec la réalité des faits?
    En d’autres termes : la forme ne suffit-elle pas au spectacle?
    Car nous (nous? = nous sur ce blog et/ou nous = vous et moi, peu importe, cela s’applique dans bien des cas) sommes bien -aussi, dans une certaine mesure- dans cette démarche de jouer ou créer du spectacle… n’est-ce-pas?. Moi, OUI, en tous cas : je dois avouer que j’essaie d’écrire de manière ludique en permanence, naturellement et pour moi-même, parce que cela m’amuse assez c’est sûr (pour garder un peu le moral, oui ; et par…. « politesse »… oui, voilà… politesse du désespoir, parfois… souvent?), mais également : je sais que cela permet d’affiner et de mieux insinuer dans l’esprit du lecteur ce que j‘ai envie de lui partager, ça, c’est sûr aussi…!
    Néanmoins, je ne comprends pas en quoi ce serait légitime de sacrifier le fond, pour autant? Ne pouvons-nous vraiment pas cultiver cette attention à garder un fond sain, sans superflu, sans tricherie, propre, digne, ‘nickel-chrome’ (mais jamais mercure, de grâce!)? Et jouer de la seule forme, pour faire spectacle et attirer l’attention -si ce n’est sur soi-, du moins sur le fond de ce que nous partageons?
    Et cette distinction entre forme et fond est-elle vraiment trop exigeante, qu’elle ne se pratique que si rarement? Par quelle injurieuse facilité s’autorise-t-on à bafouer le fond, comme si « soigner » la forme et en jouer ne suffisait pas?
    Bref,… vous dites vrai, je ressasse et me répète… c’est un constat hélas souvent renouvelé : dans ce monde qui me semble ne pas tourner rond…. moi, en revanche, je tourne en rond et m’agace en vain… car je ne comprends rien!
    A tous toutes celles et à tous ceux -que j’espère fort nombreux- qui ne comprennent pas plus que moi….
    Et à tous celles et ceux qui -du coup!- rêvent aussi -et vraiment fort!- d’ermitage…

    1. @TooFanfanCiBienne
      Il faudrait des livres entiers pour traiter de tout cela. Tonton Guy, que notre hôte aime à rappeler, a largement écrit sur le sujet ; et, si j’y fais aussi parfois référence, je ne voudrais, d’aucune manière, m’en faire le pâle copiste. Rien de mieux que de le lire, malgré l’âpreté de sa langue, car là où s’exprime l’intelligence d’autres intelligences peuvent s’y reconnaître.
      Je ne débattrai pas du fond et de la forme, je vous prie de bien vouloir m’en excuser, tant ces deux-là sont liés. Ne disiez-vous pas vous-même que tout est lié ? Pensez-vous vraiment que nous puissions les séparer ? J’en doute.
      Notre misère contemporaine est de ne pouvoir nous extraire de ce monde spectaculaire, quoi que nous choisissions comme option de vie, le spectacle est totalitaire, il a investi tous les espaces de la vie, par le règne dominant de la marchandise. Quel illusoire ermitage pourrait nous en prémunir ? Nous n’avons d’autre choix que la critique pour faire tomber ce monde, qui a recours en permanence à la falsification pour se justifier et se reconduire. En d’autres temps, certains n’hésitèrent pas à dire que le roi était nu, avant que quelques têtes ne tombent et que la face du monde en soit bouleversée. Nous sommes des fourmis, comme le raconte si bien M2Ailes, et nous travaillons à faire et défaire l’Histoire de notre temps, il ne nous reste plus qu’à envisager cet ouvrage comme un œuvre d’art.
      Santé et création méditerranéennes

      1. @ Ricomart
        Aaah merciiii Rico! Une chance que je vous ai consulté, dites-donc! Certes, vous détruisez l’intégralité de mes illusions en quelques phrases trop bien écrites, mais sans doute vaut-il mieux que ce soit AVANT un vain -mais irréversible- passage à l’acte?
        Donc, pas d’ermitage qui ne serait qu’un ment-songe… (moi qui suis obsédée par la vérité, bravo!)…. C’est vrai que vous aviez déjà émis un doute ; me revient à présent cette mise en garde, momentanément frappée d’amnésie…
        Rhâ, oui, tout est lié, tout ! -un de mes leitmotiv, en effet… utilisé dans un autre contexte, mais oui : vrai!- et voilà que vous soulignez, du coup, ce déni de plus : la frontière entre fond et forme serait… imperceptible?!? Hhhhh! Là, c’est un vrai choc et une relative nouveauté, même, pour moi…!
        Notez que, cette fois-ci, votre réponse ne m’arrange pas tellement, hein… voire pas du tout, en fait. Il faut que je revois toutes mes certitudes ; que je reconsidère tous mes projets, pfff !… sauf celui de tenter une fois encore de lire Guy D. (oooh, ça fait “guidée” ; du coup, ça me redonne envie), et jusqu’au bout, cette foissi? …
        Un autre de mes leitmotiv (vous l’ai-je déjà confié?), c’est que j’adoooore que l’on me fasse changer d’avis, car cela ne peut être que pour épouser une amélioration que le changement opère… et blablabla et blablabla… ah, ça, sur la théorie, j’ai de l’enthousiasme, c’est sûr!…
        Certes, certes…. M’enfin, là… ça fait tout de même beaucoup de certitudes à reconsidérer d’un seul coup, hein?
        Merci, mon bon Ami, pour vos mots utiles et l’intégration réelle (IRL) que cette prise de conscience ne manquera pas de susciter…. même si c’est avec un peu de délai.

    1. Vous ne devriez pas écouter France Inter et encore moins le bon Dr Dupagne qui s’acharne à exister sur les ondes malgré sa flagrante incompréhension de la médecine scientifique.
      Il n’est pas le seul…
      Je résume la question des oméga-3 ; car c’est un bel exemple du naufrage de l’époque. Je simplifie beaucoup bien sûr sur les oméga-3 et sur le naufrage.
      Pour avoir plus, il faut lire mes livres ; mais il faut se les procurer puis les lire ; ce qui est plus compliqué que de faire semblant de lire sur un écran…
      Je résume : les oméga-3 sont comme les vitamines en général. Ce ne sont pas des médicaments ! La nutrition n’est pas de la pharmacologie ; elle n’est toujours pas enseignée dans les facultés de médecine ; donc on pardonne à Dupagne and coll. Font de leur mieux ; mais il y aurait encore mieux, c’est de se taire !
      Donc, les oméga-3 (et les vitamines) ne traitent (guérissent) pas des maladies ; sauf si…
      Sauf si la maladie est due à un défaut en oméga-3 (ou en vitamine)…
      Donc, supplémenter des populations qui ne sont pas déficitaires ne sert à rien.
      Depuis la fin des années 1990’s et les magnifiques études de l’époque sur des populations déficitaires, il y a eu correction. Nous l’avons nous-mêmes vérifié par des dosages biologiques.
      Et s’il y a eu correction (augmentation de la consommation des oméga-3 et aussi désertification des mers et océans), je m’en sens responsable car ce sont nos travaux qui ont provoqué cette prise de conscience… Pas nous seuls certes, mais en FRANCE au moins, nous avons été entendus.
      Cela dit, supplémenter certains patients reste utile !

      1. J’ai lu et acheté en son temps 5 livres sur les Omega3, j’ai passé des heures là-dessus, j’ai crû acquérir une culture. Et voilà que maintenant on nous explique que c’est du pipeau, la preuve (“on aurait dû y penser”), les norvégiens ne mangent que du poisson et ont plein de maladies CV…
        Maintenant la mode est au sucre criminel, alors qui croire ?
        Je suis troublé car gros consommateur de sucre, mais d’ici à penser que ça provoque l’athérosclérose, ma “politique” (et ça fait déjà moment que ça dure) est à la réserve…
        PS : le mea culpa est courageux, cela n’ôte rien à la validité d’autres réflexions

        1. Les norvégiens ont considérablement diminué leur risque d’infarctus et d’AVC au cours des 3 dernières décades en modifiant leur mode de vie. Les oméga-3 sont utiles mais pas miraculeux ; les norvégiens en étaient la preuve… Ils n’étaient pas déficitaires mais malades quand même.
          La santé est un tout et ne se résume pas à des oméga-3 !
          Mais il ne faut pas manquer d’oméga-3 !
          Mais les oméga-3 ne sont pas des médicaments !
          C’est plus clair ?

          1. Cher docteur; Ayant fait un voyage en camping car jusqu’en haut de la Norvège en passant par l’Allemagne, le Danemark, la Suède, j’ai pu constater que chez eux, le régime méditerranéen était une grande inconnue. Pour m’ approvisionner en légumes frais autres que le choux ou la pomme de terre, je m’approvisionnais en supermarchés genre Coop ou on trouvait des présentoirs du même genre qu’on trouve chez nous chez Quick ou autre Flunch en salades préparées. Je m’en contentais. Et c’était cher.
            Mais ce qui est une constante dans ces pays c’est la CIGARETTE et pas de vin rouge. Même le femmes fument comme des pompiers (..) ce qui fait que tant qu’elles sont jeunes et sportives tout va bien ( y qu’à voir les résultats aux J.O d’Hiver ) mais quand elles vieillissent …
            Alors, manger du poisson, Oméga 3 ça ne suffit pas je pense et tout est là non ?

          2. Donc c’est bon (c’est l’unique question que l’on se pose) et il ne faut pas interrompre le “traitement”, étant donné qu’on demeure en manque, et il ne faut pas trop compter que notre panoplie alimentaire pour y remédier…
            Il fallait seulement ‘régler le curseur’, comme on dit, vu qu’il était placé trop haut,

        1. C’est vous qui voyez” dit l’humoriste…
          Mais peut-être, y a t-il pire ?
          A propos des vaccins, par exemple, le delirium est général ; je ne crois pas qu’un seul média français ait délivré une information juste et équilibrée ; on se croirait à l’époque où Bush junior voulait envahir l’Irak : pas un média US pour freiner l’hystérie collective…

          1. Oui, sur ce point précis je confirme : les pseudo-débats organisés autour de la question vaccinale étaient dans la droite lignée de la volonté gouvernementale de “restaurer la confiance” (sic)…
            Là-dessus et pour beaucoup de choses, c’est du gloubiboulga politiquement correct et bien-pensant… cela dit tout n’est pas à jeter, il y a quelques bonnes émissions.
            Mais soyez indulgent ! Je ne capte pas grand-chose dans ma petite vallée, excepté les chaines musicales germanophones qui ne sont pas toujours du meilleur goût… Et puis je viens me purifier l’esprit à vos sources (et à d’autres)…

  5. A propos de l’obligation vaccinale,est organisée par la fondation Sciences Citoyennes une soirée apéro-débat intitulée : l’obligation vaccinale à l’épreuve de la démocratie. https://sciencescitoyennes.org/evenements/soiree-aperitif-debat-lobligation-vaccinale-a-lepreuve-de-la-democratie/
    ici : 21 mars 2018 de 19:00 à 21:00
    38 rue Saint-Sabin – 75011 Paris .. c’est à la FPH . La salle étant petite , le nombre de participants est réduits ( env 60 personnes ) donc inscription obligatoire. `
    En présence de Jacques Testart. ( qui par ailleurs sort le 1er mars , son livre ” Au péril de l’humain. Les promesses suicidaires des transhumanistes “)
    Je vais m’y inscrire ( malgré l’heure précoce du début….va falloir raccourcir sévère ma journée de consultation ! )

  6. docteur j’ai chtite question.
    dans votre bouquin sur l’infarctus, vous précisez bien que c’est le régime méditerranéen lui même qui est bénéfique. La perte de poids n’en est qu’une corrélation. On peut donc perdre du poids et être à risque etc.
    vient maintenant la question à 1000 bitcoin:
    imaginons qu’un type mange jeanne calment-style (huile d’olive ail etc MAIS une plaquette de chocolat au lait par jour). Bien, imaginons maintenant qu’en mangeant sa plaquette de choco par jour le type ait de meilleurs marqueurs métaboliques qu’avec le régime méditerranéen (poids plus faible, glycémie plus sympa, y compris la pression artérielle, triglycérides plus faibles aussi ). quelle est la meilleure recommandation à lui donner? continuer à suivre le régime méditerranéen ou qu’il garde sa plaquette de choco?
    deuxième question. je sais que les indices de cholestérol ne prédisent pas l’infarctus (enfin, plus il est élevé, moins il y a d’infarctus lol) mais y’a t-il des marqueurs métaboliques qui permettent de voir qu’un type est à risque ou pas? je ne parle pas du mode de vie. Je parle simplement des marqueurs métaboliques.
    merci!

    1. C’est beaucoup trop de questions à la fois.
      Deux mots quand même :
      1) il n’y a pas de bon marqueur métabolique
      2) c’est le mode de vie qui doit primer : diète méditerranéenne bio, exercice, yoga…

  7. L’aimsib tire son origine dans une volonté partagée de remettre la Science au centre du debat medical
    Le 18/02, le Monde, annoncait, sans passer par la case décodeur, que l’ eglise catholique reconnaissait un nouveau miracle a Lourdes…
    Je m’etonne que le sujet n’aie pas fait couler plus d’encre digitale. Faire croire que la foi ou les prières puissent ainsi guerir des pathologies lourdes relève, a mon sens, de la supercherie.
    De facon etonnante, je n’ai pas lu de reaction…

    1. Bon Dieu !
      Vous ne croyez pas aux miracles ?
      Et le Curé d’Ars ?
      Vous ne croyez quand même pas que Jeanne d’Arc était un jeune homme un peu efféminé ?

      1. Jeanne d’Arc a fait peur aux Anglais qui entendaient ‘Jeanne DARK’. Ils l’ont brûlée pour faire la lumière. Ce n’est pas tout, en latin demoiselle s’écrit ‘puella’ recopié en puœlla, recopié en pucella. Le mot pucelle n’existait pas avant elle.

        1. ah bon, je croyais que c’étaient les Français qui avaient livré Jeanne d’Arc aux Anglais pour s’en débarrasser, j’ai dû rater 1 épisode. On liquide tjrs les héros après usage, c’est un principe.
          Entendu hier 2 témoignages poignants sur les miracles de Lourdes, dont celui de soeur Bernadette, ainsi qu’un autre. La médecine constate (et même fouille à mort) mais ne comprend pas. Ne pas comprendre qu’on ne comprend pas est triste

        1. Suite:
          Le Dr Rimland est père d’un fils autiste adulte. Il est le fondateur de l’ “Autism Society of America” et de l'”Autism Research Institute” dont il est également le directeur. Il a été conseiller technique pour le film Rain Man
          À l’heure actuelle(‘2001), les cas d’autisme sont extrêmement courants. Peu de gens ignorent
          encore de quoi il s’agit et, en fait, la plupart connaissent personnellement un enfant
          autiste. Lorsque j’ai examiné les données sur la prévalence de l’autisme recueillies dans
          le cadre de 12 études, j’ai pu constater qu’en 1989, elle était en moyenne de 4,5 enfants
          autistes pour 10 000 naissances vivantes. Au cours des deux dernières années, plusieurs
          études menées aux É.-U. et au R.-U. ont permis de révéler que la prévalence était passée
          à 45 à 60 enfants autistes pour 10 000 naissances vivantes, soit une augmentation de près
          de 1 000 % en 10 ans!
          L’augmentation du nombre de cas d’autisme ainsi que ses causes suscitent une vive
          controverse. De nombreuses personnes, y compris moi-même, sont à toutes fins pratiques
          convaincues que cette hausse est attribuable, en grande partie, au plus grand nombre de
          vaccins que les enfants reçoivent maintenant. En effet, la prévalence de l’autisme s’est
          accrue lorsque le nombre de vaccins que les enfants doivent recevoir a également
          augmenté.
          Aux É.-U. tout comme au R.-U., la prévalence de l’autisme a en effet connu une
          augmentation lorsque les vaccins contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, qui étaient
          auparavant administrés séparément, ont été regroupés en un seul vaccin, soit le vaccin
          ROR.
          Au début des années 1980, le vaccin RRO a commencé à être administré de façon
          régulière aux enfants, et c’est à ce moment, que la prévalence de l’autisme a commencé à
          s’accroître rapidement. Le même phénomène s’est produit au R.-U. lorsque
          l’administration du vaccin RRO est également devenue chose courante, en 1988.
          Aux É.-U., un enfant qui reçoit tous les vaccins recommandés aura ainsi été vacciné 22
          fois dans les deux premières années de sa vie! Voilà un nombre exagéré de vaccins
          administrés à des enfants dont le système immunitaire n’est pas encore parvenu à
          maturité. De plus, de nombreux vaccins présentent des concentrations élevées de matières
          toxiques, comme le mercure, l’aluminium et le formaldéhyde
          2001

          1. Et les « vieux » autistes (adultes) n’ayant jamais de reçu de ROR (puisqu’à leur époque il n’existait pas encore…), comment cette théorie explique leur autisme ?

          2. Voilà les sceptiques sortent du bois…
            Les ASD sont de nature multifactorielle ; les vaccins jouent un rôle mais ils ne sont certainement pas exclusifs…
            Surtout, d’autres vaccins sont probablement impliqués.
            C’est une erreur méthodologique majeure de croire que seul le ROR peut ou a pu…
            C’est la grande faiblesse de tout l’argumentaire ROR/ASD, à mon humble avis…

          3. Très interessant. Mais quels sont les arguments ?
            Parce que dans le même temps , ont augmenté les perturbateurs endocriniens divers, les pesticides divers , la bouffe industrielle , les ecrans de télé à outrance , et tant d’autres choses possiblement responsables ou reliées .
            Et egalement les moyens de diagnostics des cas d’autismes .
            Ca fait donc ainsi vraiment beaucoup de choses à exclure pour pouvoir incriminer les vaccins , contre toute évidence .
            Alors , peut-être que c’est un peu plus complexe qu’ un simple enoncé .
            D’ailleurs , il s’agit d’ une personne qui dit qu’ elle est convaincue .
            Parfait , mais alors ça donne pas beaucoup d’ arguments, ça .
            D’ailleurs , reliquet a montré des chiffres au Japon qui montrent pas de signal clair entre ror , qui est le vaccin le plus souvent incriminé , et l’autisme .

    2. @ Charles. Il faut des décennies d’investigations pour que l’Eglise admette un miracles, de peur justement qu’elle soit abusée par une supercherie. Est-ce que nos scientifiques et médecins en font autant ?
      Alors ont peu , même si n’est pas croyant, avoir le doute mais pas forcément accuser et pointer du doigt une supercherie, “à mon sens”.

  8. Les Dr Stephan Lanka, virologiste,biologiste moléculaire avait promis 100 000 dollars à qui prouverait par une étude l’existence du virus de la rougeole
    Le Dr David Bardens a relevé le défi se réferrant à 6 études et demandé son du :
    1. Enders JF, Peebles TC. Propagation in tissue cultures of cytopathogenic agents from patients
    with measles. Proc Soc Exp Biol Med. 1954 Jun;86(2):277–286.
    2. Bech V, Magnus Pv. Studies on measles virus in monkey kidney tissue cultures. Acta Pathol
    Microbiol Scand. 1959; 42(1): 75–85
    3. Horikami SM, Moyer SA. Structure, Transcription, and Replication of Measles Virus. Curr Top
    Microbiol Immunol. 1995; 191: 35–50.
    4. Nakai M, Imagawa DT. Electron microscopy of measles virus replication. J Virol. 1969 Feb;
    3(2): 187–97.
    5. Lund GA, Tyrell, DL, Bradley RD, Scraba DG. The molecular length of measles virus RNA and
    the structural organization of measles nucleocapsids. J Gen Virol. 1984 Sep;65 (Pt 9):1535–
    42.
    6. Daikoku E, Morita C, Kohno T, Sano K. Analysis of Morphology and Infectivity of Measles
    Virus Particles. Bulletin of the Osaka Medical College. 2007; 53(2): 107–14
    La court suprème d’Allemagne ,sur l’avis de 5 experts, a établi que les six articles ne contenait pas de preuve de l’existence du virus
    l D’autre part le Pr Podbielsky et le Pr A Mankertz à la tête de l’institut Robert Koch admettent que le virus de la rougeole contient des ribosomes!!
    Ce qui expliquerait les effets secondaires fréquents (autisme ,maladies autoimmunes) du vaccin (sur cellules entières)
    Dr. Lanka: “With the Supreme Court judgment in the measles virus trial any national and international
    statements on the alleged measles virus, the infectivity of measles, and on the benefit and safety of
    vaccination against measles, are since then of no scientific character and have thus been deprived of
    their legal basis.
    A méditer
    A noter que le virus HIV et le virus de l’Hepatite C n’ont jamais été isolés

  9. La rougeole s’est bien installée sur le continent européen. A tel point qu’en 2017, l’OMS a relevé 21 315 cas dont 35 mortels. Pourtant, en 2016, la maladie n’avait été à l’origine « que » de 5 273 cas. En cause, une couverture vaccinale trop faible !
    Le nombre de cas de rougeole a quadruplé entre 2016 et 2017 dans la région européenne de l’OMS. Et au total la maladie a tué 35 personnes. Ces chiffres inquiètent l’agence onusienne. « Chaque personne touchée par la rougeole en Europe nous rappelle que les enfants et les adultes non vaccinés, (…) restent exposés au risque d’attraper cette maladie et de la propager à d’autres », a déclaré le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.
    La France n’est pas épargnée
    La recrudescence des cas de rougeole en 2017 s’est notamment manifestée sous la forme de flambées épidémiques importantes dans 15 des 53 pays de la Région OMS. La Roumanie, l’Italie et l’Ukraine figurent parmi les pays les plus affectés.
    La France, aussi, a été touchée avec un total de 519 personnes infectées. Quatre cas d’encéphaliteet 38 pneumopathies graves nécessitant une hospitalisation (dont un décès) ont été recensés en 2017. Et rappelons que depuis novembre 2017, une épidémie sévit dans la région Nouvelle-Aquitaine. Une jeune femme de 32 ans en est d’ailleurs décédée le 13 février.
    Augmenter la couverture vaccinale
    Cette situation s’explique en grande partie par une couverture vaccinale insuffisante dans plusieurs pays, dont la France. « Fin 2016 », explique l’OMS, « 42 des 53 pays de la Région avaient réussi à interrompre la transmission endémique de la rougeole. Toutefois, jusqu’à ce que chaque enfant et chaque adulte vulnérable soit protégé, des flambées épidémiques continueront de se produire. » Autant d’arguments qui plaident en faveur de la vaccination.
    A noter : Depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole est obligatoire en France. La première dose doit être administrée à 12 mois, en respectant un délai minimal d’un mois entre les deux doses. Par ailleurs, toutes les personnes en contact avec le virus et non immunisées peuvent éviter la maladie en se faisant vacciner dans les 72 heures. Cette injection est inscrite dans le calendrier de la petite enfance (de 6 à 12 mois). Mais elle peut protéger à n’importer quel moment : les adolescents et les adultes sont donc aussi concernés.
    Source : Bureau régional de l’OMS, 19 février 2018 – Santé publique France, 12 février 2018

      1. Sauf quand on a des jeunes enfants!!!
        c’est un vrai case tête!!!!
        bonne journée

  10. Bonjour docteur
    Je sais que c’est un peu hors sujet, mais pourriez-vous écrire un billet sur ces horribles sites qui parlent de la démarche « Zététique » qu’on pourrait considérer comme une nouvelle forme d’inquisition ?
    Ça m’a retourné l’estomac pendant un certain temps, mais je viens de comprendre ce qui me perturbe là dedans… je pense qu’on a affaire à des gens qui croient tellement fort ne pas avoir de système de croyance qu’ils en deviennent incapable de se remettre en question …
    Finalement … question… inquisition… ça paraît logique

    1. A mon avis, cette question est un peu “hors sujet” pour le moment ici comme vous le dites vous-même (quoique ce soit intéressant à analyser) ; mais nous allons voir si votre question provoque quelque réactions…

      1. Il s’agit simplement de la démarche scientifique appliquée à des pseudo-sciences. Personnellement, il me paraît plus fructueux d’appliquer la démarche scientifique à ce qui nous est présenté comme “scientifique” par les institutions, et qui relève plus simplement du conflit d’intérêt, de l’idéologie, ou de la technolâtrie, voire de la pensée magique.

    2. Encore un sujet ou il y aurait enormement a dire^^
      La zététique c’est une méthodologie qui en théorie est excellente.
      Malheureusement, elle est utilisée par des religieux “modernes”, les scientistes, dans le but d’analyser via le paradigme scientifico-industriel les critiques faites a l’encontre de leurs croyances (vaccinologie, climatologie, …)
      Ils ne trouveront rien a redire a des assertions comme “les vaccins ont sauvés des millions de vies”, ou “la variole a été éradiquée grace au vaccin” … on pourrait multiplier les exemples a l’infini, tant que l’assertion est positive pour leur église, la méthode n’est pas appliquée.
      Si il y a un tant soit peu critique, elle va être appliquée via le prisme scientifico-industriel pour démolir l’assertion.

      1. Il y a également certains sites aux Etats-Unis qui utilisent le prétexte zététique pour faire du lobbyisme pour les industriels. La méthode fallacieuse (straw man= épouvantail) est d’assimiler toute argumentation critique contre un médicament ou vaccin à une croyance naturopathique. Le modus operandi est le suivant : dans la plupart des articles, on argumente jusqu’à la nausée contre des croyances loufoques, et, au milieu, on insère des articles destinés à influencer sur des vraies questions scientifiques.

      2. « …leurs croyances (vaccinologie, climatologie, …) »
        En quoi la climatologie serait-elle une croyance ?
        Vous pensez peut-être que le réchauffement climatique est une « croyance » ?
        Et n’est-ce pas insulter l’ensemble de la communauté scientifique que de traiter les climatologues de « croyants » ?
        Claude Lorius, Jean Jouzel, Hervé Le Treut, etc. (ils sont tellement nombreux), des croyants ?

    3. Bonjour,
      Un jour j’ai eu un échange avec un zététicien (ou un sceptique comme ils aiment à se qualifier). Ce monsieur ne parvenait pas à sortir de la formule “tel phénomène / telle chose n’existe pas jusqu’à preuve du contraire”. Avec d’autres personnes nous avions tenté de lui faire comprendre le caractère hasardeux de la formule car l’absence de preuve n’est pas preuve de l’absence (la terre n’était pas plate en attendant que les humains prouvent le contraire…) et que la science ne sera peut-être pas en capacité de tout expliquer…
      Et pour avoir parcouru des forums de zététiciens et des publications de leurs représentants (AFIS et tous les chercheurs proches de cette association), j’ai pu constater une bonne dose de scientisme (hors la science point de salut, mais la science de leur point de vue) et de technolâtrie (dormez tranquilles braves gens, les sciences et techniques apporteront des solutions à tous nos problèmes). Il ne faut surtout pas remettre en cause le dogme.
      Mon avis est que tous ceux qui nous imposent les obligations vaccinales (par exemple…) le font par cynisme et par pur intérêt financier. Et ceux qui défendent les arguments avancés pour imposer cette politique le font par conviction : ce sont des missionnaires et des prédicateurs. Nous ne sommes effectivement pas loin de la croyance religieuse… et l’enfer est pavé de bonnes intentions.

    4. Il y a de plus en plus de mots abstraits. Pouvez-vous donner un exemple concret où la démarche zététique (ou prétendue telle) apparaît ?
      Entendu il y a 2 jours : ‘pourquoi faire vacciner mon nourrisson contre le tétanos, puisqu’il est prouvé qu’il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse ?’ Quelles genre de (remise en) question doit-on encourager ? L’intérêt d’un vaccin ancien (contre le tétanos) ?
      Ou bien la démarche pseudo-scientifique ‘ non-contagion => non-besoin de vaccin’ ?

      1. Et oui, c’est bien le pb, il est sympa mais il dit des choses très approximatives!
        Discours un peu fourre-tout qui peut discréditer à mon sens la cause défendue en ces temps difficiles pour se faire entendre…
        Il n’y a pas de mercure dans le ROR à ma connaissance.

        1. Pas de mercure dans les ROR et plus de mercure dans aucune seringue individuelle…
          Ils ont accepté d’enlever ces saletés, tout en répétant que ça ne posait aucun problème…
          Double langage, langue de bois…

          1. @ Bon Dr MdL et @ Dreamer
            Voilà… et l’info n’est pas tombée hier, pour le mercure. Merci à tous le deux de rétablir la vérité !
            Qui s’est penché avec un réel intérêt et sans parti pris sur la question des vaccins, le sait ! Une vidéo du 19 février qui raconte ça, c’est plus que ‘bof’!
            J’ai même vu que quelqu’un avait indiqué cette précision en commentaire sur une des si nombreuses vidéos de M. Jandrok : quelqu’un lui a déjà mentionné cela !
            Donc, avec tout le respect que je dois à ce Monsieur, et toute la bienveillance que j’essaie de garder (paaaaas facile, hein) à l’égard de toutes ces personnes ultra-arrogantes qui disent des choses inexactes sans sourciller,… je voudrais l’inviter SOIT à apprendre à lire SOIT à arrêter de désinformer sciemment… ou les deux, après tout ?
            Parce que les choses sont déjà bien assez compliquées, sans que de prétendus lanceurs d’alerte (ahahah) nous assaillent d’information non vérifiée et nous assènent des contre-vérités grossières.
            Pardon pour ce post pas sympa, lié à une saturation réelle, face à la désinformation massive, généralisée, peu scrupuleuse et du coup (évidemment) très contre-productive. Quel est ce besoin d’en rajouter : la vérité ne suffit-elle pas? Ras-le-bol !

      2. @ dreamer
        Ah….. mais “Il” dit tellement de choses… sur tout et sur n’importe quoi… avec cette certitude et ces raccourcis si confondants pour qui cherche réellement une part de fragile vérité… qu’on se prendrait (presque…) à douter de ce qu’il dit… dans l’ensemble…! Suis-je la seule à éprouver cela?
        Et suffit-il d’objecter pour être objectif?

        1. Votre dernier post vous ressemble Françoise et vous avez raison de vous exprimer comme vous l’entendez d’autant que sur le fond de ce que vous dénoncez je vous suis et comme depuis le début je reste tjrs dubitative pour plein de raisons… Je me sens beaucoup plus en “sécurité” et mille fois mieux convaincue de lire ou entendre nos scientifiques de l’Aimsib mais…
          M. Jandrok qui peut être grossier il le dit lui-même tellement il ne décolère pas et qui vient de livrer ce matin encore une nouvelle vidéo sur la rougeole pourrait-il devenir un déverrouilleur de soupape ? C’est ce que j’aimerais pour que nos scientifiques s’engouffrent et se fassent entendre enfin avec leurs données scientifiques des travailleurs de l’ombre. Contre-productif pas si sûr ?
          D’Agnès Buzyn on accepte ses directives sans preuves, quant aux sources de M. Jandrok Il les donne dans ses livres…
          Moi mon ras le bol c’est que ma dernière petite fille déjà fragilisée (vaccins ?) n’aura pas d’autre choix que de laisser faire ce qu’on décide pour elle sans preuves mais tellement de doutes !

          1. @ Minoque
            … mais, je ne voulais blesser personne sur ce blog et vous encore moins que toute autre personne, Minoque.
            Le ras-le-bol que j’ai exprimé n’est pas exclusif et j’éprouve beaucoup de ras-le-bols (aïe… orthographe incertaine.. c’est que je n’avais jamais encore écrit ce mot là au pluriel, moi!) pour beaucoup de choses.
            Doux Jésus… Dévérouilleur de soupapes? Et nos bons médecins aimesibiens à la suite…. Hum hum…
            J’ai une position radicale, c’est vrai, Minoque. Mais pour moi, tout ce qui est inexact, non vérifié et asséné de manière évidente, en provenance des “objecteurs”, ne peut être que contre-productif. Je doute qu’on obtienne quoi que ce soit, en ”trichant”…. C’est une position difficile à tenir, je m’en rends bien compte, mais je ne sais pas comment on peut passer outre cette exigence, sans perdre toute crédibilité?
            Mais vous avez peut-être raison que ce n’est pas réaliste et que c’est trop radical, qu’il faudrait faire des compromis? Pour moi, ça va être difficile…..

          2. @F twocibi
            Comme j’aime vous lire ! Certains diront probablement que c’est la passion qui est responsable d’une telle prise de position, cela serait ignorer que « radicale » signifie prendre à la racine et, s’agissant des clowns perturbateurs, les prendre à la racine c’est les prendre pour ce qu’ils sont, des clowns aimant faire du bruit en attirant l’attention sur eux par les borborygmes de la fausse critique. Souvent nos amis insatisfaits sont prêts à accorder à la fausse critique quelque valeur, tant la peine qui les accable cherche désespérément quelques paroles apaisantes. Au spectacle de la domination les critiques spectaculaires attirent quelque attention ; dans un monde où tout est faux , le faux de la critique a sa place.
            Santé et désillusions méditerranéennes

          3. Triste, alors que je parle d’amour ?
            Souvent l’ennui est de chercher la critique là où elle n’est pas et ainsi louper sa cible. Les fines épées que nous sommes savent que nous devons à chaque coup faire mouche !
            Cyrano

      3. Tenez, vous avez quelques réponses là, voir également leurs liens notes :
        https://www.canada.ca/en/public-health/services/reports-publications/canada-communicable-disease-report-ccdr/monthly-issue/2007-33/thimerosal-updated-statement.html
        http://www.coupdepouce.com/mamans/0-5-ans/article/du-mercure-dans-les-vaccins
        article dans lequel il est dit en conclusion que si le thimerosal a été retiré ” c’est pous pas que les parents aient pur de faire vacciner leurs enfants” Tu le crois çà ?
        Du mercure dans les vaccins? | Coup de Pouce
        http://www.coupdepouce.com/mamans/0-5-ans/article/du-mercure-dans-les-vaccins
        Aluminium et mercure des vaccins liés à des maladies …
        https://fr.sott.net/article/11986-Aluminium-et-mercure-des-vaccins
        et enfin ce dernier lien :
        Les vaccins. Mais, au fait, que contiennent-ils ? | Le …
        https://blogs.mediapart.fr/helene-ecochard/blog/030614/les-vaccins
        Donc il ne dit pas tant de “con…ries” que ça!

    1. @ Jengi
      Peut-on en conclure pour autant que le paracétamol cause l’autisme chez les enfants vaccinés avec le ROR?
      Ou si tout du moins on le suspectait, comment voyez-vous les choses, jengi?????

      1. En médecine, tout est multifactoriel et variable d’un sujet à l’autre…
        Ce n’est pas une bonne idée de donner du paracétamol au moment de vacciner ; ça masque les effets adverses qu’il est impératif d’identifier…

        1. @ MT , Jengi , Dr MDL
          Mais c’est très étrange que l’ibuprofene en revanche ne soit en rien incriminé. Il masque bien aussi les effets adverses , de façon similaire au paracetamol ? Ou alors je ne comprends pas bien ?
          Et aussi : que pourrait-on faire , si on identifie des effets adverses , une fois que le vaccin a dejà été realisé ?

          1. Il y a deux idées importantes dans votre interrogation et qui suscite questions :
            1) le caractère irréversible de la vaccination ; ce qui ne veut pas dire qu’il faille s’acharner !
            2) pourquoi il ne faut pas masquer les effets adverses du vaccin avec ibuprofène et paracétamol. Réponse : parce que si vous notez un effet adverse lors d’une injection, vous aurez une bonne raison de refuser la suivante.

          2. OK , pour dire que si un vaccin est mal supporté , il faut éviter les suivants.
            Mais quel médecin (en dehors de ceux intelligents , mais quel choix vont-ils avoir ?) va accepter de faire une contre-indication pour une simple fièvre , voire convulsion ?
            Et puis , dans l’article cité , le paracetamol est incriminé , mais pas du tout l’ibuprofène et c’est étonnant, vraiment ! Car les deux vont masquer les effets du vaccin dans les deux cas ; il me semble .

          3. Tout ce que vous dites est exact, mais…
            Laisserez-vous injecter une seconde seringue à votre bébé si la 1ère a été mal supportée ?
            Il faut que les parents documentent précisément, avec photos si nécessaire, comment le bébé a réagit…
            Aucun Juge, aucun maire de commune, ne sera insensible à un dossier bien documenté !

          4. Bonsoir,
            Selon moi, et à l’appui de données chimiques sérieuses :
            (“The Organic Chemistry of Biological Pathways”, seconde édition du 11 janvier 2016 par McMurry et Begley)
            et ‘https://www.scielo.br/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0100-40421998000300014&lng=pt&nrm=iso&tlng=en), on peut inférer que les AINS agissent en bloquant les peroxynitrites formés dans les réactions inflammatoires, ce qui empêche la formation des prostaglandines et donc de la douleur et de la fièvre. (les peroxynitrites sont semble-t-il l’origine de la cascade de réactions conduisant à ces prostaglandines (McMurry & Begley)
            Les cycles benzéniques de l’ibuprophène et du paracétamol sont fortement nucléophiles et donc réducteurs grâce au groupement isobutyle du premier et phénol du second.
            On peut donc penser qu’il s”agit d’éviter la formation de prostaglandines pour en masquer les effets jugés néfastes (fièvre, douleur), mais si mère Nature a prévu leur formation, c’est certainement pour qualque chose d’utile, non?
            Par contre, le seul le paracétamol peut être oxydé pour créer une liaison forte entre le soufre du glutathion et le cycle benzènique, et donc éliminer ce glutathion de son cycle oxydoréducteur classique (GSH -> GSSG -> GSH. En faisant disparaître ce glutathion hépatique, que va-t-il se passer au niveau des cellules nerveuses par exemple. Par le paracétamol, on déséquilibre complètement les systèmes oxydoréducteurs des cellules.

          5. Vous cherchez au mauvais endroit pour l’ibuprofène.
            C’est assez simple : comme l’aspirine, il bloque la cyclo-oxygénase et donc toute la chaîne des prostanoïdes et prostaglandines ; ainsi l’animal est anti-inflammatoire…

          6. Cher Dr de Lorgeril, Cest exactement ce que je dis : l’ibuprofène, comme l’aspirine et le paracétamol bloquent le formation des prostaglandines. Je prétends que c’est parce qu’ils fixent facilement par une réaction classique de chimie (une substitution électrophile aromatique) les peroxynitrites ONOO(-) que plusieurs études ont montré être à l’origine de la formation des prostaglandines.
            De toutes manières, j’ai dans l’idée que l’élimination de toutes les manifestations fébriles par ces AINS est néfaste. Je me réfère pour cela aux travaux du Pr André Lwoff, prix Nobel de médecine.

          7. @ Dr MDL , Jengi , MT
            Merci pour vos reponses , c’est utile.
            En tous cas , c’est une evidence pour quasiment tous les pediatres de prescrire ces cochonneries , et meme en preventif , avant le moindre probleme ; comme ça, ça le masque !. Vraiment , c’est aberrant !
            Alors aussi que sur certains vaccins , il est en plus indiqué que la prise d’anti-pyrétique peut diminuer la reponse du systeme immunitaire . Autre aberration .
            Question , aussi , concernant le dossier pour contre-indications .
            Est-ce qu’actuellement , il y a des textes qui encadrent les contre-indications ?
            Ou est-ce que seuls les médecins sont encore maîtres de décider s’il y a contre-indication , même si la pression est forte sur les médecins ?
            A quoi ressemble un certificat de contre-indication ?
            Est-ce un document pré-établi ou est-ce une lettre libre que le médecin va rédiger ?
            Merci pour toutes vos réponses, qui sont tellement utiles !

          8. Il n’y a pas de document qui fasse Loi en termes de contrindications.
            C’est du ressort du médecin.
            C’est aussi du ressort du secret médical : il n’est pas obligé de se justifier !
            Mais il est plus astucieux de pouvoir se justifier clairement de façon transparente !

          9. Et pourtant la logique impitoyable de la chimie organique nous permet d’imaginer une action similaire. C’est le genre de raisonnement que l’on trouve dans tous les bouquins de chimie.
            Qu’est-ce qui vous fait penser à un mode opératoire différent ?
            Il est possible par exemple que l’ibuprofène soit beaucoup moins hydrophile que le paracétamol, et ne soit pas transporté de la même manière.

          10. A ma connaissance le paracétamol n’est pas un coxib (inhibiteur de COX) ; c’est un avantage considérable : pas d’effet sur l’estomac ni sur l’endothélium artériel ; et pas non plus sur les plaquettes…

          11. Ce qui est logique, puisque le groupe isobutyle est lipophile, alors que OH ets hydrophile.

          12. @ Dr MDL:
            Merci , encore.
            Là , il pourrait y avoir un gros besoin de travail de reflexion par les medecins qui veulent individualiser les vaccins pour les enfants , pour homogéneiser et rendre plus fort la declaration ou la redaction des contrindications , après un premier vaccin où ça s’est mal passé .
            Sinon , cela risque d’être très compliqué pour chaque medecin , qui va se sentir bien seul , face à ces decisions ; le CNOM ; et toutes ces milices ; face à l’ adversité en general .
            Comment les y aider ?

          13. La priorité est qu’il existe un document solide de référence en français avec toutes les explications et en toute transparence.
            Chacun pourra ensuite, y compris au CNOM, s’y référer. Il faut un dossier béton.
            J’y travaille.

          14. @ Dr MDL :
            Merci ; en effet , ce serait précieux pour que les medecins soient pas seuls en face des problemes . Finalement , ils ont souvent des positions incertaines sur les vaccins . Trois medecins ou pediatres consultés et c’est au moins deux avis differents voire très differents !

          15. En promulguant une Loi d’obligation, le gouvernement a transformé un problème médical en problème politique ; les médecins sont démunis dans un tel contexte…
            Comme pendant l’Occupation du pays et la Collaboration, la question est : je collabore ou pas ? Je risque ma vie et celle de ma famille face aux milices ou pas ?

          16. J’étais resté avec l’idée que la COX-3 n’est pas fonctionnelle chez les humains.
            Vous avez quelque chose de plus consistent que votre “pharmacorama” pour me “désenduire” de mon erreur ?
            Merci d’avance

      1. Ce qui est étonnant – mais je m’en doutais un peu – c’est que l’amoxicilline puisse être impliquée, alors que c’est, comme le paracétamol, un phénol !!

          1. ce que je vois, c’est qu’une évolution semblable guette les personnes prenant du paracétamol ou de l’amoxicilline, que je soupçonne d’avoir un effet paracétamol-like. Cela explquerait pourquoi c’est le bêtalactame le plus prisé pour les enfants : parce qu’il fait rapidement baisser la température.

  11. Sur l’épidémie de rougeole
    http://hippocrate-et-pindare.fr/2018/02/18/questionnement-sur-lepidemie-francaise-de-rougeole/
    Je cite:
    “” Une étude de l’INVS de 2013 nous apprends que 99.5% des adultes de plus de 40 ans ont des anticorps protecteurs contre la rougeole (tableau 3 page 530). Or la vaccination contre la rougeole n’existait pas dans leur enfance.”
    Qu’attend-on comme bénéfice en recommandant la vaccination de ces même personnes?
    En d’autres terme que nous dit la science sur l’intérêt de vacciner les adultes de plus de 40 ans sachant que 99.5% d’entre eux sont protégés contre cette maladie?
    La vaccination contre la rougeole est une vaccination avec un vaccin contenant un virus vivant atténué.
    Il est reconnu que après vaccination contre la rougeole il se produit une période de plusieurs semaines où il existe une diminution des défenses immunitaires chez le sujet vacciné. Cela est vrai pour toutes les vaccinations mais surtout pour celles avec un virus vivant.
    Quel est l’intérêt de provoquer une baisse de l’immunité du fait de la vaccination dans toute une population où circule un vaccin sauvage très contagieux et très virulent?
    En d’autres terme, y-a-t-il un bénéfice réel à vacciner plutôt qu’à ne pas le faire?”
    Se pose aussi la question de la définition d’une épidémie:
    « Phénomène pernicieux, nuisible qui atteint un grand nombre d’individus ”
    Je cite à nouveau:
    “Mais pour rester factuel l’INVS nous apprend qu’en 2017, il y a eu 519 cas de rougeole déclarés sur le territoire national. Est-ce que cela en fait une épidémie ou n’est-ce pas plutôt des cas sporadiques qui correspondent à la circulation d’un virus?
    Il est intéressant de noter que dans ce document publié sur le site de l’INVS, qui affirme l’actualisation des données au 12/02/2018, il n’est pas possible de savoir le nombre de cas déclarés en 2018. Une partie de l’information manquante nous est fournie par le journal Sud Ouest (269 cas pour 209 cas en Gironde) au 13/02/2018. Pour mémoire, la Gironde compte une population de plus de 1.5 millions d’habitants ce qui fait si mes calculs sont exacts 0.014% de sa population touchée par la rougeole. Épidémie vraiment?”

    1. DEUX REMARQUES sur votre post
      1/ les mots n’ont plus de sens bien sûr, une épidémie est une maladie qui touche des milliers voire des centaines de milliers d’individus et non des cas sporadiques
      2/ vacciner en même temps contre les oreillons et la rubéole puisqu’il n’existe plus que le vaccin trivalent est une connerie stratosphérique mais par ici les pépettes!!
      Enfin nous nous trouvons dans la situation décrite à la fin des années 60,et début des années 70 au moment de l’arrivée du vaccin quand les infectiologues et même l’OMS ( et en particulier notre prof d’infectiologie à la fac) disaient que la rougeole était une maladie le plus souvent bénigne de la petite enfance et que pratiquer une vaccination de masse n’était pas adaptée car cela entraînerait des rougeoles chez les nourrissons et chez les ado et les jeunes adultes sans anticorps stables donc rougeole plus grave .
      BINGO Ils avaient raison on y est !!

  12. “Créée en 1877, la Société Française de Santé Publique (SFSP) est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique” http://www.adelf-sfsp.fr/?page_id=16602
    La santé publique est un système qui s’affirme au service de la santé du public mais qui n’est, comme tout système, qu’au service de lui-même. Principe d’utilité publique à faire connaitre au public !

    1. Il semble que non (des relecteurs me corrigent systématiquement) mais je ne suis pas sûr de ne pas avoir un peu plus raison que tort, et comme le tort tue…

      1. Santé publique bien sûr, comme dans fonction publique ! Mais on dit le secteur public…
        Dans le cas présent “publique” est un adjectif féminin (il s’accorde avec santé), le masculin étant “public” (comme dans intérêt public) ; par ailleurs le mot “public” est également un nom masculin (le public, les publics)

    2. Bonjour,
      A propos de la santé du public français, j’ai été surpris de voir deux sites qui n’ont rien à voir mais qui peuvent prêter à confusion:
      D’une part le site officiel Santé publique France, né du regroupement de l”InVS, l’Inpes, l’Eprus et de l’Adalis le 1er mai 2016. C’est (je cite) l’agence de santé publique au service des populations. Un exemple d’article présent sur ce site officiel , celui sur la rougeole écrit en 1997 (http://invs.santepubliquefrance.fr/publications/rougeole/index.html). Je fais confiance à ce site scientifique avec un lien vers le BEH par exemple.
      D’autre part un site privé (http://www.lasantepublique.fr/) édité par Nativiz, représentée par Henri Tillinac, directeur des publications, au 31 rue Albert Pitres, 33000 Bordeaux. C’est (je cite) une ‘agence spécialisée dans la conception, la production, la publication et la diffusion de contenus ‘native’, intégrés et ciblés à leur environnement et aux besoins stratégiques de nos clients’. Un exemple d’article présent sur ce site commercial concerne le bon vin 🙁http://www.lasantepublique.fr/lutter-contre-la-depression-avec-un-verre-de-vin-par-jour/).
      Un site du même nom (lasantepublique.fr) était autrefois (avant 2015) édité par la société ‘Frontline Publishing LTD’ basée à Hong Kong. Une société du même nom a été dissoute le 12 mai 2015. Je me demande quels sont les objectifs poursuivis par ce site dont les infos relèvent plus du spectacle que de la science.

  13. Je reviens sur le lait. Pas facile, j’ai été éleveur de vaches laitière et je suis conseiller en Chambre d’agriculture. Je ne peux apporter de preuve scientifique à ce que j’en pense, mais empiriquement j’ai une idée sur la question. Les laits proposés actuellement sont issus d’une production que je qualifierais d’idiote. Maïs, tourteau de soja (pour faire simple). C’est assez pauvre en diversité floristique et c’est complété par des minéraux, oligo, vitamines (de synthèse) etc. Les laits issus d’herbages sont beaucoup plus riches en oméga 3 (par exemple). Le calcium du lait n’est pas le bon, mal assimilé, il “encrasse”. (symptômes et signes de calacarea carbonicum en homéopathie) L’argument calcium ne tient pas. L’élément calcium est présent partout. Même des poules sur un terrain siliceux produisent des coquilles. Manger une orange est plus efficace. Le calcium de l’eau minérale est plus assimilable que celui du lait.
    Certaines peuplades peuvent se nourrir de lait sans problème, d’autres, pas. Chez des personnes souffrant de rhumatismes ou d’infections (ORL ou abcès), l’arrêt du lait est bénéfique.
    La vitamine D, ça va avec du soleil, non?
    Si vous consommez du lait, prenez le au pis de la vache direct (lactase) ou alors faite comme nos grands mères, bouilli et rebouilli. L’industrie agroalimentaire nous a raconté un tas d’histoires sur le lait sans jamais argumenter scientifiquement.
    Si je reviens sur la rougeole, c’est pour dire que vouloir éradiquer un “organisme” dont nous nous étions accommodé (sur des milliers d’années) est d’une arrogance et d’une stupidité sans borne. Nous faisons partie d’un écosystème et rien n’est en soi bon ou mauvais. la “maladie” existe sous conditions. Il lui faut des conditions particulières pour voir le jour. Et pour être en bonne santé, il nous faut être malade de temps en temps et accepter de l’être, c’est à dire d’éviter les traitements symptomatiques. La rougeole reviendra, un peu plus méchante puisque nous voulons la voir ainsi. L’abus de vaccins va créer des mutations.

    1. Très bien ces petits rappels sur le lait et l’élevage moderne. MERCI !
      Pour la vitamine D, outre le soleil, il y a les produits marins…
      Vous dites : “L’abus de vaccins va créer des mutations” !
      Ce n’est pas du futur ! Ils ont déjà là les mutants !

    2. Tout à fait d’accord avec cette idée force de l’écosystème.Le livre remarquable de Peter Wohlleben sur “la vie secrète des arbres” l’illustre parfaitement.
      Je trouve étonnante la séquence éradication de la variole-explosion du SIDA…
      Je sais bien sûr qu’il ne s’agit que d’une coincidence mais tout de même…

      1. Merci, moi aussi. (j’aime bien ma façon de penser 🙂 )

    1. Un peu hystérique, la minette, elle bouge trop ; surtout elle fait sourire Buzyn et le lapin crétin qui l’accompagne ; ce n’est pas bon signe…

      1. Il faut rire “jaune” pour assurer le spectacle devant la pastille qui pétille plus vite que son ombre afin de laisser croire à un semblant de démocratie ! En attendant ces petites capsules … elles distillent …
        Évidemment un contre-pouvoir mené par un Coluche manque cruellement mais c’est hélas d’un autre temps…
        Amiral les lapins cretins vous hantent aussi ? 🙂

      2. super agitée mais surtout au débit de mitraillette qui fait qu’avec sa déglutition primaire on perd la moitié de ce qu’elle raconte!!
        Dommage!!

        1. @ Jean-Marc R.
          Alors… fermez les yeux, respirez très subtilement et consciencieusement durant quelques secondes, bien-bien-bien réceptif… et chuuut, bien au calme. Voilà, puis vous l’écoutez trèèès attentivement. Cela me ferait plaisir que vous l’entendiez correctement, au moins…? et peut-être du coup, voire que vous l’aimiez… un peu, beaucoup, passionnément ou, même -sait-on jamais- à la douce folie <3 ?
          @ Minoque
          Merci Mam' Minoque, pour ce chouette partage, j'adore!
          @ Akira
          Ah, quel plaisir de vous revoir sévir ici ! En plus,… directement en train de batailler avec Dr Vince…. Pfff, ça me rappelle des trucs 😉 ! Ca me rajeunit de 12 ou 15 mois,… trop bon!

    2. Merci beaucoup chère Minoque ! 😀
      Pas facile pour Nicole de ce centrer sur un seul sujet face à une ministre qui cumule tant de décisions absurdes..

  14. J’espère que dans votre bouquin à venir, vous avez tout vérifié et contre vérifié 50 fois, parce que vu la meute, vous allez être cloué au pilori s’il y a la moindre coquille dedans.
    Je ne suis pas professionnel de santé mais le truc qui m’a le plus choqué dans mes recherches, c’est le fait que l’efficacité des vaccins, quand elle est évaluée sur des études cliniques, ne se fait pas en évaluant la “résistance” des sujets vaccinés contre la maladie, mais sont en fait de simples études d’immunogénicité qui sont de simples dosages d’anti corps !
    Y a des IgA et IgG spécifiques ? Ok vous êtes immunisé contre la grippe ! Quel foutage de gueule. Depuis quand une simple présence d’anti corps – qui ne sont que des marqueurs si j’ai bien compris – induit une quelconque “preuve” de la “qualité” de la réponse immunitaire qui va suivre ? Les séropositifs sont-ils immunisés contre le VIH ?
    Je me demande si tout cela n’est pas franchement fumeux.

    1. Comme vous y allez!
      Ca s’appelle de la Science, Monsieur, avec un grand S!
      Bizarrement, pour démontrer les éventuels problèmes engendrés par certains (tous?) vaccins, on exige beaucoup de vraie science. Mais quand il s’agit de prouver leur efficacité ou leur innocuité (et même leur intérêt!), alors là, c’est la débandade!

      1. Ce mot horrible “débandade”, quoique facile à prononcer, devrait être abandonné sous peine de prison : à l’heure du Viagra, plus personne (pas même le femmes Ministres) ne peut se plaindre de “débandade”…
        Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Que c’est drôle ! Ça vaut bien le retour du Dr Céline de Germnie !

  15. Connaissez-vous le régime paléolithique, communément appelé « régime paléo » ? C’est en fait une forme de diète se voulant proche de ce que consommaient nos ancêtres préhistoriques. Au menu, fruits, légumes, viandes… En revanche, sont bannis les produits laitiers ou encore les céréales qui n’étaient pas encore « inventés ». S’il peut présenter certains arguments séduisants, ce régime ouvre également la porte à de nombreuses carences.
    L’idée du régime paléolithique est de revenir à l’alimentation de nos lointains ancêtres qui étaient des chasseurs-cueilleurs. En clair, effectuer un retour vers une alimentation naturelle, en excluant les produits industriels. L’idée est séduisante, puisqu’en consommant fruits, légumes, viandes ou poissons, on fait le plein de vitamines, fibres, protéines… En privilégiant certains aliments sains et fermant la porte aux sodas et autres sucreries, cela permettrait en effet de limiter les risques d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires…
    Le revers de la médaille
    Problème, certains aliments essentiels sont volontairement proscrits. A commencer par les céréales (riches en fibres et nombreuses vitamines…) et les légumineuses (riches en fer, magnésium, protéines, folates, potassium…).
    Autres produits mis de côté : les produits laitiers. Ici c’est le risque de carence en calcium (et dans une moindre mesure en vitamine D) qui est à pointer du doigt. Mais des chercheurs suédois vont plus loin. En s’intéressant au régime de femmes ménopausées, ces scientifiques de l’Université de Göteborg se sont aperçus que celles suivant une diète paléo souffraient d’une carence en iode, un oligo-élément indispensable pour la synthèse des hormones thyroïdiennes. N’oublions pas que, chez les femmes enceintes, il participe au développement ainsi qu’à la croissance du cerveau chez le fœtus et le nouveau-né. Or comme le rappel l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), « le lait et les produits laitiers sont les aliments qui contribuent le plus à l’apport total en iode de la population ».
    Carrément H.S. , mais cet article tiré de “Destination santé” ne peut qu’attirer l’attention des adeptes du DR Seignalet !

    1. « le lait et les produits laitiers sont les aliments qui contribuent le plus à l’apport total en iode de la population »

      Je ne résiste pas à la tentation de poser une petite devinette : d’où provient majoritairement l’iode contenu dans les produits laitiers ?
      (oui pour une partie, de l’alimentation de la vache… mais pas que !).
      Un indice : c’est pas très « naturel »…

        1. On peut vomir aussi.. si on considère que le régime Paléo ( le vrai) et jusqu’à nos Celtes gaulois, consistait aussi à pratiquer le cannibalisme ; lu dans un revue d’archéologie…
          autre temps, autres moeurs et autres bouffes.
          Il y a d’ailleurs encore quelques tribus en Nouvelle Guinée qui pratiquent encore ce régime Paléo; Bon appétit.

      1. Il me semble avoir lu que l’iode apporté par le lait provient des produits qu’on applique sur le pis de la vache pour désinfection et confort ! …. oui, en effet, peu crédible tout ça ! …

        1. En parlant du pis des vaches … je ne vous apprendrai rien en disant que ceux recouverts de “vaccine” (ou atteints) ont permis à JENNER de mettre au point un vaccin contre la variole … il y a plus de trois siècles de ça … il avait remarqué que les fermières n’étaient jamais atteintes de la variole ! …

      2. On cherche, on trouve ! On s’instructe vachement ici !
        Merci Sevdiet !
        “L’iode dans le lait peut provenir des désinfectants utilisés pendant la traite, de la ration de la vache ou encore des désinfectants utilisés par les transformateurs”

        1. Bravo les filles ! Vous êtes très fortes 🙂
          Hé oui les désinfectants « iodophores » utilisés pour la désinfection des pis et du matériel de traite… en France
          (du coup le lait des autres pays du monde n’est sans doute pas aussi riche en iode…).
          Allez, tournée générale de Lugol !
          (une sorte d’apéritif très riche en iode – bien connu des biochimistes lol )

  16. Malgré la forte couverture vaccinale en Chine, ils ont des nourrissons de moins de 8 mois atteints par la rougeole et donnent comme recommandation de bien isoler les nourrissons avec des maladies très contagieuses : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29300532 .
    En gros une couverture vaccinale supérieure à 95% (telle que la ministre le souhaite) ne suffira pas à protéger les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés !

    1. Mais est-ce que ce n’est pas seulement parce qu’encore trop peu de gens sont vaccinés ?
      Et quand la vaccination sera moins récente, les adultes non vaccinés ne feront plus un réservoir du virus , et alors ce sera different ?
      C’est pas possible , ça ?

      1. @F.Rocher
        Voyez dans cette étude : https://bmcinfectdis.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12879-018-2950-y, malgré les efforts des chinois il y a encore transmission de la rougeole et par du personnel de santé ! Et le problème est que ce personnel n’arrive plus à diagnostiquer correctement la rougeole car ils ne rencontrent plus d’enfants atteints de cette maladie. La bonne solution pour limiter la contagion c’est l’isolement mais pour isoler il faut pouvoir identifier !
        Et voyez cette autre étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27923955 qui montre que du personnel de santé immunisé ayant eu les 2 doses de vaccin a pourtant eu la rougeole !
        De plus la réponse à la vaccination est variable selon le génotype de la personne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28158231.
        Alors, dans ce cas, comment voulez-vous qu’une vaccination de masse éradique la rougeole ?

        1. Vous commencez à m’agacer un peu à dire comme ça à l’avance les choses que je vais dire dans mon livre : que va-t-il me rester d’original et flamboyant pour satisfaire mon Ego démesuré ?

          1. Je prends donc cela pour un compliment !
            Votre livre aura le mérite de produire une synthèse avec des données actualisées pour aider le lecteur à tirer ses propres conclusions.

          2. Des conclusions et surtout des décisions : les parents, les docteurs, les sage-femmes et autres professions de santé, les enseignants (ceux qui dirigent le écoles surtout), les municipalités, les avocats, les juges et autres professions juridiques… Et pourquoi ps quelques scientifiques … Sait-on jamais ! Ça existe encore ?

  17. Je voulais partager avec vous un MINUSCULE commentaire rédigé sur Diaspora* .
    => “@Jérémy : Il n’y a pas à avoir de débat sur un fait scientifique avéré (i.e. un consensus scientifique) car c’est un fait.
    Personne ne veut débattre de la valeur de la constante gravitationnelle ou de la vitesse de la lumière. Alors pourquoi débattre de l’efficacité du vaccin ? de sa balance bénéfice/risque ?
    Ce dont on peut débattre, par contre, c’est sachant que notre couverture vaccinale est très insuffisante pour éviter les épidémies (ceci est aussi un fait scientifique qui fait consensus) – on le voit en ce moment en Aquitaine avec la mort d’une femme de 31 ans et une vague d’hospitalisation (dont des réanimations) dues à la rougeole – comment faire pour la faire remonter à un niveau suffisant (95% de la population).
    La meilleure solution aurait été d’informer et d’éduquer convenablement la population depuis les 30 dernières années (ce qu’a fait la Suède qui atteint 96% de couverture vaccinale sur 9 vaccins sans obligation). Seulement maintenant, c’est trop tard, l’insuffisance de la couverture vaccinale est là, la population est désinformée par les conspis antivax et on commence à voir resurgir des épidémies de maladies dont on connait les vaccins.
    Il faut réagir dans l’urgence, pour éviter qu’il y ait d’avantage de morts, d’hospitalisations, de réanimations avec d’éventuelles séquelles, etc… La seule réaction urgente dont dispose un gouvernement, c’est l’obligation. Elle est nécessaire.
    Mais nécessaire ne signifie pas suffisante. Il faut réinformer la population et éduquer ceux qui peuvent l’être. Or, j’ai beau être d’accord avec ce gouvernement (et ça m’arrache la tronche de le dire) à propos de la nécessité de l’obligation vaccinale, je ne le suis pas du tout quant à la façon dont il traite aujourd’hui l’éducation (réforme des universités et du bac), on va, par exemple, retirer des heures de sciences naturelle (SVT) à beaucoup d’élèves. Or, les cours de SVT sont le lieu idéal pour informer à propos de la vaccination. Je prends le cas de la vaccination ici, mais la baisse d’heures dans d’autres matières sera source de manque d’information (et donc forcément de désinformation) sur d’autres sujets.
    Une population mal informée et/ou désinformée ne peut pas exercer correctement sa citoyenneté. On ne peut être pertinent dans le débat démocratique que lorsqu’on sait de quoi on parle, lorsqu’on est informé et l’information, elle commence à l’école.
    Notre gouvernement veut faire de l’école une simple fabrique de travailleurs serviles, pas un lieu de formation de citoyens et donc d’émancipation contre les pressions sociales (dominants économiques, religieux, réactionnaires, croyants, traditionalistes, etc.”

    1. C’est beau la foi du charbonnier comme disait Brassens “qui est heureux comme un pape et con comme un panier ” j’ajout panier sans poignets,,

      1. Vous savez que votre article a fait fureur sur Diaspora* ?
        https://framasphere.org/posts/3744463
        Diaspora* et Mastodon seront peut-être les seuls réseaux sociaux que le gouvernement ne pourra pas attaquer (avec sa loi à venir sur les “fakes news”) puisqu’ils sont décentralisés (ce qui signifie qu’il n’y a aucun interlocuteur PRÉCIS qui peut être contacté pour organiser la censure).

          1. Elles sont déposées sur les serveurs de Framasoft (Diaspora*) et La Quadrature du Net (Mastodon). Ce sont des réseaux LIBRES, DÉCENTRALISÉS, sans publicité (car non-lié à des entreprises commerciales), sans vol de données personnelles, avec un code-source accessible (ce qui permet de vérifier son fonctionnement honnête).
            Je n’ai pas choisi au hasard les instances, ce sont les “portes d’entrées” aux réseaux créées par des militants de la liberté (sur des thématiques qui n’ont rien à voir avec la médicalisation !).
            Mais un jour, AIMSIB pourrait peut-être avoir envie de créer ses propres instances pour ne plus être dépendant de ces gens-là (ou de Facebook, Twitter …).
            Diaspora* est le meilleur réseau, car il est le seul à cumuler l’avantage décisif de Twitter (le système des hashtags) et de Facebook (des messages dont le nombre de caractère n’est pas formellement défini). Mastodon, c’est l’équivalent de Twitter … ce réseau créé en avril 2017 cartonne, mais je n’y ai presque aucune interaction.

          2. Je serai présent à Paris le 23 juin, c’est (à prori) une certitude.

        1. Ah bin ça alors je n’en reviens pas !!
          Merci pour l’info Emilio
          Amitié

    2. “Alors pourquoi débattre de l’efficacité du vaccin ?”
      ben vous qui semblez aimer les “faits”, je suis sûr que vous aurez tout un tas d’étude clinique à nous présenter qui montrent l’efficacité “du vaccin” (lequel ? celle de dengvaxia ou celui contre la grippe ?) par autre chose qu’un dosage d’Ig ?

  18. Michel de Lorgeril, j’aimerais partager davantage vos articles qui me semblent justes et se recoupent effectivement avec beaucoup d’autres de mes lectures. Cependant, ce que vous nommez des points “factuels” le seraient davantage avec une source pour chaque affirmation. Car en l’état, même si pour moi c’est effectivement du bon sens, il sera difficile de convaincre tous ceux persuadés que nous sommes de bêtes complotistes et que le gouvernement ne veut que le bien commun. Il me semble avoir lu d’anciens conseils de l’oms, les années 70 peut-être où ils conseillaient de ne pas abuser de la vaccination contre la rougeole car cela déplaceraient l’âge de risque. Si vous pouviez à chaque article citer vos sources, ce serait juste parfait. Au plaisir de vous lire.

      1. Le problème c’est que des arguments non sourcés ne sont pas valables. L’argument d’autorité ne suffit pas, les vaccinalistes en masse l’utilisent d’ailleurs suffisamment au sein de notre gouvernement avec des assertions qui servent leurs intérêts à défaut de servir la vérité . Je ne comprends pas votre agressivité. La réflexion ne suffit pas toujours et sans source on reste dans le domaine de la croyance. Sur certaines de vos affirmations, je ne trouve juste rien dans les méandres d’internet .
        1- la rougeole mortelle avait quasiment disparu du territoire avant la vaccination de masse.
        2- la rougeole adulte et celle du nourrisson sont apparues depuis la vaccination de masse.
        (des chiffres d’une banque de données ? livre ? )
        Auriez vous une piste au moins pour trouver mon info ?
        Quoi qu’il en soit j’ai cru comprendre que votre prochain livre sera sur le sujet. Je l’attends avec impatience. Merci de prendre ce sujet à bras le corps, nous avons besoin d’aide de professionnels comme vous pour nous battre contre cette dictature vaccinale. En tant que parent, on ne fait que nous répondre “vous y connaissez rien donc faites nous confiance, circulez y a rien à voir, laissez nous piquer vos gosses !” L’avenir m’inquiète surtout que le carnet électronique qui va être mis en place va bien les aider à nous fliquer… Merci pour le petit déjeuner au lit, avec deux croissants s’il vous plaît 😉

        1. Je suis harcelé de questions et ne peux argumenter pour chacune.
          Pour les données épidémiologiques [rougeole mortelle disparue du territoire avant la vaccination de masse] par exemple, c’est facile à trouver : j’ai d’ailleurs reproduit des courbes sur certains billets précédents. Vous les aurez dans mon prochain livre.
          Il y a deux difficultés :
          1) il faut savoir lire une courbe ; je ne peux l’enseigner via un blog…
          2) j’ai écrit : “c’est facile à trouver”. Et j’ai voulu vous donner un lien. Surprise : il est devenu difficile d’avoir accès à ces graphiques via Internet depuis quelques semaines. Sans faire de parano, j’ai l’impression qu’une sorte de censure est en train de s’installer, notamment via Google.
          J’ai aussi recherché (pour quelqu’un d’autre) des documents concernant les liens d’intérêt de certains officiels. C’était très facile il y a quelques semaines. Tout a disparu ! nettoyage total. A force de faire (ou prétendre faire) la chasse aux fake news (qui ne manquent pas), des cabinets rémunérés font disparaitre ce que les officielles préfèrent cacher.
          La connivence des médias est évidente ! Jusqu’au Canard déchaîné qui ne couine rien, ces jours-ci…

        2. Vous pouvez trouver de nombreuses données sur les problème engendrés par la vaccination contre la rougeole. Le déplacement de l’âge de la maladie est un simple constat.
          Bernard Guennebaud, en particulier, analyse de façon exhaustive et très scientifique les données épidémiologiques, son analyse est très intéressante
          https://aimsib.org/2017/12/20/propagation-de-rougeole-feu-de-vaccination/
          http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2010/10/31/19475364.html
          Il y a aussi CMT sur docteur du 16
          http://docteurdu16.blogspot.fr/search?q=rougeole&x=0&y=0
          Enfin, le livre de Michel Georget “vaccins les vérités indésirables”
          Pour répondre à la question de la disparition de la rougeole mortelle avant la vaccination de masse, vous trouvez la réponse dans l’annuaire statistique de la France.
          Le nombre de morts par rougeole était alors passé de 3754 à 20 entre 1906 et 1983 (année de lancement de la campagne de vaccination), soit une diminution de 99,5%, alors que la population avait augmenté de 33%.

    1. @ VBdB
      Je partage absolument votre avis . Je peux reflechir , mais je sais que ma reflexion sera limtée à un moment donné , et a aussi besoin d’etudes de recherches ou d’analyses . Et les etudes qui montrent des faiblesses sur la vaccination ne me suffisent pas pour cela .
      Sinon c’est convaincant sur la seule base du bon sens . Mais les choses sont trop complexes et ma réflexion de simple bon sens atteint des limites evidentes, qui attendent aussi des etudes scientifiques , pour avancer au-delà .

    2. Tout ne peux pas être sourcé par des publications récentes de pubmed par exemple.
      Ainsi, le document publié par l’académie de médecine concernant les adjuvants aluminiques comporte des erreurs factuelles de chimie concernant des domaines connus depuis plus d’un siècle. On trouve tout cela dans des bouquins qui font partie de toutes les bibliothèques universitaires. Et tous les bons chimistes connaissent tout cela.
      Mais on préfère faire confiance à des médecins plutôt qu’aux spécialistes en la matière.

      1. Je vous remercie beaucoup pour ces précisions. J’ai déjà lu toute l’analyse de CMT, une vraie mine d’information, merci pour le lien de Bernard Guennebaud que je ne connaissais pas, mon dossier va s’étoffer. J’espère que le livre du docteur de Lorgeril paraîtra bientôt. J’espère qu’il ne se fera pas mis au bûcher par l’inquisition comme certains de ses collègues qui ont osé s’exprimer sur le sujet.

  19. Pour la “Buziness” et des fans, pour les statinophiles de tout poils, je citerai une phrase de l’écrivain Robert Louis Stevenson :” Tout le monde, tôt au tard, s’assied au banquet des conséquences” . Alors, mesdames et messieurs les “obligationistes” vaccinaux du ROR et autres DTP ainsi que les “Crestoriens Lipanthylinesques”, approchez une chaise et prenez votre fourchette ; l’heure de se mettre à table va sonner!

    1. Ouais !
      A table ! Certes, mais plutôt “autour” de la table car il pourrait y avoir du monde “sur” la table : toutes les victimes… Pour ceux et celles-là, ce sera trop tard. Stevenson, crapahutant sur son âne, le savait !

  20. Marc G vient de publier un “Post-Scriptum” à l’article que j’ai le plus fréquemment repartagé :
    http://rolandsimion.org/spip.php?article382
    => “PS du 15/02/18
    Dans cet article (initialement mis en ligne le 16/07/17), je m’inquiétais du risque de dérive : on commence par onze vaccins obligatoires chez des enfants nés à partir de telle date et, si ça passe, on continue – sur des populations élargies (adolescents [penser à la campagne de 1994], vieillards [penser à la grippe], catégories professionnelles [penser au personnel hospitalier], etc.). Une fois encore, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir se réaliser cette prédiction : il paraît désormais que l’obligation de vaccination anti-rougeoleuse vaut pour tous les enfants, quelle que soit leur date de naissance. On avait pourtant cru comprendre (Le Monde, 27/09/17) que “l’obligation ne sera[it] pas rétroactive” : mais que vaut la parole d’un ministre qui n’a même pas la décence de dissimuler sa dévotion aux lobbies pharmaceutiques ? À quand les obligations de dépistage (mammographie, PSA…), d’échographies multipliées durant la grossesse, de traitement « préventif » par les statines, etc ?
    Je m’inquiétais également du pouvoir de résistance des confrères. Il n’a pas fallu longtemps pour voir même les meilleurs d’entre eux rendre les armes avant la bataille, sans avoir pris la moindre peine pour réfléchir si peu que ce soit à leurs moyens de défense contre le totalitarisme dément de leur ministre (exactement comme lors du précédent de la réquisition en période « pandémique » – où il n’était pourtant ni difficile, ni risqué de ridiculiser l’obligation). Je suis au regret de leur dire que ce n’est pas le tout de revendiquer la sacro-sainte « indépendance » des médecins juste quand elle est rentable : à moult reprises, la profession n’a-t-elle pas démontré sa capacité de mobilisation collective dès qu’il s’agissait de défendre ses intérêts bassement matériels [39] ? Au pire et après tout (je crois savoir ce dont je parle…), il est toujours possible de changer de métier lorsque les conditions pour l’exercer moralement ne sont plus réunies : la résistance, c’est un état d’esprit – même s’il n’est valorisé ni à la fac, ni à l’hôpital…”
    Finalement le “test” (de la PROVOCATION-TEST) a été concluant … alors Buzyn repousse une nouvelle fois les limites.

  21. Selon la presse elle aurait attrape la rougeole a l’hopital, en y allant pour demarches administratives, en pleine epidemie regionale…
    C’est donc nosocomial…
    C’est choquant, mais en cas d’epidemie, eviter les lieux de concentration.

    1. C’est sûr que tant qu’elle restait “clouée” chez elle, son seul risque était métabolique avec des conséquences immunitaires inéluctables… C’est une victime. Inutile d’accabler qui que ce soit. Respectons !

  22. Bonsoir Amiral,
    J’ai transmis vos informations à tous mes amis, c’est important!
    Merci encore de nous “déconditionner de toutes ces news orientées”.
    ***J’ai eu la rougeole et toutes les maladies infantiles il y a 65 ans au moins, arrêté les statines depuis 3 ans maintenant… toujours vivant et en pleine forme!
    Portez-vous bien et soyez prudent!
    – j’attends votre prochain livre?
    Bien cordialement

  23. Vous avez raison Docteur ! Quand j’ étais gosse, les gosses attrapaient la rougeole, entre-autres , et on n’ en parlait plus , on était immunisés !

    1. Certains gamins en primaire pouvaient faire des complications, faute e surveillance médicale.
      Aujourd’hui, avec les immunoglobulines et/ou les antibiotiques, nous somme mieux armés à condition de ré-éduquer les médecins…
      Surtout quand on avait la rougeole sauvage en primaire, on protégeait les bébés (transmission de l’immunité maternelle) et on protégeait les adultes fragiles qui, à l’époque, ne faisaient pas de rougeole….
      C’est ça la bonne protection communautaire !
      Réfléchissez ! Ça n’est pas encore interdit !

  24. nous avons entendu ce matin à la radio : 268 cas de rougeole en france, il faudrait pour éradiquer la maladie qu’il y ait 95 % de la population qui se fasse vacciner sinon on va à la catastrophe. Si c’est pas de la pure manipulation c’est de la grande désinformation… et le troupeau suit. Merci à MDL de prévenir

    1. Les grandes manipulations se retournent généralement contre leurs promoteurs. Voyez, suite à la manip H1N1, ce qu’est devenue la prestigieuse Professeure R. Bachelot… Recyclage dans les médias… Tout est dit !

    2. ” il faudrait pour éradiquer la maladie qu’il y ait 95 % de la population qui se fasse vacciner ”
      Impossible “:
      Non réponse vaccinale humorale(anticorps) :12-14%
      Non réponse de l’immunité cellulaire 15-18%
      Survenue d’épidémies dans des communauté de 100% vaccinés

      1. Comme dit un internaute qui se promenait ici, il y a peu, il y a une solution radicale : éradiquer tous les adultes !
        Et aussi tous les migrants, les passe-frontières, les exilés…
        Comme disait Coluche, je crois : “il faut chasser tous les étrangers. Comme on est tous l’étranger de quelqu’un, il faut chasser tout le monde !”
        Facile la médecine, pas besoin de diplôme !

        1. ” les Princesses à la maison disent que je suis un maniaque de la réflexion…”
          Oulala! faut arrêter de réfléchir alors !!!
          Mille excuses monseigneur !!!!!!! c’était pour le fun !

      2. Mais ces valeurs sont très elevées par rapport à 5 ou meme 3 % selon les maladies qu’on voit par exemple pour la rougeole dans les indications sur les notices elles-memes .
        Ce seraient la des valeurs fausses ? Et comment connaissez-vous ces données très intéressantes que vous nous indiquez ?

        1. Conférence de la grande Suzanne Humphries ,la plus grande spécialiste au monde des vaccins,selon moi
          Visible sur le net
          Dissolving Illusions: Disease, Vaccines, and The Forgotten History
          by Suzanne Humphries MD (Author),‎ Roman Bystrianyk (Author)
          4.7 out of 5 stars 456 customer reviews
          Un livre fondamental

      3. vous avez une source fiable pour ces chiffres ? J’avais été regardé la notice officielle d’un vaccin ROR, de mémoire la réponse à la première injection était de 95% et à la seconde de 99% (dosage d’Ac)

        1. @dreamer :
          Et surtout pour la rougeole ; les réponses sont très importantes au vaccin , quels sont les éléments pour affirmer le contraire ? Et d’ou sortent vos chiffres, Président de la Ligue ? Ca a l’air très precis , mais comment les avez-vous calculé !

  25. Bonjour,
    Tout se passe comme si le vaccin conférait une immunité empêchant de contracter la maladie.
    Les choses se passent différemment. Il y a en effet, pour les virus en tout cas, des primo-infections spectaculaires qui initialisent les défenses immunitaires et des ré-infections totalement inapparentes indispensables pour maintenir l’immunité à un niveau efficace. Les ré-infections sont invisibles sauf dosage d’Ac, leur importance passe totalement inaperçue, d’où certains malentendus…
    Notre immunité de toute notre vie reposent sur trois choses :
    1°) la primo-infection 2°) les infections ou ré-infection inapparentes et 3°) la circulation du virus sauvage.
    Le vaccin contre la rougeole se substitue à la primo-infection, mais l’immunité ne sera entretenue que grâce à la circulation du virus morbilleux sauvage.

    1. Parfois une seconde exposition (après une 1ère expo molle type vaccin) ne renforce pas la mémoire mais provoque une maladie plus sévère que chez les non-vaccinés…
      C’est la catastrophe du Dengvaxia….

    2. @ Jabeau
      Ou alors, il faudra faire des rappels toute la vie , y compris à l’âge adulte.
      Est-ce que cette question de rappel pour la rougeole, à l’âge adulte n’était pas en débat , déjà maintenant aux Etats-Unis ?

      1. L’immunité acquise par la vaccination est éphémère et variable d’un sujet à l’autre. Et le vaccin contre la rougeole est à virus vivant donc neutralisable par les anticorps encore présents (raison pour laquelle on ne vaccine pas les nourrissons trop tôt (présence des anticorps maternels)
        Big problem…
        Tiré de
        https://aimsib.org/2017/12/20/propagation-de-rougeole-feu-de-vaccination/
        “Des rappels pourraient-ils régler la question ? Le vaccin étant à virus vivant, comme pour les enfants il sera neutralisé par les anticorps présents. Or ces anticorps ne disparaitront pas au même âge chez des adultes, aussi il sera impossible de proposer des rappels efficaces au même âge, par exemple à 35 ans.”
        Il faudrait mesurer le taux d’anticorps avant chaque rappel, vous imaginez un peu?
        Tout ça pour une rougeole?

  26. Marc Girard a publié un extrait du précise de médecine infantile de….1975 !
    Édifiant !!!
    Au sujet de la rougeole on peut lire :
    “Presque toujours bénigne chez un enfant sain, elle était naguère redoutée dans les salles d’hôpital où la mortalité atteignait 17 %. Actuellement grâce à l’isolement en chambre individuelle et à l’antibiothérapie qui combat les surinfections, la mortalité hospitalière est de 0.17 %”.
    http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Precis_de_medecine_infantile.pdf

  27. Si ma fille choppe la rougeole et si par malheur il lui arrive quoi que ce soit, je porterai plainte contre vous.
    La page est archivée sur http://web.archive.org/save/https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/rougeole-en-aquitaine-un-deces-et-une-indecente-recuperation-de-propagande-vaccinale.
    Je vais de ce pas vous dénoncer à l’ordre des medecins.
    « QUI PEUT PORTER PLAINTE ?
    Le plaignant peut être un particulier (exemple : le patient ou ses ayants-droit), un médecin, une institution (URSSAF, organismes de sécurité sociale, Impôts…), des autorités (le Conseil départemental de l’Ordre national des médecins, le Ministre de la Santé, les Préfets, le Directeur général de l’ARS, le Procureur de la République), une association de patients ou de médecins, ou toute personne ayant intérêt à agir. »

    1. Elle n’est pas vaccinée votre petite fille ?
      Si elle l’est, elle est protégée.
      Si elle ne l’est pas, pourquoi vous plaignez-vous ?
      Si vous me dénoncez à l’ordre des médecins, laissez vos noms et adresses et choisissez bien les termes de votre dénonciation. C’est un conseil d’ami. Ayez un bon avocat aussi, 2ème conseil d’ami.
      Anecdote : pendant l’occupation du pays en 1940, on cousait des étoiles jaunes, on dénonçait les résistants, on envoyait la milice…
      Seriez-vous gestapiste ?

      1. Moi je rajouterai aussi qu’à une époque on brûlait les sorcières et sorciers ! ce whact fait peur ou plutôt non, il dégoûte ! hélas la bêtise humaine aura toujours l’avantage du nombre (Henri-Frédéric Amiel) !!!!!

      2. Tout ce que je retiens de l’intervention de ce Whact, c’est l’ultra-violence qui est intégrée à son propos, de manière subliminale (“je vais vous tuer concernant votre activité professionnelle”), ce qui me rappelle furieusement la manière dont Buzyn veut interdire aux enfants non-vaccinés d’intégrer une collectivité (“je vais les tuer au niveau social, éducatif ou financier …eux ou leurs parents”).
        Tout ces gens considèrent qu’ils ont tellement raison sur les questions vaccinales qu’ils invectivent avec des limites minimales.
        Entre la loi à venir sur les “fakes news”, la volonté de rendre obligatoire un “service national universel” (auquel j’aurais d’ailleurs sûrement été favorable à l’origine), la “loi travail 2” et l’élargissement des obligations vaccinales, je me dit que c’est vraiment sur TOUS les sujets que ce gouvernement n’a aucune limite pour asservir la population française.
        Provocation-test.
        Tester et briser les résistances de la population est l’objectif de ce gouvernement. Il teste et brise le plus de résistances possible avant que celle-ci commence à s’opposer … et à vouloir revenir aux lois antérieures.

        1. Ce n’est pas seulement français ; les américains sont en train de devenir fous aussi ; mais eux sont en avance : malgré des couvertures vaccinales exemplaires, ils ne cessent d’essuyer des flambées de rougeole…
          Quant à l’espérance de vie US, désormais, elle baisse ; ça finira mal cette histoire !

          1. En parlant des américains, petite anecdote racontée dimanche soir par des amis anglais qui sont venus passer une semaine au ski dans nos belles montagne.
            Ils sont allés aux US l’été dernier avec leur fils de 8 ans qui a déclaré sa varicelle sur le sol américain.
            Ils sont allés consulter à l’hôpital où ils ont failli déclencher une émeute. Mise en quarantaine du gamin, appel du big boss qui a lui-même fait venir tous les étudiants de l’hosto pour observer à quoi pouvait ressembler une chikenpox parce qu’ils n’en voit plus depuis qu’ils vaccinent à tour de bras !
            Comme un air de déjà vu…

      3. C’est qu’il fout les chocottes ce Whact!
        C’est la peur d’une grave pandémie de rougeole qui le met dans un état pareil?
        On se doit de rester bienveillant avec les SS ou on a le droit de s’énerver?

    2. CA c’est une menace , et pas une plainte!
      Moi à la place de MdL je porterais plainte!
      Et il peut compter sur mon soutien pour lutter contre les obscurantistes et les charlatans…

      1. MdL ne peut pas porter plainte, il n’est pas vraiment menacé par ce pitre et n’a pas de souci à se faire.
        Et comme le dit bien MdL s’il arrive quelque chose à sa fille il ne peut en aucun cas être mis en cause : soit elle est vaccinée, et alors cela ne ferait que prouver que MdL a raison, soit elle ne l’est pas, et c’est le pitre en question qui serait responsable puisqu’on ne peut pas penser un moment, vu la teneur de son message, qu’il n’aurait pas vacciné sa petite en suivant les “recommendations” de MdL.

    3. Bonjour,
      Bonjour Wahct.
      En aucun cas vous ne pourrez porter plainte contre Monsieur De Lorgeril. si votre fille est infectée par la rougeole.
      Le choix de vacciner ou non vos enfant est soumis à votre seule appréciation.
      C’est donc votre responsabilité qui est engagée.
      Le Docteur De Lorgeril ne fait que partager des informations qu’il estime capitales.
      A chacun d’agir en conséquence, en son âme et conscience.
      Les seules personnes qui pourront être incriminées si votre fille est infectée sans être vaccinée sont :
      – elle-même, si elle est majeure
      – ses responsables légaux, si elle est mineure
      Mais selon le gouvernement et les organismes de santé compétents, si votre fille est vaccinée contre la rougeole, il n’y a rien à craindre.
      Belle journée à vous.

      1. C’est gentil de prendre le temps de répondre à cette personne anxieuse et soumise au bombardement émotionnel incohérent des médias ces jours-ci…

      2. @Matt
        En fait, c’est à la protection collective que Whact nous renvoit .
        Parce qu’il y a des gens qui peuvent pas se faire vacciner .
        Il parle d’influence de de-Lorgeril sur la couverture des vaccins, en general en France .
        C’est ce que je comprens en tous cas .

    4. Cher(e) whact,
      Avez vous des ancètres anglo-saxons pour avoir cette délicieuse manie du dépôt de plainte qui sévit de l’autre côté de la mare aux canards?
      Ou avez vous lu que MDL déconseillait la vaccination?
      Ce que je lis moi, est plutôt un état des lieux, un plaidoyer pour une médecine efficace et peut etre plus individuelle.
      De plus, en quoi même la responsabilité morale de MDL peut elle est engagée?
      Votre fille est sous votre responsabilité, à vous d’agir au mieux pour sa santé.

    5. Monsieur
      Prenez des statines à forte dose
      Sinon ,vous serez dans l’obligation d’attaquer MDL au conseil de l’Ordre, en cas d’infarctus!

    6. @Dr de-Lorgeril :
      Elle ne peut pas etre vaccinée si elle a moins d’un an, cette petite fille .
      Elle est peut-etre malade ou immunodeprimée ou on sait pas pourquoi elle est pas vaccinée .
      Elle a peut-être des raisons médicales ou d’indications .
      Et meme en l’étant vacciné, elle peut très bien ne pas etre protégée quand meme et avoir besoin de la protection collective .
      Le vaccin existe. Il y a aucune raison que les gens qui veulent en bénéficier s’en privent, mais cela porte atteinte à ceux qui ne sont pas vaccinés et qui, eux, restent aussi un danger pour les autres .
      @whact :
      les plaintes au cnom sont nombreuses, mais personne a pu radier M. de-Lorgeril . Des fois meme, les plaignants se dégonflent avant le proces, parce qu’il a des arguments impossibles à démolir. Et au cnom, il leur faut des raisons qu’ils vont pouvoir expliquer pour radier des medecins. Et puis, y’a l’obligation de vacciner qui limite les dérives de la communauté médicale en général.
      Un médecin qui triche, et qui vaccine pas, et qui met le tampon sur le carnet de santé, oui, il est radié et c ‘est bien normal, mais de-Lorgeril triche pas , il reste dans la légalité ; c’est juste qu’il a des positions différentes et qu’on adhere ou pas , il peut les argumenter au cnom
      Vous allez pouvoir porter plainte contre beaucoup de médecins comme lui qui pense pareil et le disent pas. Et vous perdrez en fin de compte vous n’arriverez à rien du tout qu’ à perdre votre temps .

      1. C’est votre notion de “protection collective” qui pose problème…
        Il n’y a pas de base scientifique solide, au contraire.
        Relisez mon billet précédent avec les jolies carte coloriées…
        Réfléchissez ! Ça n’est pas encore interdit !
        Réfléchissez aussi à la notion d’effet adverse collectif ou communautaire que je viens de vous présenter dans le billet…
        Relisez et réfléchissez ! Ça n’est pas encore interdit !

    7. Statistiquement, votre fille a 10 à 20 fois plus de risque de mourir frappée par la foudre que de la rougeole. Urgent de la vacciner contre la foudre.

  28. Je suis 100% d’accord avec vous Capitaine.
    L’AIMSIB n’a t-elle pas là l’occasion de s’exprimer officiellement par une lettre ouverte au Ministre et par la même occasion de se faire connaitre et entendre du public?..

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 230 +1 eme commentaire.