Archives pour la catégorie oméga-6

Un Film intéressant sur ARTE le 18 octobre

 

Ça cause de l’histoire du « mythe du cholestérol qui bouche les artères »

C’est en début de soirée !

Ceux qui ont eu un repas léger devraient pouvoir aller jusqu’au bout ; car c’est assez distrayant à mon avis…

On y comprend comment ça s’est passé et avec des documents d’époque.

C’est la tendance actuelle chez les jeunes : on retourne voir les données brutes !

Quand on le fait à propos du cholestérol, des essais cliniques testant les oméga-6 (ce qui revient à étudier l’historique du cholestérol) ou de la façon dont on a innocenté les sucres [je ferai un commentaire approprié un de ces 4... car il ne faut pas se laisser abuser non plus par les ennemis du sucre ; quoiqu'on ait pas encore inventé un "bon" glucose et un "méchant" glucose ; patience...], on est époustouflé d’avoir été aussi naïfs…

Y compris moi-même, et j’ai honte…

Ce qui donne une idée de ce qu’ils ont été capables de faire avec des médicaments dont le chiffre d’affaire potentiel était mille fois supérieur à celui des oméga-6…

Ça y est, je m’énerve, vite un cachou !

 

 

 

 

 

 

PREFEREZ LE SEIGLE, COMPLET ET BIO

Nous voici de retour avec des bonnes nouvelles … de nos recherches ! Pour l’actualité, on verra plus tard.

Nous travaillons depuis longtemps sur les effets biologiques des polyphénols de certaines céréales.

Les polyphénols du seigle [une céréale peu consommée en France mais beaucoup par les scandinaves] sont particulièrement intéressants et nous avons soupçonné qu’ils puissent avoir des effets sur la synthèse endogène des oméga-3, ce que nous avons appelé le fish-like effect à propos de anthocyanines (du raisin et du vin) dans des recherches précédentes. La théorie est importante, à l’heure où nous devons trouver des moyens de trouver (ou fabriquer) des oméga-3 sans manger du poisson. Qu’avons-nous trouver ?

Quand vous mangez (beaucoup) du seigle complet, vous absorbez des polyphénols qui sont connus pour protéger des maladies du cœur et des cancers, notamment le cancer du sein.

Vous modifiez votre flore intestinale (votre microbiote) dans un sens antidiabétique, ce qui pourrait contribuer aux effets sus-mentionnés à propos des cancers et des maladies cardiovasculaires, et vous induisez une flore qui « active » les polyphénols.

Et enfin, vous induisez des modifications particulièrement avantageuses du métabolisme des acides gras oméga-3 (qui sont augmentés) et des oméga-6 (diminués) dans le sang et le foie.

Et ces changements des acides gras [probablement dus aux polyphénols (du seigle) qui doivent être au préalable métabolisés par les bactéries intestinales (certaines)] sont aussi anti-cancéreux et protecteurs du coeur.

Bref, avec le seigle, c’est bingo !

La prochaine fois que vous allez chez votre boulanger, exigez du seigle ! Complet évidemment !

Et bio encore plus évidemment ! Sinon, changez de boulanger ! Faut ce qu’il faut !

Une seule limite : si vous êtes gluten-intolérant, désolé, faudra penser à autre chose, le seigle contient du gluten !

Si vous êtes seulement « sensible », vous pouvez essayer, peut-être que le gluten du seigle de votre boulanger est « supportable » pour votre système immunitaire …

Bon, trois tranches d’un bon pain de seigle, 20 grammes de beurre bien gouteux (et bio) avec 6 huitres et un verre (ou deux) de blanc, plutôt un Bourgogne aligoté (à mon goût) et bio, une salade (bio) avec ses noix bio et son huile d’olive, un fruit bio et vous avez un repas de roi (méditerranéen) ; vous pouvez remplacer le beurre par de l’huile d’olive que vous répandrez méticuleusement sur vos tartines après les avoir un peu aillées … le tour est joué.

Merci de donner votre opinion, et surtout vos expériences, afin que tout le monde en profite !

PS : ne cherchez pas ces données dans la littérature scientifique et médicale ; nous n’avons pas encore publié ; c’est notre petit cadeau de rentrée ! Surtout, attention, nos données concernent des expériences conduites sur des rats … Mais ne sommes-nous pas des vilains gros rats ?

Dernières nouvelles à propos des oméga-6

Je mets ici en ligne un court texte en anglais initialement destiné à un journal américain, une Lettre à l’Editeur. A ceux qui n’aiment pas lire en anglais, je conseille de lire le texte de la conférence de Lille (Institut Pasteur) où j’ai développé en fin de texte (et en français) l’essentiel de ce qui est dit ici.
Lire la suite