QUE VALENT LES MUTUELLES ?

“Debriefing” comme disent les combattants sérieux (dont je ne fais point partie) après mon épopée parisienne lors du délicieux (et très instructif) colloque “Regards croisés sur nos assiettes” …

Je fus donc invité…


…par une sympathique “Association de nutritionnistes critiques” à un Colloque organisé par les Mutuelles Françaises (au sens large) pour donner une conférence sur “mode de vie et risque cardiovasculaire”. Banal !

J’avais une heure selon l’organisateur ; je fus placé en dernière position sur le programme, ce qui est rarement enviable car en général on prend du retard ; et le dernier sur la liste doit s’expédier un peu [tout en regardant son auditoire s’enfuir discrètement tout au long de sa prestation] de peur d’être tout seul quand il prononce le palpitant “je vous remercie de votre attention” …

Bon ! J’ai l’habitude des traitements  de ce genre, j’ai donc dû supporter quelques idioties en attendant mon tour [en serinant à mon ego hypertrophié de se la fermer ! Bon Dieu, pour qui il se prend celui-là ?] ; et surtout constater que presque toutes les sommités des Mutuelles présentes le matin pour les pittoresques congratulades des débuts de colloque avaient disparu quand mon tour vînt … 

Bon ! Moi je perds deux jours de travail en venant de Grenoble et eux ne peuvent pas attendre un peu le vendredi soir pour commencer leur WE … Un cadre parisien finirait donc sa semaine le vendredi à 11:00 ? On commence à quelle heure le lundi vu qu’aucun téléphone ne répond avant 11:00 ?

C’est chouette la vie parisienne, encore mieux que du temps d’Offenbach !

Mais si j’avais venu à la Capitale, c’était pas pour les Folies Bergères, mais c’était toutefois un peu avec la mentalité du Père Noël : “chers mutualistes, écoutez bien, je peux vous faire économisez (ainsi qu’à vos adhérents) la modique somme de 200 millions d’Euros chaque année rien qu’en examinant de plus près la façon dont les médicaments anti-cholestérol sont utilisés sous le ciel de notre beau pays !” Banal !

Donc, me voilà au pupitre avec comme dernières sommités face à moi un ou deux mutualistes qui avaient accepté de reculer leur départ en WE et un responsable du PNNS ; et pour respecter le contrat “mode de vie”, pendant 30 minutes j’explique l’importance du mode de vie pour la prévention des maladies cardiovasculaires, ce que tout visiteur de ce Blog sait désormais :

1- la nutrition (de préférence méditerranéenne);
2- l’exercice physique;
3- gestion du stress et résilience;
4- la chasse aux toxiques : 1) tabac, 2) particules diésel, 3) pesticides et enfin (c’était mon vrai sujet “économique”) : 4) les médicaments toxiques …

Et dans la dernière ligne droite, je comptais traiter des statines … Banal de ma part !

Je ne vois pas là de péché mortel !

Et pourtant plus je parlais, plus je voyais que nos sommités et le monsieur du PNNS s’énervaient, il y en a même un qui a quitté la salle après moins de 20 minutes …

A ce moment-là, j’avais déjà dit que je trouvais étonnant que 5 heures de “débat” sur nos assiettes, n’aient pas permis de parler sérieusement de diète méditerranéenne et pas du tout d’aliments bio et de pesticides
Peut-être est-ce ça qui les a énervé ?

Serait-ce des gros mots ?

Et finalement, à la  minute 59 de mon exposé, alors que je n’avais pas encore expliqué vraiment l’effet des statines sur le diabète, on m’a prié autoritairement de me taire, on a donné la parole au monsieur du PNNS qui m’a dit que j’étais un imbécile (grosso modo), on ne m’a pas donné la possibilité de répondre à ses attaques personnelles [vous devriez réfléchir, m’a t-il dit, aux raisons pour lesquelles vous êtes seul à vous plaindre des statines !] du monsieur du PNNS et une des sommités a conclu les débats en disant toute sa déception que ce colloque ait ainsi dérapé vers des thèmes imprévus, incongrus et peu ragoûtants …

Sur le coup, je n’ai pas compris  ce que j’avais dit de si grossier … Bon !

Quelqu’un m’a depuis poursuivi, les crocs sur les babines, jusque sur ce blog pour me dire combien mon ego hypertrophié les avait exaspérés …

Il semblerait que dire des choses inattendues (par cet auditoire) quoique rigoureusement exactes, et avec un grand sourire (j’étais très gai ce jour-là !) puisse susciter l’hostilité !

Plus sérieux : la leçon à tirer de cet amusant intermède dans mes travaux de recherche (je suis payé pour ça), c’est que les Mutuelles s’en foutent d’économiser des centaines de millions d’Euros chaque année, vous paierez vos cotisations plus chères, leur budget sera plus important, leurs bénéfices aussi (vive les statines !), les Mutuelles c’est du business financier, c’est pas de l’humanitaire !

Vous allez rire, mais je n’y avais jamais pensé !

Je n’avais d’ailleurs pas imaginé non plus qu’un fonctionnaire du PNNS ne comprenne rien à mon simplissime discours sur les statines … Mais avait-il même écouté, le rustre ?

Merci de tous les commentaires et explications sur le sujet des Mutuelles ! Je prends tous !

Hors de mon expérience personnelle (abrégée ici) qui est de peu d’intérêt ! Juste pour distraire les insomniques !

Merci de ne pas me dire que je suis un pauvre niaiseux de ne pas y avoir pensé plus tôt, pensez à mon ego !

24 Replies to “QUE VALENT LES MUTUELLES ?”

  1. @phil443 : en effet phil, le domaine de la complémentaire santé devient un secteur purement marketing, j’ai récemment lu sur http://www.comparer-les-assurances…. que d’ici 2016 toutes les mutuelles allaient devoir changer leur fusil d’épaule étant donné que la mutuelle d’entreprise allait devenir obligatoire pour tout le monde sauf les travailleurs non salariés, les chomeurs et frontaliers, affaire à suivre…

  2. @guybac54 :

    J’ai bien trouvé dans la revue un article de Christian Charron sur "L’oeuf et la clope" qui défend la valeur alimentaire de l’oeuf et évoque le "lièvre" de la « “fabrication de l’ennemi” cholestérol qui a déjà si largement profité à l’industrie pharmaceutique », mais pas un mot sur Michel de Lorgeril ou le colloque.

    Ai-je manquer l’article en question?

  3. Bonjour,

    Ce matin au courrier je reçois ma revue sur mutuelle et santé.
    Et je trouve un article sur les bienfaits de l’oeuf et dans la conclusion il parle en bien de vous par rapport au colloque de la MTRL à Lyon-Gadagne. En clair ils défendent vos opinions. Belle avancée.

    Continuez comme ça, vous allez sauver du monde.

    Meilleurs vœux à vous

    P.S. si vous le souhaitez je peux vous faire parvenir cet article en format PDF.

  4. Bonjour Docteur.
    Je me demandais s’il ne serai pas utile de vous faire accompagner par au moins un des victimes des statines lors de ces "invitations" et qui pourrait témoigner de sa véritable renaissance après l’arrêt des ce médicament et l’adoption d’une diète méditerranéenne.
    Pour ma part je ne me sens pas être une simple statistique et aimerait être un intervenant actif dans la lutte contre les prescripteurs de poison, j’en ai trop bavé pendant dix ans pour laisser passer çà et lorsque j’entends l’ enregistrement de l’émission de radio citée par ailleurs dans d’autres commentaires et la mauvaise foi perceptible du Pr Danchin et autres "experts" intervenants, j’en reste pantois: Quel menteur prétentieux!!!

  5. @marianne :

    (je crois qu’on se connait:) faites vos comptes, en dehors de toute impression subjective, et calculez ce que votre mutuelle vous a remboursé en 10 ans lors de multiples hospitalisations et dîtes-moi si vous êtes gagnante …

    Tout est fait pour que vous ne le soyez pas, et vous ne pouvez pas l’être … mais si par malheur vous le devenez, alors vous serez radiée !

  6. @ Alain :

    Ce n’est pas la peur c’est simplement de la prévoyance. Vous vous sentez très bien ? Tant mieux.
    Mais certaines personnes se trouvent dans des situations de soins pour des pathologies très lourdes et simplement une opération urgente et nécessaire : Avez vous la moindre idée de ce que cela coûte ?
    Quant à la remarque du Dr de Lorgeril sur le fait que "les mutuelles c’est du business , c’est pas de l’ humanitaire" c’est devenu exact, mais ce n’est pas le système qui est à blâmer mais les gens qui y travaillent maintenant !
    Au départ, la plupart, en tout cas celle que je connais, était gérée par des bénévoles, à la manière associative par des gens élus et quelques salariés y travaillaient.
    Maintenant on a rendu obligatoire la présence de "professionnels", de technocrates grassement payés dont le seul souci est de faire du fric et là tous les moyens sont bons, y compris sans doute aussi la promiscuité et la fréquentation de "Bigpharma"!
    C’est en tous cas l’impression que j’ai eu à la lecture des comptes rendus et de diverses modifications intervenues au cours des ans dans ma Mutuelle.
    Cela dit, les choses ne sont peut-être pas aussi simples, je me fais peut-être des illusions.

  7. Bonjour Docteur,
    Votre "agresseur" prend certainement des statines.
    Vous remettez en cause toutes ses certitudes et sa confiance dans le monde médical. Ce monde là s’écroule. Détresse et peur s’installent.
    La vie a besoin d’illusions, c’est-à-dire de non-vérités tenues pour des vérités. (Nietzsche)
    J’ai souvent cette réaction dans mon entourage.
    Surtout après un accident cardiovasculaire.
    Bien amicalement

  8. Bien sûr que les mutuelles existent pour faire de l’argent ! Il n’est que de voir leurs toujours beaux et grands locaux bien placés!
    Pas le moindre souci d’économie.
    Pour Alain : renseignez-vous sur le prix moyen du prix de journée à l’hôpital, vous comprendrez pourquoi on prend une mutuelle .

  9. @Alain :
    les mutuelles c’est comme le cholestérol, on vous fait peur, on vous conditionne, et à la fin…. on vous arnaque.
    La plupart des gens ne comprennent pas que les mutuelles ne sont pas là pour leur faire gagner de l’argent, sinon comment vivraient-elles ?

    Les soins dentaires et les lunettes (le + courant et le + coûteux) ne sont pas remboursés et l’hôpital public est gratuit. Les situations où la mutuelle est "rentable" sont extrêmement rares, mais on a réussi à introduire à ce sujet la peur dans l’opinion publique et ça marche.

    une personne "ayant une bonne mutuelle" se sent protégée, de même qu’une personne "qui surveille son cholestérol".

    les pôvres…

  10. Qui a mis dans la tête des gens qu’ils devaient avoir une mutuelle ? La peur ? L’espoir de recevoir plus qu’ils ne payent ?
    Personnellement je vis très bien sans.

  11. "regards croisés sur nos assiettes" ou strabisme divergent? Sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, à vous lire, on dirait bien pourtant que les organisateurs de ce colloque n’étaient pas "dans leur assiette" au moment de votre intervention.
    Quelle bonne blague, le langage de la vérité, c’est dur à avaler, indigeste, voire ulcérant n’est ce pas …!

    Qu’à cela ne tienne, en matière de "mise au placard", vous n’en êtes pas à votre coup d’essai.
    Eh oui, être dissident se paie cash et au prix fort.
    Mais de grâce cher M de Lorgeril, continuez contre vents et marrées à oser Mener ce combat au nom de l’information et de la vérité.

    Bien cordialement
    Florence

  12. @Cossino :

    Cher visiteur du soir, comme disent les politiciens "introduits", MERCI de ce document révélateur !

    Comme on peut être naïf …

  13. Personnellement, je trouve courageux de participer à ce type de colloque…

    Mais peut-être n’avez-vous pas totalement perdu votre temps en réveillant l’esprit critique de quelques participants qui, peut-être, iront visiter votre blog et pourquoi pas liront vos livres.

    Sans doute devriez-vous écrire plus souvent quelques articles dans la presse nationale généraliste … un petit article bien diffusé est (peut-être) moins chronophage que la participation à des colloques à l’efficacité incertaine.

    Amicalement,

    Alain

  14. 1) Vous avez entièrement raison d’apporter votre éclairage partout où un public (expert ou pas) peut vous écouter, à défaut de toujours vous entendre : cela détermine, chez l’un ou l’autre le début d’une interrogation, d’une recherche et peut-être d’une action future

    2) Je reviens sur votre expression intrigante "combattants sérieux".
    Il me semble que vous êtes plus que n’importe qui, à part les professionnels des trois Big (Pharma, Agro et Finance), dans la position de l’être. L’erreur que vous reconnaissez (Les Mutuelles font partie de Big Finance et non des professionnels de la santé), eux ne l’auraient pas commise sans aucun doute. Ils savent très bien ADAPTER leur discours à leur public du jour.

    3) La difficulté que vous aviez était que vous étiez invité dans un colloque alibi (du point de vue de Big Finance), mais avec aussi un public de professionnels de santé réellement concerné. Votre discours a naturellement contrarié votre hôte et le représentant du PNNS, le premier pour votre rejet des statines (source de revenus) et l’autre parce qu’il ne fait pas assez son travail mais aussi que les pouvoirs publics savent très bien que le vrai régime méditerranéen coûte cher aux citoyens (et nous sommes en crise, causée essentiellement par la part trop faible des salaires dans la richesse du pays).
    De plus les industriels de Big Agro (et notre pays est bien placé dans ce domaine) doivent bien vivre, les pauvres.
    Il faudrait développer des filières vertes et bio en agriculture, énergie, transport, recherche etc…   ce qui demande du courage politique et une vision à moyen et long terme; et cela, à de rare exceptions près, notre personnel politique ne l’a plus.
    Ceci dit, je me demande quelle aurait été la réaction des mutuelles si vous aviez proposé, à la place du remboursement des statines, le remboursement intégral de consultation régulières pour un régime méditerranéen auprès de nutritionnistes, avec une aide à la consommation de produits convenant à ce régime pour les ménages les plus pauvres, et une aide à l’exercice physique.
    Nul doute qu’au moins votre public de nutritionnistes vous aurait soutenu !

  15. L’article de Brigitte Bègue dans Viva Journal indiqué par Dionysos64 (# 3) va effectivement dans le bon sens, même si, clairement, il y a encore des progrès à faire :
    – elle y répète l’habituelle justification des statines en prévention secondaire – manifestement le compromis éventuel que l’industrie recherchera si elle ne peut l’éviter;
    – elle tend toujours à chercher des causes “simples” aux infarctus (citant, en ce qui concerne la nourriture, les acides gras saturés); l’encadré final sur l’alimentation (désolé, je n’aime ni régime, ni diète) méditerranéenne rattrape en partie le coup, mais c’est insuffisant.
    C’est hors sujet, mais cet article confirme la parution d’un livre de Debré et Even sur les statines.
    Il en indique aussi le “sens de base” que je trouve TRÈS inquiétant: 90 % des prescriptions de statines ne servent à rien (c’est plutôt bien de le dire), MAIS “Un traitement par statine est utile en cas d’hypercholestérolémie familiale ou quand le cholestérol dépasse 2,5 g/l et qu’il y a des antécédents cardiaques ou d’AVC, mais il ne l’est pas pour les gens qui ont un cholestérol quasi normal et qui n’ont ni diabète ni hypertension ou obésité associés” (citant Debré).
    La soi-disant utilité des 10% restants affirmée ne repose sur AUCUNE base scientifique.
    Nos deux professeurs semblent donc bien vouloir ménager la chèvre et le chou, créant une couche supplémentaire d’informations erronées dans un domaine où ces couches sont déjà bien trop nombreuses.
    Seul intérêt éventuel de leur position, offrir une porte de sortie aux apparences vaguement “honorables” à une partie des prescripteurs, promoteurs et vendeurs de statines.
    Je crains fort qu’en pratique, ils ne justifient surtout une partie des prescriptions de statines sans empêcher un grand nombre d’autres …

  16. @meredenis66 :

    Il n’y avait pas que des rats dans la salle, beaucoup de gens naïfs et probablement prêts à entendre … je ne sais pas ce que ceux-là ont "entendu" [dans le sens latin "intendere" ou "comprendre"], c’est un principe, je profite de chaque occasion pour créer une "situation" favorable, même si seulement 5% "entendent" c’est toujours ça de pris …

    Et puis moi-aussi je suis un peu "rat", je profite des toutes petites fractures dans le "mur de la honte" pour m’y glisser et explorer … c’est le métier qui veut ça ! Le regard latéral du chercheur, on dit comme ça chez les quelques initiés qui restent … Suis pas sûr qu’on en trouve aux Mutuelles …

  17. Parmi tous ceux et celles qui sont familiers de ce blog,y aurait t il une personne capable de nous préparer une lettre , que nous pourrions adresser à nos mutuelles ?. Nous pourrions alors la communiquer à nos ami(e)s afin qu’ils écrivent aussi selon le principe des petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

  18. mutuelles assurances machines à faire du fric et pas pour le bien de l’humanité!!
    vous n’êtes pas seul ! depuis toujours les homéopathes sont contre faire baisser le taux de cholestérol par quelque médicament que ce soit enfin je parle des bons !!!
    évidemment pour les mutuelles ce sont des charlatans puisque se soigner par homéopathie coûte beaucoup moins cher !!!! courage!!!!

  19. L’insomniaque vous répond : des commentaires de responsables de mutuelles, de la sécu ou de la "haute autorité de santé " seraient peut etre d’un certain intéret s’ils etaient vraiment sincères mais qui peut y croire !!!!
    Et c’est pas demain ( ni après demain…) qu’il vous dérouleront le tapis rouge, presque surprenant (et nouveau ?…) qu’ils vous invitent et ne vous coupe la parole qu’au bout d’une heure car la vérité sur le gaspillage est un scandale qui les concernent directement, d’ou leur surdité et leur mauvaise conscience !!!

     Par contre,et pour finir sur une note plus positive; je vous signale un article de Brigitte Bégue dans la revue mutualiste VIVA
    de Décembre 2012 " Cholestérol : est-il nécessaire de prendre des statines?" sur une pleine page avec citations
    et mention de votre livre "cholestérol,mensonges et propagande " plus un encadré sur fond rouge "naturel et efficace,
    le régime méditerranéen. A retrouver sur leur site WWW.VIVA.PRESSE.FR
  20. Une seule question : pourquoi vous a-t-on invite à cet édifiant colloque ?
    Tous connaissaient vos positions, et vous, vous connaissiez parfaitement les leurs. Alors pourquoi vous y inviter ? Est-ce pour mieux vous démolir? Et vous, pourquoi vous y rendre, alors que vous saviez fort bien que vous prêcheriez dans le désert…
    Il ne fait pas bon essayer d’enlever leur fromage à tous ces rats. Des rats… Oui, mais des rats avec des comptes en banque stratosphériques.
    Continuez de prêcher pour nouś qui suivons ce blog avec attention, et ne perdez pas votre temps a tenter de convertir ceux qui n’ont aucun intérêt (financier, s’entend) a l’être.
    Nul n’est prophète en son pays…

  21. Et bien cher docteur, si vous prenez tout prenez donc ça:

    les mutuelles sont des organismes philanthropiques et j’en ai eu la démonstration: j’étais admiratif devant le discours humanitaire (SOLIDAIRE est le mot officiel) de la MACIF et, traversant une passe matériellement difficile heureusement révolue, je me suis permis de leur demander une ristourne. Pour voir

    eh bien j’ai vu de près l’effet solidaire: on m’a expédié une liasse de paperasses à remplir où il ne manquait plus que mes empreintes digitales et mon casier judiciaire (heureusement vierge), bref un déshabillage complet qui aurait découragé le + exhibitionniste des "sociétaires"

    Mais pire encore: cette "ristourne solidaire" n’était valable que pour 6 mois, tout était a recommencer en cours d’année !

    ce jour-là ma naïveté en a pris un coup et j’ai compris le sens du mot Solidaire pour les mutuelles: du pur MARKETTING

    à côté de ces gens-là les experts de l’AHA sont des enfants de chœur…

Comments are closed.