REGIME ANTI-CANCER, EST-CE QU’IL EN EXISTE UN ?

ASSEZ REGULIEREMENT ON NOUS PROPOSE UN NOUVEAU (RECEMMENT « LE VRAI ») REGIME ANTI-CANCER ! PEUT-ON Y CROIRE ?

Vous avez dit « régime anti-cancer » ?

Pourquoi pas ?

Ce serait bien si ça existait vraiment !

Mais de quoi parlent ces auteurs ?

D’un mode alimentaire capable d’empêcher l’apparition d’un cancer ?
Ou bien d’un mode alimentaire capable d’empêcher la récidive d’un cancer chez des personnes qui en ont eu un déjà ?
Sont-ce vraiment des choses différentes, nécessitant des approches différentes ?

Une autre question évidente : de quel cancer parle t-on ?
De tous en général ?
Ou de certains en particulier ? Sachant que chaque cancer est une maladie très particulière qui ne répond pas aux mêmes causes et mécanismes biologiques et pas aux mêmes traitements.

Quand on écoute, ou lit, certains auteurs (experts ?), on constate rapidement qu’ils font (au passage, l’air de rien) la promotion d’un aliment ou d’un alicament particulier, généralement en relation avec un industriel bien intentionné !
Est-ce bien raisonnable ?

Mais pourquoi pas ? A condition qu’il y ait réellement, en soutien de cette démarche désormais assez systématique, un peu de vraie science !

C’est à l’évidence là que le bât blesse !

Car il y a, à propos du problème « cancer et nutrition », bien peu de science à vrai dire.
Et quand il y en a un peu, elle est plutôt fragile … pour dire les choses poliment.

Pourquoi dans ce domaine tant de discours contradictoires ?

Sans doute justement du fait de l’absence de science, voire de simple rigueur rationnelle !

Quand comprendront-ils qu’on ne devient pas forgeron simplement en regardant forger !

Et qu’un titre universitaire de forgerie « bien ronflant » ne signifie pas qu’on soit un bon forgeron ! Mais cela nécessiterait quelques développements que je n’ai pas le temps de faire pour le moment.

Deux choses importantes quand même à rappeler :

1) tous les régimes et les médicaments anti-cholestérol augmentent le risque de cancer !

2) nous avons montré que la diète méditerranéenne diminue le risque de cancer !

CQFD, comme disaient les latinistes autrefois, dans le bon vieux temps !

Pardon, pas besoin d’être « latiniste » pour comprendre que c’est fini !

8 réflexions au sujet de « REGIME ANTI-CANCER, EST-CE QU’IL EN EXISTE UN ? »

  1. Véronique (DIETImiam)

    Mon intervention est totalement inutile.. comme d’habitude !! Mais je suis tellement contente de voir que ce que je pense est également pensé par des professionnels qui, eux, s’appuient sur autre chose qu’une grande sensibilité et du bon sens.

    J’en profite pour vous dire que je viens de dévorer le livre de Pierre Weil dont vous avez parlé il y a quelques jours. On reste d’ailleurs tout à fait dans le thème de votre article.

    A bientôt bien sûr !

  2. Alain

    Bonjour Cher Docteur,

    Je suis absolument d’accord sur l’absence de science concernant le sujet "Alimentation et Cancer" ainsi que sur votre conclusion… Un ouvrage plutôt orienté "grand public" me semble faire exception :

    "Les aliments contre le cancer" Richard Béliveau et Denis Gingras

    Les curieux pourront consulter le site du cancérologue Béliveau :

    http://www.richardbeliveau.org/

    A vous de nous dire, Cher Docteur, si votre confrêre Béliveau est un "bon forgeron" !!

    Je vous souhaite une pleine réussite dans vos travaux de recherche,

    Amicalement,

    Alain

  3. Alain

    Hummm C’est encore moi !

    En relisant mon commentaire suggérant la lecture du bouquin "les aliments contre le cancer" du cancérologue canadien Béliveau, je me dois de rajouter que ce que préconise ce médecin n’est finalement, et en simplifiant un peu, ni plus ni moins que de suivre la fameuse "diète méditerranéenne"…

    CQFD comme vous dites ! Et désolé pour mes réflexions peu constructives ! (Rires !)

    Bonne route à vous !

    Alain

  4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    Cher Alain,

    Merci de vos commentaires et je souscrit largement à votre positionnement, Belliveau (et ses collègues, car il n’est pas seul) font exception en ce sens que ce sont de vrais scientifiques qui produisent réellement quelque chose d’important et qu’ils en gardent une grande humilité, le second étant la conséquence directe du premier. Un bon forgeron donc ! Ceci dit, l’essentiel de cette production est très fondamental, travail sur des cultures de cellules pour simplifier, et donc difficilement « extrapolable » à la condition humaine, sauf à réaliser quelques contorsions intellectuelles difficilement acceptables vu l’importance tragique du sujet. Nous avons nous-mêmes dans nos travaux de biologie expérimentale été si souvent déçus quand nous avons confronté nos données « fondamentales » (mais aussi épidémiologiques) à la réalité clinique ! Rien ne remplace l’essai clinique pour pouvoir être affirmatif avec nos patients ! Malheureusement, il y a bien peu d’essais cliniques en « nutrition et cancérologie » et la plupart ont donné des résultats négatifs … Retour donc à la diète méditerranéenne, c’est ce que nous avons de plus solide dans l’immédiat, et probablement pour longtemps ! Amicalement

  5. groutchmeuh

    Le faites vous exprès ?
    Forgerie dites vous, hé bien à notre époque de frime maxi à coup d’anglicismes inutiles, je ne suis pas sûr qu’un titre universitaire de forgerie ne fasse pas un bon forgeron. Pour certain ce sont d’excellents "forgers" qui font d’excellents "forgeries", cf la sataninologie.
    http://www.wordreference.com/enfr/forger

  6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    Cher Emmanuel,

    Beliveau a produit des choses très intéressantes sur les molécules « anti-cancer » avec des cultures de cellules, et nous devons lui être reconnaissants de cet excellent travail. Ceci dit, il n’est pas un chercheur et un médecin qui « théorise » ou critique les théories existantes. Il ne faut donc pas lui demander plus qu’il ne peut et ne pas s’étonner qu’il répète des choses qu’il n’a pas étudiées ni comme médecin ni comme expérimentateur. On l’écoutera donc attentivement quand il nous parle de ses cultures de cellules, pour le reste on fera comme si on entendait pas … Finalement, ce n’est pas nouveau que des troubles du métabolisme du sucre entraînent des anomalies lipidiques au sens large du terme … mais ici ça serait un peu long ! Amicalement

  7. lusim

    Bonjour,
    une simple précision : Richard Béliveau est docteur en biochimie.
    je suis peut-être un peu tolérante mais je lui pardonne de ne pas être bien informé sur le cholestérol.
    Au moins, lui ne fera pas de dégats en prescrivant des statines.
    Amicalement


Les commentaires sont fermés.